Quatre ans après la catastrophe de Fukushima, Naoto Matsumura est le dernier habitant de la ville désertée de tous ses habitants. Il s'est fixé une mission : sauver les animaux laissés à eux-mêmes.

Fukushima : ville fantôme

Même si les autorités japonaises ont clairement établi que la zone était dangereuse en raison de la radioactivité ambiante, Naoto Matsumura refuse de quitter sa maison. Il a prit sa décision en voyant que des milliers d'animaux avaient été abandonnés par leurs maîtres après la catastrophe. Il avait notamment déclaré à France Info le 11 mars 2014 : "Au bout de trois jours, je suis sorti de ma maison, ce qui m'a frappé, c'est le silence. J'ai vu un pauvre chien attaché, il n'avait rien à manger ni à boire. Je l'ai donc nourri et un autre chien à côté a commencé à aboyer pour me réclamer aussi de le nourrir. Et c'est comme ça que je me suis aperçu qu'il y avait des milliers d'animaux abandonnés autour de Fukushima".

blog_yummypets_Naoto_Matsumura_2_3_2015

Il a constaté que la grande majorité des chiens étaient attachés. En effet, leurs maîtres s'imaginaient rentrer rapidement chez eux et continuer leur vie par la suite, comme si la catastrophe de Fukushima n'avait jamais eu lieu.

Le dernier homme de Fukushima

Les animaux de Fukushima sont alors devenus sa raison de vivre. Parmi ses petits protégés, on trouve de nombreux chats, chiens, cochons, canards, vaches et chevaux. Il s'occupe également de Boss, dernière survivante de la ferme d'autruches de Okumacho. Il les nourrit et les soigne quotidiennement. Il a même sauvé plusieurs chiens, pris au piège des ruines d'une grange durant plus d'un an.

Il arrive à survivre et à s'occuper des animaux grâce à des donations. Quand il quitte la zone contaminée, c'est pour partager son expérience et son opposition aux centrales nucléaires.

blog_yummypets_Naoto_Matsumura_3_2015

Malgré sa détermination, Naoto Matsumura ne peut pas sauver tous les animaux de Fukushima. En effet, la zone est devenu un charnier à certains endroits, surtout pour les troupeaux de bétails. Cependant, malgré l'immensité de la tâche, l'homme ne baisse pas les bras et, même s'il estime qu'aucun humain ne pourra revivre à Fukushima, des nouvelles générations d'animaux sont nées dont des chats et des chiens.

Source photos : Facebook de Naoto Matsumura

12 Commentaires

Vous devez posséder un compte Yummypets pour commenter cet article.
Créer votre compte Yummypets en moins d’une minute.

Voir plus de commentaires

    Sly C Cet homme est formidable !

    Jeanne Q C'est homme est adorable