Rencontre avec Pet in the City, le blog d'infos pour propriétaires modernes

Par le à 15:15

Bonjours les amis ! Aujourd'hui je vous propose l'interview de Thierry Bedossa, vétérinaire comportementaliste fondateur du blog Pet in the City et Emmanuelle Carre, journaliste et rédactrice pour Pet in the City, sans oublier Lucien, la mascotte du site !

 

À travers cette interview, vous découvrirez leur parcours et les raisons qui les ont poussé à créer ce site !

 

Thierry et Emmanuelle, c'est une amitié de 5 ans maintenant, avec en commun la passion pour les animaux, le souci de mieux les comprendre et de les respecter. En juillet 2012, ils ont fondé le blog Pet in the City, qui se veut un diffuseur de contenu sur les animaux et le vivant, résolument moderne, urbain, avec pour seul objectif une meilleure compréhension et connaissance des animaux, domestiques et sauvages.

1- Nous aimerions que vous vous présentiez, qui êtes-vous ?

Thierry : Je suis vétérinaire comportementaliste depuis bientôt 30 ans,, diplômé de l'Ecole vétérinaire de Maisons-Alfort et j'ai travaillé en Amérique du Nord, notamment à Montréal, à Istanbul, à Belgrade, au Caire, pour finir par m'installer finalement en France. Je suis également consultant en médecine d'élevage et j'enseigne à Alfort. Parallèlement à mes activités dans mes deux cliniques (à Neuilly et Paris 18ème, rue Championnet), j'ai repris en 2003 le refuge Aide aux Vieux Animaux en Normandie, qui se veut une maison de retraites pour animaux, et où le principe est de ne jamais euthanasier un animal parce qu'il serait vieux ou « problématique ».

 

Emmanuelle : Je suis journaliste depuis 7 ans maintenant, diplômée de l'Institut Pratique de Journalisme. J'ai travaillé pour différents médias, presse quotidienne régionale, presse magazine et en ligne comme 20minutes.fr ou lesInrocks.com. J'ai rencontré Thierry lorsque nous collaborions au magazine 30 Millions d'amis en 2009, et très vite nous avons constaté que nous avions la même vision des animaux et de la façon de vivre avec eux.

2- D'où vous est venue la création du site Pet in the City ?

Thierry : C'est venu de mon ressenti de vétérinaire, praticien depuis bientôt 30 ans, féru de connaissances scientifiques et de modernité en pays développé, et du fait que je sentais avec Emma, suite à notre collaboration professionnelle à TMA (30 Millions d'Amis) qu'on avait des affinités, malgré notre différence d'âge (!) sur notre abord de la modernité et de l'urbanité. Je n'aurais jamais demandé ça à quelqu'un d'autre qu'à elle. Elle a parfaitement l'esprit de ce que j'attendais, la façon dont elle perçoit le « pet » pour les humains, qui pour la majeure partie d'entre eux n'ont plus de racines rurales, paysannes, aiment les bêtes mais ne savent pas d'où elles viennent, respectent le vivant mais avec des animaux un peu désincarnés.

 

Emmanuelle : Thierry voulait avec ce blog que nous diffusions un maximum d'infos, de tous styles (ça peut aller du lolcat à l'étude scientifique pointue mais vulgarisée), pour toucher le public le plus large possible et fournir une information un peu différente de ce qu'on trouve généralement sur les animaux. On ne fait jamais de misérabilisme, jamais d'articles sur les tortures, les faits divers, les trucs horribles qu'on rapporte habituellement sur les animaux... Nous n'avions pas envie de nous enfermer dans cette image négative et culpabilisante. Les animaux, avec les humains, c'est aussi la vie !

blog_yummypets_interview_pet_in_the_city_11_2014

3- Est-ce une vocation de travailler avec les animaux ?

Thierry : pour moi oui, sans hésitation.

 

Emmanuelle : Depuis que je suis gamine j'ai toujours vécu entourée d'animaux, des chiens, des chats, des chevaux. Ils font partie de ma vie depuis toujours, donc je suis contente de pouvoir travailler sur des sujets qui les concernent.

4- Racontez-nous une journée type

Thierry : C'est 10h de travail, je m'endors avec dans la tête tous les cas médicaux des animaux dont j'ai la charge, je m'endors avec ces données le soir, et je me réveille le matin avec des solutions après avoir réfléchi à leur maladie. Et après, mon quotidien, c'est de soigner ma patientèle de Neuilly, aider mes jeunes confrères en médecine interne, soigner les animaux du refuge, répondre à tous les « malades » du comportement à Alfort et au refuge, ou tous les éducateurs avec lesquels je collabore.

 

Emmanuelle : Je n'ai pas de journée type ! Chaque jour est différent, chaque semaine aussi, c'est le propre de ce métier et ça me va très bien comme ça !

5- Quelles sont vos passions ?

Thierry : J'adore vivre dans une capitale, depuis 30 ans. J'ai vécu dans plein de grandes villes, à chaque fois que je suis dans une capitale je me sens bien. J'adore les bêtes, j'adore les soigner j'adore les comprendre, et j'adore l'humain.

 

Emmanuelle : J'adore les bêtes aussi, évidemment, et grâce à Thierry je les comprends de mieux en mieux. Je fais de l'équitation depuis plus de 22 ans, j'adore les arts en général, surtout la peinture et la musique, et par-dessus tout je ne me lasse pas d'acquérir de nouvelles connaissances, de me cultiver, de découvrir des auteurs, des philosophes, de parfaire ma culture antique... Traîner dans les musées, c'est une grande passion.

blog_yummypets_interview_pet_in_the_city_11_2014_1

6- Qu'est-ce qui vous plaît le plus dans votre quotidien ?

Thierry : Mon quotidien ! Je m'ennuie jamais, et malgré la fatigue qui vient avec l'âge, j'ai chaque jour plus d'entrain. Ca fait 20 ans que je n'utilise pas de réveil.

 

Emmanuelle : L'immense liberté (et donc le confort) que m'apporte le fait d'être globalement maîtresse de mon emploi du temps. Ca n'a pas de prix.

7- Quels sont vos meilleurs moments ?

Thierry : C'est de me rendre compte que j'en ai presque chaque jour. J'ai des expériences nombreuses et variées, qui m'apportent d'excellents moments.

 

Emmanuelle : C'est un peu pareil pour moi. Je me dis chaque jour que j'ai beaucoup de chance d'être née femme, au 20ème siècle, en Occident et dans un milieu aisé, donc chaque jour me permet d'apprécier la vie en totale liberté et sans rendre de compte à personne. Ou à très peu de personnes.

8- Qu'est-ce qui vous déplaît le plus ?

Thierry : En 1, le fait que la plupart de mes interlocuteurs ne comprennent pas le vivant. Nous sommes 7 milliards sur Terre, il y a un changement climatique grave qui se manifeste, on devrait, avant tout, tous se préoccuper de comprendre les mécanismes du vivant. Mais c'est pas le cas. En 2, le marketing, et en 3, le capitalisme.

 

Emmanuelle : Les donneurs de leçons et les gens qui maîtrisent mal leur égo. Dans les rapports humains/animaux, ca entraîne par exemple chez les humains tous les comportements de transfert (je fais faire des concours de beauté à mon chien parce que ça me flatte, et tant pis si c'est absurde), ou de non-respect du bien-être de l'animal. Je pense notamment à certains cavaliers sur les terrains de concours, qui « maltraitent » leurs chevaux parce qu'ils n'obtiennent pas le résultat escompté, sans chercher à comprendre pourquoi l'animal a « mal fait », sans respecter sa peur, ou tout simplement son mal-être. Je trouve ça assez lamentable.

blog_yummypets_interview_pet_in_the_city_11_2014_3

9- Qui est Lucien ? Parlez-nous de lui !

Emmanuelle :  Lucien... c'est un personnage ! C'est le chat de mon compagnon, Aurélien. Il l'a adopté au refuge SPA de Bellegarde, près de Limoges, sa ville natale. Il l'a choisi à cause de sa « gueule » de matou et de son extrême gentillesse, qui s'est manifestée tout de suite, même au milieu de 20 chats différents. Et j'avoue qu'il a fait une bonne pioche. Je n'ai jamais vu un chat plus gentil, plus placide avec les humains, et même aimant plus la compagnie des humains que celle des autres animaux. Il est très bavard et extrêmement expressif, le genre à commenter ce qu'il fait quand il creuse un trou dans le jardin pour faire son petit pipi...

 

Son nom fait toujours rire tout le monde, surtout quand on en explique l'origine : c'était le nom du lion de Paul Préboist dans le film Deux heures moins le quart avant Jésus-Christ. Aurélien trouvait ça marrant, à la fois franchouillard et geek (ce qui est un peu l'esprit du film d'ailleurs).

 

Pendant deux ans, nous avons dû malheureusement nous en séparer, parce qu'il ne supportait plus la vie en appartement à Paris. Il déprimait profondément. Alors Aurélien l'a confié à ses grands-parents en Limousin, pour qu'il vive à la campagne. A la mort de son grand-père, comme nous avions déménagé depuis près de Fontainebleau, nous l'avons naturellement récupéré.

 

Enfin Lucien est un chasseur hors pair et un bagarreur impénitent qui revient toujours croûteux et cabossé de partout, mais c'est un signe de pleine forme d'après Thierry... Alors on le soigne comme on peut et on le laisse vagabonder...

 

Thierry : J'ai connu Lucien à l'époque où il était en mal-être parce qu'il vivait en appartement, et Emmanuelle et Aurélien m'ont demandé de le prendre au refuge pendant 15 jours pour l'observer et voir si le changement d'environnement lui faisait du bien. J'en ai conclut très vite que la vie urbaine ne lui convenait pas parce qu'il ne supportait pas l'enfermement. Mes conseils ont porté puisque Lucien a pu avoir son « lost weekend » en Limousin avant de retrouver ses maîtres dans une autre campagne ! Naturellement, il est devenu la mascotte du blog parce qu'on trouvait ça sympa qu'une petite bête incarne un peu l'image du site.

10- Quels sont vos plans pour le futur ?

Thierry : le futur ne m'appartient pas, c'est à Emma qu'il appartient.

 

Emmanuelle : Et comme moi-même j'ai tendance à penser que faire des plans pour dans 2 jours ou même demain c'est finalement très présomptueux... On va dire qu'on verra bien ce que l'avenir nous réserve !

 

Retrouvez sans attendre le blog Pet in the City

1 Commentaire

Vous devez posséder un compte Yummypets pour commenter cet article.
Créer votre compte Yummypets en moins d’une minute.

    Luna l Très sympa cette interview ! Lucien a-t-il un profil sur Yummy ? J'adorerais le voire.

Lectures recommandées

Ce site utilise des cookies : En continuant à naviguer sur le site, vous acceptez notre utilisation des cookies et politique de confidentialité. En savoir plus

Ok