Les riches résidents de Dubaï s'adonnent à de nouvelles pratiques toujours plus excentriques : posséder des animaux sauvages est la nouvelle mode.

Guépards, lions, tigres, serpents, iguanes, singes : les dubaïotes les plus fortunés peuvent s'offrir pour quelques milliers d'euros toutes sortes d'animaux sauvages.

Ils les promènent en laisse, les emmènent partout avec eux dans leurs gros 4x4 et les emprisonnent dans des cages en or. Le but est évidemment d'épater leurs amis et même les impressionner selon le docteur Reza Kahn.

Imposer la vie en captivité à des prédateurs sauvages est dangereux pour l'homme et pour les animaux. De plus, cette nouvelle lubie contribue à favoriser le commerce illégal et le braconnage. 

La possession d'animaux sauvages à Dubaï donne évidemment lieu à des dérives ; comme lorsque des jeunes se sont filmés en boite de nuit faisant boire de l'alcool à un singe, ou qu'un animal s'échappe et se retrouve apeuré en centre ville au milieu des voitures et provoque un accident.

Les Emirats Arabes Unis sont très stricts en manière de possession illégale d'un animal sauvage (jusqu'à 10 000 euros d'amendes et 6 mois de prison). Le problème c'est que tous ces animaux, comme le tigre blanc que le fils du Sheikh de Dubaï élève comme un chaton, sont déclarés et légaux.

Nous espérons que le gouvernement des Emirats Arabes Unis comprendra rapidement le risque encouru par tous que représente cette pratique, et interdira la possession de ces prédateurs.

Crédit photo : le journal international 

8 Commentaires

Vous devez posséder un compte Yummypets pour commenter cet article.
Créer votre compte Yummypets en moins d’une minute.

Voir plus de commentaires

    Romain C C'est nul ! Merci de le dénoncer

    Emma - Quelle honte ! Un animal sauvage a besoin de rester dans son environnement naturel mais on les enferment en cage, on les maltraitent, ont détruit leur espèce !!!! C'est dégueulasse !!!