REVENIR A LA VERSION MOBILE

Incontinence urinaire chez le chien

Par le à 13:07

Une incontinence urinaire est un problème assez commun rencontré chez différents types de chiens. Les origines sont très diverses.

Qu’est ce qu'une incontinence urinaire chez le chien ? Quelles en sont les causes ? Quels sont les chiens à risque ? Quels sont les traitements possibles d'une incontinence urinaire chez le chien ?

 

Qu’est ce qu'une incontinence urinaire chez le chien ?

L’incontinence urinaire est une perte d’urine incontrôlée par le chien en dehors des phases de miction. Il s’agit d’un symptôme qui peut être expliqué par plusieurs origines différentes.

 

Pour comprendre les mécanismes à l’origine de l’incontinence, il faut comprendre comment fonctionne la vessie.

Quelle est l’organisation de la vessie ?

La vessie est constituée d’un muscle responsable de sa contraction, le détrusor et de deux sphincters : interne et externe. Les sphincters sont des muscles circulaires qui permettent la fermeture de cette poche remplie de liquide, l’urine. C’est le sphincter interne qui prédomine chez le chien.

 

L’innervation a une place centrale dans le fonctionnement de la vessie. En effet il y a un nerf qui conduit à la relaxation de la vessie et à la contraction du sphincter interne, et ainsi assure que l’urine reste dans la vessie en dehors des mictions. Il s’agit du nerf de la continence. Au contraire, il y a un nerf qui induit la contraction de la vessie et donc la libération de l’urine pendant les mictions. On l’appelle le nerf de la vidange.

 

Ces nerfs transmettent des messages qui proviennent du système nerveux central qui contrôle l’activité de la vessie. Une atteinte de ces nerfs, ou des muscles eux-mêmes, peut être à l’origine d’une incontinence urinaire.

A ne pas confondre avec une incontinence urinaire

Il existe des variations dans les mictions du chien qu’il ne faut pas confondre avec l’incontinence urinaire car les causes ne sont pas du tout les mêmes.

 

En effet, le chien peut présenter une fréquence de miction augmentée, on parle alors de pollakiurie. D’autre part, il peut avoir un volume mictionnel qui augmente, il s’agit de polyurie. Ces deux anomalies n’ont rien à voir avec l’incontinence urinaire. Les origines sont généralement totalement différentes.

 

Par ailleurs, il ne faut pas confondre l’incontinence avec la malpropreté qui est d’origine comportementale. Notamment chez le chiot, qui n’a pas encore appris la propreté.

Classification des incontinences urinaires

Les différents types d’incontinence urinaire peuvent être classés en fonction de leur origine.

 

L’incontinence peut être due à un défaut de stockage. En effet, les sphincters peuvent être défaillants et la vessie ne se relâche pas complètement. C’est alors à l’origine d’une perte d’urine par défaut de stockage dans la vessie.

 

Par ailleurs, l’incontinence urinaire peut être due à un défaut de vidange. En effet, la rétention de l’urine par la vessie est tellement forte que l’urine finit par être en trop grande quantité. Il y a alors une perte d’urine par défaut de vidange de la vessie.

 

Quelles sont les causes d'une incontinence urinaire chez le chien ?

Les causes de l’incontinence urinaire sont diverses.

Les causes d'incontinence par défaut de stockage

Il y a trois principales causes à l’incontinence urinaire par défaut de stockage.

 

La première cause est l’incompétence sphinctérienne. En effet, le sphincter présente un défaut de contraction et ne va pas jouer son rôle de fermeture de la vessie. L’urine peut alors s’écouler en dehors des mictions. Le chien atteint d’incompétence sphinctérienne émet généralement des flaques d’urine pendant les moments de repos.

incontinence urinaire

La deuxième origine la plus courante est un défaut de relaxation de la vessie. C’est une incapacité anatomique de la vessie à se distendre. Cela peut être dû à un déplacement de la vessie ou à une tumeur. Lorsqu’il s’agit de l’origine de l’incontinence urinaire, on peut généralement observer une aggravation lors d’excitation.

 

Il existe une malformation, appelé ectopie urétérale, qui est à l’origine d’incontinence urinaire chez le jeune chien. Celui-ci présente alors une perte d’urine par gouttes. Cette malformation est assez rare.

Les causes d'incontinence par défaut de vidange

En ce qui concerne l’incontinence par défaut de vidange, il y a trois principales origines.

 

Le chien peut ne pas réussir à contracter sa vessie, on parle d’hypotonie du détrusor. Cela peut être du à un défaut du muscle ou à un problème d’innervation. Par exemple une hernie discale, qui est à l'origine de compression de nerfs, peut provoquer une incontinence. Si vous voulez en savoir plus sur cette pathologie, n'hésitez pas à consulter notre article sur la hernie discale chez le chien.

 

Au contraire, le problème peut venir d’une hypertonie du sphincter qui empêche le chien d’effectuer ses mictions normalement. Au bout d’un moment la vessie sera pleine et le chien deviendra alors incontinent.

 

La troisième cause de défaut de vidange de la vessie à l’origine d’une incontinence est l’obstruction de l’urètre. L’urètre est le conduit qui permet la sortie de l’urine de la vessie. Lorsque celui-ci est obstrué, on parle d’incontinence paradoxale.

 

Quels sont les chiens à risque d’incontinence urinaire ?

L’incontinence urinaire due à une incompétence sphinctérienne est majoritairement observée chez les femelles après la stérilisation. Cela touche particulièrement les grandes races de plus de 20kg telles que le Boxer ou le Dobermann. Les mâles peuvent aussi être concernés après une castration.

 

Le risque d’incontinence urinaire est à prendre en compte dans le choix de faire stériliser son animal. Cependant la stérilisation et la castration présentent aussi des avantages, n’hésitez pas à consulter notre article sur les avantages de la stérilisation du chien.

 

En ce qui concerne l’hypertonie sphinctérienne, elle est le plus souvent due à un déficit neurologique chez les chiens de grand format.

 

Pour les autres causes d’incontinence urinaire, tous les chiens peuvent être touchés, quelque soit leur race et leur sexe. Les chiens âgés ont tendance à développer une incontinence urinaire en vieillissant. En effet, comme tout le reste du corps, les sphincters de la vessie vieillissent et sont moins fonctionnels en fin de vie.

 

Quels sont les traitements d'une incontinence urinaire chez le chien ?

Si vous observez que votre chien déclare une incontinence urinaire, il est fortement conseillé de prendre rendez-vous chez votre vétérinaire. Celui-ci sera dans la capacité de déterminer l’origine de l’incontinence grâce à des examens complémentaires. Il pourra ainsi vous prescrire un traitement adéquat.

 

En cas d’incompétence sphinctérienne, le traitement consiste à renforcer le tonus sphinctérien grâce à un médicament. Il est aussi possible de donner un traitement hormonal si l’origine du problème est la stérilisation.

 

Dans les autres cas, le traitement médical cherche généralement à renforcer la fonction du muscle ou du nerf qui est défaillant. Un traitement chirurgical peut être envisagé dans certains cas.

 

Votre chien a-t-il déjà fait face à une incontinence urinaire ? Avez-vous réussi à trouver le traitement adéquat ? Partagez votre expérience avec nous !

Ajouter un commentaire

Vous devez posséder un compte Yummypets pour commenter cet article.
Créer votre compte Yummypets en moins d’une minute.

Lectures recommandées