Les maladies de la prostate chez le chien sont variées et se traduisent par une augmentation de la taille de la prostate qui peut avoir des conséquences néfastes. Ces maladies concernent particulièrement le chien. Chez le chat, les problèmes prostatiques sont en effet rarissimes.

Qu’est-ce que la prostate et quels sont les symptômes de son atteinte ?

La prostate : la glande sexuelle secondaire du chien mâle

La prostate est la glande sexuelle accessoire du mâle. Elle se situe proche de l’appareil urinaire du chien, ce qui rend son retrait chirurgical quasiment impossible. En effet, les risques de rendre l’animal incontinent sont trop grands.

La prostate a un rôle dans l’élaboration d’une partie du fluide qui aidera au transport des spermatozoïdes, le liquide séminal. De plus, elle produit des sécrétions anti-microbiennes.

Symptômes en cas de maladies de la prostate chez le chien

Tout d’abord, les maladies de la prostate chez le chien sont à l’origine de problèmes urinaires. Il est possible de noter la perte de sang entre les mictions. Par ailleurs, le chien peut avoir une fréquence de mictions plus élevée que la normale, on parle de pollakiurie. De plus, il peut parfois être incontinent.

Pour les chiens qui ont une activité de reproduction, vous pouvez remarquer une infertilité brutale (apparition en 24 à 48h).

Le chien peut aussi développer des problèmes digestifs en cas de compression de son système digestif par la prostate. Il pourra alors montrer des signes de constipation.

Du fait de cette compression par la prostate, d’autres signes tels que des signes locomoteurs peuvent apparaître. En effet, beaucoup de nerfs qui contrôlent différentes fonctions passent dans cette zone. Leur compression est à l’origine de la perte de certaines fonctions du chien.

Par ailleurs, le chien atteint d’une maladie de la prostate évoluée peut montrer des signes de dégradation de son état général. En effet, il peut arrêter de s’alimenter, on parle alors d’anorexie. De plus, la douleur peut être à l’origine d’abattement chez le chien.

maladies de la prostate chez le chien

Si vous observez un ou plusieurs de ces symptômes chez votre chien, il est vivement conseillé de consulter votre vétérinaire. Celui-ci déterminera le type d’atteinte prostatique en cause et pourra ainsi mettre en place un traitement.

Les différents types de maladies de la prostate chez le chien

Il existe différentes maladies de la prostate chez le chien. Les traitements de chacune de ces atteintes prostatiques seront différents.

L’hyperplasie prostatique

L’hyperplasie prostatique est une augmentation de volume de la glande, du fait d’une augmentation du nombre de ses cellules. Cette atteinte est généralement bénigne, mais si la taille de la prostate augmente trop, cela peut être à l'origine de troubles variés. Cette affection concerne surtout les chiens âgés. En effet, jusqu’à 95% des mâles non castrés de plus de 9 ans sont atteints par cette affection.

Cette pathologie se traduit par une dilatation des acini qui sont les unités de structure de la prostate. S’en suit la formation de kystes, qui sont des petites cavités contenant du liquide. On parle alors d’hyperplasie glandulo-kystique.

Cette pathologie est hormono-dépendante. En effet, ce sont les hormones produites par les testicules en quantité anormale qui sont à l’origine de l’hyperplasie prostatique.

Le traitement consiste donc à arrêter cette sécrétion anormale d’hormones par les testicules. Pour cela, il faut castrer l’animal.

Dans un premier temps l’animal pourra être castré chimiquement à l’aide de médicaments, pour vérifier que le traitement fonctionne. Si c’est le cas et que l’animal n’est pas destiné à la reproduction, il est conseillé de castrer chirurgicalement le chien par une ablation des testicules. En effet, cela permet d’éviter les récidives.

Si vous voulez en savoir plus sur la castration et ses conséquences, n'hésitez pas à consulter notre article sur la castration chez le chien.

Les kystes de la prostate

Cette pathologie représente 5% des pathologies prostatiques. Il existe deux sortes de kystes : les kystes prostatiques et les kystes paraprostatiques.

En ce qui concerne les kystes prostatiques, ils peuvent être liés à l’hyperplasie comme cela a été vu précédemment. Par ailleurs, il existe une deuxième cause de kyste : l’obstruction des canaux excréteurs de la prostate. La prostate produit le liquide séminal. Si celui-ci ne peut pas être excrété normalement, il y a formation de kystes de rétention.

Les kystes paraprostatiques sont situés à l’extérieur de la prostate mais prennent racine dans celle-ci. Ces kystes sont généralement de grande taille et sont donc à l’origine d’une compression des organes voisins, ce qui peut poser problème. Ils sont parfois visibles lorsque l’animal est couché.

La métaplasie squameuse

La métaplasie squameuse est une lésion de l’épithélium prostatique. Il s’agit de la couche la plus superficielle de l’organe. Celle-ci subit un changement de structure qui est à l’origine de la pathologie.

La cause est hormonale. En effet, il y a une trop grande production d’oestrogènes par le chien. Cette production peut être due à une tumeur testiculaire sécrétante. Le traitement consistera alors en une castration chirurgicale. Si les oestrogènes proviennent d'un traitement en cours, le vétérinaire y mettra un terme.

Les tumeurs prostatiques

Les tumeurs prostatiques sont des affections très rares. Contrairement aux autres lésions, les tumeurs prostatiques apparaissent essentiellement chez les animaux castrés.

La castration du chien mâle est un sujet de débat, n'hésitez pas à consulter notre article : Pour ou contre la castration du chien mâle.

Cette pathologie n’est pas sous influence hormonale. Comme la majorité des cancers, on ne sait pas quelle en est l’origine. La grande majorité des chiens atteints présentent des métastases au moment du diagnostic. Cela signifie que le cancer s’est déjà propagé dans le reste de l’organisme.

Pour en savoir plus sur l'apparition du cancer, n'hésitez pas à consulter notre article sur les signes d'appel d'un cancer.

En cas de tumeurs prostatiques, le pronostic est sombre. Il est déconseillé de retirer la prostate en raison de sa localisation critique. En effet, les risques d’incontinence urinaire sont très élevés. De plus, si les métastases sont déjà présentes, cela ne présente pas d’intérêt. L’espérance de vie de l’animal est alors d’environ 2 mois.

Les prostatites

Les prostatites sont des inflammations de la prostate d’origine infectieuse.

L’infection à l’origine de la prostatite peut s’être propagée à partir des voies urinaires, on parle d’infection par voie ascendante. L’infection peut aussi être une complication de toute autre pathologie de la prostate.

Il existe plusieurs bactéries différentes qui peuvent être à l’origine d’une telle inflammation.

La durée de l’infection peut être courte (quelques jours), on parle alors de prostatite aiguë. Au contraire, si la prostatite s’étend sur plus de 2 semaines, on parlera de prostatite chronique. Dans ces cas là, il peut y avoir apparition d’abcès sur la prostate.

Le traitement consiste en une antibiothérapie pour éradiquer le germe à l’origine de l’infection et donc de l'inflammation. En cas de prostatite aiguë, le traitement sera de 15 jours. Au contraire, s’il s’agit d’une forme chronique, le traitement devra être prolongé pour une durée de 4 à 6 semaines.

Avez-vous déjà été confronté à une des maladies de la prostate chez le chien ?

Ajouter un commentaire

Vous devez posséder un compte Yummypets pour commenter cet article.
Créer votre compte Yummypets en moins d’une minute.