Forum Chihuahua Retour aux forums
Poser une question

Hydrocéphalie

mon petit ange de 7 mois est atteint d'un hydrocéphalie, maladie la plupart du temps mortelle, il existe une chirurgie risquée, avez vous tenté cette opération et s'en est-il sorti ?? je suis anéantie, mon marie aussi, nous l'avons depuis 5 mois, un de ses petits frères a eu la même maladie,  l'éleveuse aurait pas dû vendre cette portée, elle a étouffé elle-même le petit chiot et pour cause!! on vient de la savoir, je suis outrée!!
3
réponses
  • nathalie T.

    15/09/2018

    BONSOIR FAUT PORTER PLAINTE CONTRE CETTE FEMME !! chiot étouffé ??? grrrrrr je ne connais pas cette maladie ... bon courage
  • Jacqueline B.

    16/09/2018

    J'ai eu un  chiot hydrocéphalique dans ma deuxième portée, c'est à dire il y a presque cinquante ans. A l'âge de trois semaines, elle m'inquiétait, et j'ai demandé à mon vétérinaire de l'observer. Je pensais qu'elle pouvait être aveugle. Le diagnostic de mon vétérinaire était que JE souffrais d’hypocondrie. Je ne voulais pas la garder, et après les examens habituels, et les immunisations habituelles, je l'a vendu comme chien de compagnie sans valeur pour expos ni reproduction. Elle n'a pas tardé à donner des soucis à ses nouveaux propriétaires; on la soupçonnait d'être aveugle, ce que leur véto niait, elle faisait des crises de plus en plus graves et fréquentes genre épileptiques, on l'a fait examiner à une clinique pour colleys (qui ont souvent des problèmes oculaires), je l'ai reprise et fait réexaminer plusieurs fois par mon vétérinaire qui, je crois pour se débarrasser de moi, a diagnostiqué la rage, ce qui exigeait l'euthanasie immédiate et autopsie à l'école vétérinaire. Ce n'est que par autopsie, à l'âge de presqu'un an, que on a diagnostiqué correctement.

    La pathologie se manifeste chez les humains. A cette époque, il existait un traitement expérimentale pour humains. Il était alors possible de diagnostiquer que la condition existait, et on pouvait opérer. Mais les symptômes observable dans le cerveau ne correspondait pas au comportement du patient. Un patient qui avait très peu de cerveau restant faisait des études post doctorat à une université de renommé. Un autre patient avec une petite lésion prise en charge peu après naissance et apparemment bien contrôlée était sans aucune réaction, un légume humaniforme.

    Mon information date de presque cinquante ans, et comme la condition affecte aussi les humains, je suppose que le recherche continue. Mais dans les circonstances auxquels j'étais confrontée, j'ai fait ce que j'ai pu. Les éleveurs n'ont aucun intérêt à faire des portées de chiots défectueux, et il y a des examens pour éviter certains défauts ou les dépister très jeunes, avant vente. Mais tout ne peut pas être évité, ni diagnostiqué jeune, ni guéri. Je vous souhaite un vétérinaire bien informé et sympathique, et beaucoup de courage.
  • christiane V.

    16/09/2018

    Bonjour,


    Merci pour vos réponses et encouragements!! effectivement j'entame une procédure contre cette éleveuse, car elle était forcément au courant vu qu'un chiot de cette portée était atteint de cette maladie, il ne voyait pas, tombait, tournait en rond et était rachitique elle nous avait dit qu'elle le ferait piqué  et finalement elle l'a tué elle même afin qu'il n'y ait pas de traces.


    Malheureusement nous n'étions pas au courant que c'était une maladie congénitale, car il va de soi que nous n'aurions pas acheté un chien de cette portée  et elle  de son côté ne devait pas les vendre!!


    Quelqu'un d'entre vous a t-il eu le même problème et tenté la chirurgie pour cette maladie qui se manifeste par une certaine quantité d'eau dans le cerveau qu'il faut évacuer en implantant un peti drain dans le cerveau qui doit y resté en permanence!!!


    Mon petit chien refuse de se nourrir il est rachitique, avez des conseils à me donner ??


    Merci d'avance

Connectez-vous ou inscrivez-vous pour poster une réponse.

Ce site utilise des cookies : En continuant à naviguer sur le site, vous acceptez notre utilisation des cookies et politique de confidentialité. En savoir plus

Ok