Des maladies peuvent être à l’origine d’une diarrhée chez le chat ou bien d’une constipation. Il existe toutefois des mesures d’hygiène de vie à mettre en place au quotidien afin d’éviter ce genre de troubles.

Lors du nettoyage de la litière du chat, il est possible de vérifier qu’il fait des selles « normales ». De nombreuses maladies – voire une intoxication alimentaire - peuvent occasionner des troubles digestifs chez le chat. Le vétérinaire, lors de sa consultation, en cherchera la cause afin de la traiter.

Au quotidien, il y a cependant quelques règles à respecter afin d’éviter ce genre de troubles.

Une bonne alimentation ou un changement progressif

Un aliment de qualité distribué au chat, et dès lors qu’il lui convient, ne causera pas de troubles digestifs au chat. Si pour une raison ou pour une autre, le maître souhaite changer d’alimentation, cela devra se faire progressivement, sur plusieurs jours, en mélangeant « l’ancien » aliment au nouveau, petit à petit. Car tout changement brutal  peut occasionner une diarrhée.

De même, les restes de tables ou encore les friandises inappropriées – et non élaborées spécifiquement pour le chat - sont à éviter, car elles peuvent être source de désagréments pour le chat.

Le lait peut être source de diarrhée chez le chat

Le chat est un petit « grignoteur », qui aime faire plusieurs repas par jour. Mais c’est aussi un petit buveur ! Un manque d’eau (déshydratation) peut occasionner une constipation.

II n’est pas nécessaire de donner pour autant du lait à son chat. Le lait de vache ne doit pas se substituer à l’eau, la seule boisson qui lui soit vraiment indispensable.

Certains chats n’ont pas la capacité à digérer le lactose du lait, car l’enzyme qui le leur permet disparait avec l’âge. De ce fait, le lait de vache est plus souvent source de diarrhée que de plaisir chez le félin !

Cela ne constitue pas une généralité, car certains chats, moins sensibles, sont capables de digérer le lait toute leur vie ; d’autres non ! Si l’on souhaite donner du lait à son chat, on trouvera dans le commerce des laits spécifiques pour chat, qui ne contiennent pas de lactose, et que certains félins apprécient.

Un bon brossage pour éviter la constipation chez le chat

Le chat est un animal qui met un point d’honneur à faire sa toilette. Mais en se léchant comme il le fait régulièrement, il absorbe alors des poils morts. Ces derniers finissent par former des boules dans l’estomac que l’on appelle aussi trichobézoards. Au mieux, le chat les élimine en vomissant. Mais ce n’est pas systématiquement le cas. Ces boules de poils peuvent alors causer une occlusion intestinale, une constipation, une diarrhée, voire de l’anorexie.

Un bon brossage régulier en fonction de la nature du poil du chat, et qui sera accentué en automne et au printemps – les deux périodes de mue où le poil tombe davantage – est un entretien à ne pas négliger pour éviter les troubles digestifs.

De l’herbe à chat et de l’exercice pour un bon transit

L’herbe à chat peut permettre de favoriser le transit intestinal du chat, ou bien encore de l’huile de paraffine. Cela n’exclut pas le brossage, surtout pour le chat d’intérieur.

Le vétérinaire peut également prescrire un traitement afin d’éliminer les boules de poils qui ne le sont pas toujours par les voies naturelles ou bien conseiller le maître afin d’éviter tous troubles digestifs.

Enfin, à noter que le manque d’exercice physique peut lui aussi occasionner une constipation chez le chat. Il ne faut donc pas hésiter à jouer avec lui chaque jour, lui mettre à disposition quelques jouets et autre arbre à chat ! Surtout s’il est sédentaire.

Dans tous les cas, des vomissements ou une diarrhée durant plus de 12 à 36 heures doivent inciter à consulter le vétérinaire sans attendre une éventuelle amélioration de ces troubles.

Ajouter un commentaire

Vous devez posséder un compte Yummypets pour commenter cet article.
Créer votre compte Yummypets en moins d’une minute.