Forum Dogue allemand Retour aux forums
Poser une question

Mon chien souffre de problèmes de comportement

Bonjour !

Cela fait maintenant depuis 2 ans que nous avons Eva. Elle allait au club canin quand elle était petite, mais elle attaquait toujours les chiens là-haut, et le problème demeure toujours. 

Elle:

-Aboie et essaye d'attaquer les autres chiens (promenade, ou à la maison), certaines personnes aussi, des amis.

-pleure quand elle voit un chat dans la rue, si bien que, à force d'être bloquer dessus, qu'elle en oublie de faire pipi et de faire ses besoins...

-à la maison, quand quelqu'un s'énerve, et crie un peu, elle prend peur, tremble beaucoup, et s'enfuit, dans les escaliers pour s'y réfugier, la queue entre les jambes. Même quand on ne crie pas, et qu'on s'énerve juste un peu. 


-C'est moi qui m'occupe de sa promenade du vendredi, sauf que cela fait trois semaines  de suite, que lorsque je décide de traverser la route, elle essaye de m'attaquer, de sauter, de me griffer, de mordre, moi, ou la laisse. 

On ne peut pas se permettre de payer un comportementaliste canin...surtout que celui qu'elle avait quand elle était petite ne nous a servi en rien...


Vous avez des conseils? Merci d'avance ^^

12
réponses
  • Anaelle L.

    29/01/2018

    Malheureusement il va falloir mettre de côté pour un bon comportementaliste qui travaillera avec elle sur plusieurs séances. Elle est clairement mal dans sa peau, elle vous craint, elle n'est pas à l'aise à l'extérieur et même pas dans sa propre maison.

    Vous l'avez eu à quel âge et par qui ?

    Vous parlez de la promenade du vendredi, et les autres jours elle ne sort pas de la maison ?

  • Barn

    29/01/2018

    Non je m'en occupe le vendredi après-midi, car personne n'est là pour la sortir, les autres jours, c'est quelqu'un d'autre qui la promène ^^

    Elle a ce comportement là avec deux autres personnes en promenade, mais avec une autre, elle se comporte normalement (sauf pour cette histoire de chat...)


    Nous l'avons eu chez un particulier, elle était avec des chats, ses frères et soeurs, papa maman, et des enfants.

     Elle est née le 5 Juin, et nous l'avons eu vers fin Août. Certaines personnes pensent que cela peut venir du fait qu'elle a été sevrée trop tôt aussi. 

    Et comment faire pour du coup trouver un "bon" comportementaliste? ^^'

  • Dominique J.

    29/01/2018

    Bonjour,

    Je suis aussi d'accord sur le fait qu'il faut absolument vous faire aider pour trouver une solution aux différents problèmes de comportement de votre loulou. A défaut, cela va vite devenir très difficile au quotidien et votre chien ne va pas être très épanoui.

    Vous pouvez vous renseigner auprès de votre vétérinaire. En ce qui concerne votre interrogation sur le coût, j'avais eu recours aussi à une comportementaliste qui avait accepté le règlement sur plusieurs mois.

    Bon courage
  • Barn

    29/01/2018

    Merci beaucoup pour cette réponse! ^^
  • Jacqueline B.

    29/01/2018

    Une éleveuse de dogues allemands qui m'a donné des leçons en groupe était confrontée au début de chaque cours de leçons par des propriétaires qui n'avaient pas la moindre idée comment communiquer avec leurs chiens, et les chiens étaient très excités par la proximité de personnes et chiens inconnus. Afin de faire de l'ordre, elle demandait à chaque propriétaire de s'asseoir sur une chaise avec son chien assis entre ses genoux, et d'entourer son museau de ses mains comme muselière. Si le chien restait calme et silencieux, il n'y avait pas raison de le toucher. S'il bougeait, les genoux et la chaise suffisait pour l'empêcher d'aller plus qu'un centimètre ou deux, et les mains l'empêchaient de faire du bruit. Je n'ai jamais vu cette dame employer d'autres outils que la laisse et un collier simple. Elle était petite, peut-être 45 kilos au plus, âgée et arthrosique, mais ses dogues était calmes et polis, et beaucoup de ses élèves avaient des titres en Obedience avec des chiens de races très variées.

     C'était dans les années 50 aux Etats Unis; mais des gens pareilles doivent exister en France maintenant. Bien dresser son chien n'exige pas un physique ou un équipement extraordinaire. Il faut comprendre son chien, savoir ce qu'on veut, et expliquer au chien en termes qu'il peut comprendre. Les classes pour chien-et-maître facilitent  la communication, mais le dresseur est là pour expliquer la communication, et c'est toujours le propriétaire qui enseigne le chien. Ou pas. Les devoirs entre les classes sont essentiels. Si le chien ne réagit pas comme prévu, c'est au propriétaire d'expliquer qu'il y a des difficultés. Persister avec un exercice qui ne marche pas est inutile, mais le dresseur ne peut pas modifier ses conseils si le propriétaire ne lui  en parle pas.

  • Dominique J.

    30/01/2018

    Bonjour,

    Comme Jacqueline l'indique, il faut que le comportementaliste pratique l'éducation positive. En effet, avec la manière forte, l'échec est garanti. La comportementaliste où j'allais pour mes chiens était elle aussi super. Et même avec les chiens qui, au premiers cours, arrivaient agressifs, peureux, aboyeurs, têtus, exubérants, elle réussissait à obtenir des bases d'éducation (assis, pas bouger, pas toucher) en douceur. Ces bases facilitent en effet la vie sans traumatiser le chien. Il est important qu'en cas de danger, au cours d'une promenade par exemple, votre chienne vous obéisse tout de suite si vous lui demandez de ne pas bouger. Et quand elle vous obéit, vous la félicitez avec une caresse ou un petit mot (c'est bien Eva).

    Tout ce travail se faisait évidemment avec la participation indispensable du maître du chien. Et comme le dit Jacqueline, il faut bien sûr continuer les exercices en dehors des cours pour que votre chienne intègre bien ce que vous lui demandez ; à défaut, les progrès seront difficiles à obtenir. C'est un peu comme un enfant de CP qui apprend à lire : s'il ne lit qu'à l'école et pas à la maison, l'apprentissage sera plus long. Mais là, dans votre cas, c'est vous qui vivez avec Eva et non le comportementaliste.

    Tenez nous au courant des progrès d'Eva.

    Cordialement


  • Barn

    30/01/2018

    Merci pour ce message, les bases sont acquises, mais dès qu'il y a un élément perturbateur, là c'est fini...Que ce soit un chat, un chien, ou quelqu'un...
  • Mon chien BIO

    31/01/2018

    Vous allez devoir faire appel à un professionnel pour vous aider à décoder et à modifier (en douceur) le comportement de votre chien. Pour cela, j'allais dans un club d'éducation où la "guide" était tout à fait compétente, psychologue et forte de nombreuses années d'expérience avec les chiens, sans compter que les prix du club étaient dérisoires, comme souvent. Je veux dire par là qu'il ne faut pas nécessairement aller payer bien cher un comportementaliste pour obtenir des conseils et une guidance appropriée. Renseignez-vous dans votre coin, demandez à des voisins, des propriétaires de chiens s'ils ont de bons clubs à vous recommander (groupes facebook dans votre région ?). En attendant, avez-vous essayé les fleurs de Bach pour calmer ses angoisses ? Bon courage pour la suite....
  • Barn

    31/01/2018

    Merci nous allons essayer tout ça ! ^^
  • Jacqueline B.

    01/02/2018

    Il y a des chiens qui ne s'épanouissent que dans une famille organisée autour d'un chef qui commande, pas forcément de façon brutale, mais qui est obéi. D'autres réagissent bien dans un milieu plus démocratique et co-opératif; mais pour un chien du premier type une telle famille ne constitue que la confusion. Il est possible, d'après ce que vous avez décrit dans la correspondance, qu'il y ait une personne qui n'a pas de problème avec cette chienne, mais qui ne s'en occupe pas en exclusivité. Si elle est du premier type, la chienne ne peut pas comprendre la variété de gestes et paroles qui lui sont adressées. Dans ce cas, des leçons avec la personne en qui elle a confiance seraient bénéfiques. Si tel est le cas, d'autres personnes pourraient éventuellement apprendre a imiter exactement le comportement exacte de la personne qui lui inspire confiance. Dans les familles co-opératives des rituelles précises sont inhabituelles, et un guide ou comportementaliste serait essentielle au début. Comme je n'ai pas vu la chienne et sa famille, je ne suis pas du tout certaine de mon diagnostique!
  • Barn

    01/02/2018

    Il est possible que ce soit le cas, elle adopte un comportement différent en fonction de la personne. 
  • Jacqueline B.

    02/03/2018

    Avez-vous repris les classes avec le club canin? Ou est-ce que votre vétérinaire a pu conseiller un comportementaliste? J'espère que vous avez trouvé une voie encourageante. Si vous n'avez pas encore fait du progrès concret, avez-vous trouvé des personnes avec qui vous pouvez parler de votre Eva au club canin? Peut-être en petit groupe avec des amateurs de chiens expérimentés, Eva serait plus calme et la discussion serait plus fructueuse?

Connectez-vous ou inscrivez-vous pour poster une réponse.

Ce site utilise des cookies : En continuant à naviguer sur le site, vous acceptez notre utilisation des cookies et politique de confidentialité. En savoir plus

Ok