Paris : vers la fin des animaux dans les cirques ?

Par le 19-12-2017 à 10:10

La présence des animaux dans les cirques, fait de plus en plus débat. Mercredi 13 décembre, les élus de la capitale se sont engagés à faire de Paris une ville sans animaux.

Plusieurs accidents

Le 24 novembre dernier nous vous apprenions qu’une tigresse, âgée d’à peine un an, avait été abattue par son propriétaire.

 

En effet, le félin s’était échappé du cirque Bormann Moreno, son propriétaire lui avait alors tiré dessus, au milieu de la voie publique.

 

Plusieurs accidents impliquant des animaux de cirque ont été recensés au cours des dernières décennies. Par exemple, en septembre 2013 un homme âgé de 84 ans était décédé après avoir reçu un coup de trompe par un éléphant sorti de son enclos. Ou encore, en août 2014 un bébé de 4 mois a souffert de fractures après avoir été mordu à la tête par un dromadaire.

 

Plus récemment, en mai dernier, un dompteur avait été attaqué par un lion au cours d’un spectacle au Buffalo Cirque. Blessé, l’homme a dû subir une lourde opération.

La place des animaux sauvages dans les cirques

Au delà des nombreux accidents, le bien-être de l’animal est également mis en cause. Mercredi 13 décembre, Paris s’est engagée à devenir une ville sans animaux sauvages dans les cirques. Sans échéance, et renvoyant directement à l’État la responsabilité d’une décision.

 

Cette démarche a d’ailleurs été saluée par les écologistes, dont Jacques Boutault, maire EELV du II arrondissement. « Les animaux sauvages dans les cirques ne sont pas bien traités. Ils sont exploités à des fins d’amusement, et cela heurte de plus en plus les parisiens » a-t-il affirmé.

 

Dans une tribune, 15 scientifiques, historiens et philosophes ont eux aussi condamné les méthodes de dressage et de captivité dans les cirques. Il est vrai que les études et les rapports scientifiques, démontrent que les animaux dans les cirques peuvent souffrir. La captivité, le confinement, le contact humain imposé et la restriction sociale (privation maternelle), sont entre autres des facteurs de stress.

 

Certains cirques ont d’ailleurs pris d’eux mêmes la décision de ne plus présenter de spectacles avec des animaux sauvages.

 

À ce jour, en France, une soixantaine de communes ont d’ores et déjà prononcé leur interdiction. De plus, 19 pays européens ont interdit la détention et les spectacles avec des animaux sauvages dans les cirques.

 

Que pensez-vous de cette avancée ?

3 Commentaires

Vous devez posséder un compte Yummypets pour commenter cet article.
Créer votre compte Yummypets en moins d’une minute.

Voir plus de commentaires

    Clara B Enfin il etait temps !

    Elisa R Super nouvelle ! Paris , et celle des 60 municipalités , va booster cette avancée pour que cette interdiction stimule les communes qui ne se sont encore pas engagées ou font la sourde oreille . Enfin , je le souhaite vivement comme tant d'autres . La mort de Mévy , la tigresse abattue sur la voie publique par son propriétaire à Paris , devient plus qu' un symbole . RIP à toi Mévy !

Lectures recommandées

Ce site utilise des cookies : En continuant à naviguer sur le site, vous acceptez notre utilisation des cookies et politique de confidentialité. En savoir plus

Ok