Un homme a été condamné à 18 mois de prison ferme pour avoir achevé froidement son chien d'une balle dans la tête. Laissée à l'abandon dans une forêt et retrouvée dans un état critique par une passante, la pauvre bête a dû être euthanasiée.

De macabres faits

C'est en octobre dernier qu'une passante a trouvé un chien agonisant dans une forêt. Alarmée par la gravité de ses blessures, elle donne immédiatement l'alerte. Après avoir été transféré chez le vétérinaire le plus proche, le verdict tombe. Ce beauceron croisé malinois aurait été victime d'un tir d'une balle de calibre 22 dans le crâne.

Il ne déglutissait pas lorsqu’on lui donnait à manger et à boire, précise la praticienne à l'association 30millionsdamis.fr. En effet, après avoir constaté l'irréversibilité de l'état de la bête, la vétérinaire a procédé à son euthanasie.

Un suspect en cavale

Quelques jours après ce terrible événement, le propriétaire de Nestor de son nom, a été interpelé à son domicile. Et c'est avec une grande stupéfaction que les services de police ont réalisés qu'il n'y était pas inconnu. En effet, ce dernier était vivement recherché ces derniers pour une affaire d'incendie volontaire. En outre, le suspect avoue les faits pendant sa garde vue.

18 mois de prison ferme et 11 700 euros d’amende à verser aux parties civiles

Durant le procès, de nombreuses associations de protection animale, complètement révoltées par cet acte de monstruosité, se sont constituées partie civile. Parmi elles, on compte la fondation 30 millions d'Amis, mais également la fondation Brigitte Bardot. Le présumé coupable a tout de même jugé important de justifier son acte. Selon lui, le chien était devenu méchant et dangereux. En effet, d'après ses dires, il aurait déjà attaqué une jeune fille ainsi que lui-même. Il lui aurait donc ôté la vie afin d'éviter que celui-ci ne morde des gens. D'après Ouest-France, il aurait également tenu ces propos : J’ai tiré sans regarder, je pensais qu’il était mort sur le coup. J’ai vomi après mon geste.

Ainsi donc, l'auteur de ce geste s'est vu attribué une peine de 18 mois de prison, 11 700 euros d'amende à reverser aux parties civiles, mais surtout, il est interdit à vie de posséder tout autre animal.

Source : 30 millions d'amis / Ouest France

Image d'illustration

12 Commentaires

Vous devez posséder un compte Yummypets pour commenter cet article.
Créer votre compte Yummypets en moins d’une minute.

Voir plus de commentaires

    Marie V Quelle C******

    lou d Sa devrais être beaucoup plus que 18 mois ce n'est pas car c'est un animal que l'on peut punir si peut un chien est un être vivant qui lui ne demande que de l'amour et de l'attention c'est honteux 😡😡😡