Quand on tombe nez à nez dans la rue avec un chaton, difficile de savoir quelle est la marche à suivre, alors que faire quand on trouve un chaton ?

 Que faire quand je trouve un chaton : faire sa petite enquête

Le premier réflexe à avoir est de faire sa mini-enquête pour savoir si le chaton est vraiment abandonné et orphelin en observant et en écoutant. Plusieurs indices doivent vous mettre la puce à l’oreille : est-il maigre, sale, agité, désorienté ? Si c’est le cas, il y a de fortes chances pour que ce chaton soit abandonné. Il est alors important d’agir vite en le recueillant avec douceur et en vous rendant immédiatement chez un vétérinaire. Dans le cas inverse, la mère est probablement partie faire un tour ou chasser. Laissez-les tranquilles et venez voir de temps en temps si la situation évolue.

Que faire si je ne peux immédiatement pas amener le chaton chez un vétérinaire ?

Si aucun vétérinaire près de chez vous n’est ouvert à ce moment, amenez le chaton chez vous en l’installant près d’une source de chaleur au calme et en disposant près de lui de la nourriture et de l’eau.

Une priorité : la chaleur

Il est très important de reproduire l’environnement chaud et douillet du pelage de la mère du chaton en l’installant dans des couvertures ou des draps, si possible près d’un radiateur ou d’une bouillote. Jusqu’à 3 semaines, un chaton est incapable de réguler lui-même sa température. La température moyenne d’un chaton à la naissance est de 35,5°C, alors que celle d’un chat adulte est de 38,5 °C. En dessous de 35 °C, la vie du chaton est en jeu ! La pièce dans laquelle il se trouve doit idéalement osciller autour de 26 °C.

Quelles précautions prendre quand le chaton a moins de 4 semaines ?

Veuillez à donner au chaton de l’eau au biberon. En effet, si vous lui donnez une gamelle/coupelle, il risque de tomber dedans et de se refroidir rapidement.

 

Il faut également lui donner du lait maternisé adapté qu’on peut trouver chez les vétérinaires. Tous les autres types de lait (vache, chèvre ou de marques pour chats en supermarchés) sont à proscrire !

 

Faites attention à sa propreté en l’aidant à faire ses besoins, cela est vital pour lui. Normalement, la mère lèche le sexe et l’anus du chaton pour l’aider à uriner et déféquer. Vous devrez donc, après chaque biberon, frotter le bas du ventre (sexe et anus) du chaton avec une compresse ou un linge humidifié avec de l’eau tiède. Cela entrainera la sortie des urines et des crottes. C’est automatique, et si vous ne le faites pas, il ne pourra ni uriner, ni faire ses crottes et il risque d’en mourir.

Savoir se tourner vers les bonnes personnes et prendre les bonnes décisions

Seul le vétérinaire sera en mesure d’établir avec précision l’âge du chaton. Il lui prescrira ensuite les meilleurs soins, adaptés à son âge.

 

Evidemment, s’occuper d’un chaton demande du temps et une certaine implication. Si vous avez décidé de le garder, il faut bien avoir cela en tête, surtout si celui-ci est jeune. Plus un chaton est abandonné jeune, moins il aura de chance de survivre… Cependant, cela ne doit pas vous décourager ! En faisant une bonne action et en relevant ce défi, vous devenez également le sauveur et le protecteur d’un compagnon qui vous sera reconnaissant toute sa vie !

 

En revanche, si vous n’êtes pas en mesure de vous occuper du chaton, ne le laissez pas sur un comptoir de fourrière ou de vétérinaire ! Ce ne sont pas des refuges. Adressez-vous plutôt à une association ou un refuge près de chez vous.

 

Voilà, en espérant que cet article vous aura éclairé sur la marche à suivre en cas de rencontre avec un petit félin abandonné. Et surtout, n’oubliez pas de vous rendre rapidement chez un vétérinaire !

Avez-vous déjà été confronté à ce genre de situation ?

4 Commentaires

Vous devez posséder un compte Yummypets pour commenter cet article.
Créer votre compte Yummypets en moins d’une minute.

Voir plus de commentaires

    Romain C Merci pour ces précieux conseils

    Céline C J'en ai sauvé 3 : 9 jours, 3 semaines et 2 semaines. Celui qui avait 3 semaines est très attaché à nous au point de se réfugier dans mes bras chez le vétérinaire. C'est vrai qu'il faut beaucoup s'en occuper au départ (beaucoup de biberons et pour faire faire les selles et urine), mais ils sont rapidement autonomes et sevrés vers 2 mois. J'ai tout de même eu 2 problèmes à résoudre : une constipation chez celui de 9 jours et une mise au biberon difficile (3 jours pour y parvenir) chez celui de 3 semaines, qui est resté relativement petit (3 kg à l'age adulte). Pour celui de 2 semaines tout s'est parfaitement déroulé. Contraignant, mais gratifiant!

Lectures recommandées

Ce site utilise des cookies : En continuant à naviguer sur le site, vous acceptez notre utilisation des cookies et politique de confidentialité. En savoir plus

Ok