A Béthune, une commune du Nord-Pas-De-Calais, un homme est jugé pour actes de cruauté envers un animal. Les défenseurs des animaux sont sur le pont.

"Justice pour Tommy"

C'est le message qu'on pouvait lire sur les pancartes des membres de Cause animale Nord (CAN), présents devant le tribunal de Béthune lundi. Pris en charge par l'association après le décès de son maître afin de lui éviter l'euthanasie, Tommy, un Jack Russell, trouva une nouvelle famille. Malheureusement, le chien trouva en cette famille celle de son bourreau. Le 6 novembre 2013, on retrouva le corps du chien pendu, une oreille coupée et de nombreuses traces de coups de couteau dans les reins.

Un suspect qui se dit "incapable de commettre un tel acte"

L'affaire émut de nombreuses personnes et trouva un écho retentissant sur les réseaux sociaux. Un Lillérois fut rapidement suspecté après que Tommy fut reconnu comme étant le chien de sa compagne. Des témoins affirmèrent l'avoir entendu se plaindre du manque de propreté du chien, de ses projets de le tuer et lui couper l'oreille pour empêcher toute identification.

Le jeune homme de 24 ans nie en bloc et a déclaré : "Toute personne qui me connaît sait que je ne peux pas faire ça". Il affirme également que les personnes qui l'accusent aujourd'hui sont des personnes avec qui il avait eu des différents par le passé.

Cependant, pour la procureur, sa culpabilité ne fait aucun doute. Pour elle, l'homme aurait commis ces actes "parce qu’il était trop alcoolisé ou par jeu". Dans les deux cas, elle estime qu'il n'assume pas ses actes. Elle a requis quatre mois de prison avec 140 heures de travail d’intérêt général.

Source photo : Yummypets

14 Commentaires

Vous devez posséder un compte Yummypets pour commenter cet article.
Créer votre compte Yummypets en moins d’une minute.

Voir plus de commentaires

    Nadine P Une trop gentille condamnation mais bon c'est déjà ça ...

    Jujube V 4 mois de prison ? Où tu pisses la procureur ? T'es complice avec cette salle petite fiotte.