Depuis 2009, le Danemark a pour projet de bannir de son territoire un certain nombre de "races de chiens dangereuses". Pour cela, une liste de chiens dits dangereux a été établie et compte à ce jour plus de 20 races prohibées...

En 2009, 20.000 danois désapprouvaient la présence de chiens tels que le Pit-Bull terrier, le Mastiff et le Rottweiler sur leur territoire, contre 1.000 en 2004. Et les risques d'attaque -principalement sur d'autres animaux- ont augmenté proportionnellement durant cette période : "Nous ne voulons pas d'une société où on ne peut pas se promener dans la rue avec son enfant ou son caniche sans risquer de se faire attaquer" explique Lars Lokke Rasmussen, Premier Ministre

Chats, lapins et petits chiens sont les premières victimes de ces races dites dangereuses. Mais l'inquiétude générale d'une prochaine attaque fatale pour un citoyen a mené le problème de la violence canine sur le devant de la scène politique danoise. Une liste de 15 races de chiens interdites a alors vu le jour :

  1. Pitt Bull Terrier
  2. Tosa Inu
  3. American Staffordshire Terrier
  4. Mastiff Brésilien
  5. Dogue Argentin
  6. Bulldog Américain
  7. Boerboel
  8. Berger d'Anatolie
  9. Central Asian Shepherd Dog (ovtcharka)
  10. Caucasian Shepherd Dog (ovtcharka)
  11. South Russian Shepherd Dog (ovtcharka)
  12. Tornjak
  13. Sarplaninac

Bien que chaque membre de l'Union Européenne ait déjà banni un certain nombre de races de chiens dangereux, cette liste, en attente d'être complétée par 12 autres races, est la plus longue et la plus spécifique jamais créée à ce jour...

Une solution extrémiste et radicale

Pour le Premier Ministre, bannir certaines races (comme l'a fait la Grande-Bretagne) ne serait pas des plus efficace. Certains amateurs de gros chiens peuvent encore contourner la loi en croisant, par exemple, un Mastiff et un Pitt-Bull pour créer une race de chiens parfaitement légale.

C'était sans compter sur la solution drastique proposée par le vétérinaire Flemming Moller qui occupait à l'époque un des siège du parlement : tuer tous les bâtards. L'unique moyen d'éliminer tous les traits agressifs du patrimoine génétique canin.

Avec quelques 40.000 bâtards nés au Danemark chaque année, un abattage massif de chiens atteindrait des proportions alarmantes. Mais Moller était prêt à accuser le coup : "Nous allons certainement voir de nombreuses photos d'adorables petits chiots se faire abattre dans la presse, mais il faut que nous soyons déterminés" ajoute-t-il, impassible.

"Tuez vous-même votre chien"

Aujourd'hui, les danois sont donc tenus de faire euthanasier leur compagnon s'il ne correspond pas aux normes établies. Bien sûr, les vétérinaires ne sont pas d'accord car il n'y a évidemment aucune raison de sacrifier un animal en bonne santé physique et mentale... C'est pourquoi un homme politique a  suggéré que les propriétaires tuent eux-mêmes leurs chiens si les vétérinaires ne voulaient pas le faire.

Lorsque votre chien est suspecté dangereux, vous n'avez désormais que 8 jours pour prouver aux autorités que votre animal n'appartient à aucune race interdites sur le Royaume. Quand ceci s'avère impossible, la seule issue proposée par l'état est l'euthanasie. Une sentence qui peut provoquer des conséquences tragiques, comme pour cet homme qui, suite à l'exécution de son chien s'est à son tour donné la mort.

Cette législation n'est pas près d'être évincée des textes de lois. En juillet 2014, la Loi Danoise sur les Chiens a adopté un nouvel amendement qui maintient la prohibition de races spécifiques de chiens.

Comme disait Shakespeare, "Il y a quelque chose de pourri au Royaume du Danemark"

Crédits photo : Yummypets

8 Commentaires

Vous devez posséder un compte Yummypets pour commenter cet article.
Créer votre compte Yummypets en moins d’une minute.

Voir plus de commentaires

    CYRILLE B si seulement tous gouvernement pouvez réagir autrement que par leur bêtise qui bouffe la vie de la nature a chaque foi qui fond des lois le Danemark oublie les deux grand molosses dog danois allemand le Broholmer , la chasse Old Danish Pointer et le terrier Danish Swedish Farmdog et plain d'autres peut-etres a venir et si les gens étais moins naïf devants les journaux téléviser a scandales le vrais problème et l'hommes pas la nature qui respecte les ordres deja de la survie naturel comme je dis souvent si le chien mord l'homme le betise souvent a bon entendeur salut.

    Noelle J Si ce pays décide de supprimer ceux qui sont dangereux, alors qu'il supprime les humains meurtriers, pédophiles et autres... Ces chiens ne sont pas dangereux!