Depuis de nombreuses années, le monde de la Science tente d'expliquer les relations qui existent entre les Hommes et les animaux. Le sujet de "l'amour" est souvent au coeur de leur questionnement tant il évoque un sentiment destiné en priorité à l'espèce humaine. Clive Wyne, directeur du laboratoire des sciences canines de l'université d'État d'Arizona affirme cependant dans son dernier livre que l'amour est un terme indispensable et nécessaire pour comprendre le lien qui unit les chiens aux Hommes.

Le chien est-il capable d'aimer ?

La relation entre un chien et un Homme représente l'une des relations inter-espèces les plus proches et importantes jamais observées.

L'amour du chien ne viendrait pas d'une certaine forme d'intelligence. En effet, Clive Wyne conclut même que les chiens ne sont pas si malins que ça. Il prend l'exemple du pigeon qui sait par exemple reconnaître un objet représenté en deux dimensions, celui du dauphin qui comprend les règles de grammaire ou encore celui de l'abeille qui danse pour indiquer à ses congénères où se trouve la nourriture. Les chiens ne sont pas capables de faire cela. Ainsi, ce n'est pas leur intelligence qui les différencie des autres animaux sur le plan émotionnel, mais leur hypersociabilité.

Serait-ce une question d'hormones ou de gènes ? Une découverte récente montre que l'hormone responsable de la confiance et de l'empathie chez les humains est aussi présente chez le chien. Il s'agit de l'oxytocine. Quand un Homme et un chien se regardent dans les yeux, le taux d'oxytocine grimpe de la même façon que lorsqu'une mère regarde son bébé.

Une autre piste est également creusée, celle de la génétique. En 2009, Bridgette VonHoldt, généticienne à l'université de Californie à Los Angeles à découvert que les chiens avaient une mutation sur le gène responsable chez l'Homme du syndrome de Williams. Il se traduit par un retard mental et une hypersociabilité.

Le besoin de créer des liens

Suite à cette découverte, il a été démontré que les chiens ont ce désir et ce besoin de créer des liens et d'avoir des relations chaleureuses que nous pouvons traduire par aimer et être aimé.

Les expériences comportementales qui ont été menées confirment cette théorie. L'une de ces expériences par exemple présente un chien face à son maître et à l'opposé, une gamelle de nourriture. Le chien se dirigeait toujours dans la majorité des cas vers son maître en premier. Des IRM ont alors mis en évidence que les chiens étaient bien plus stimulés au niveau du cerveau par des félicitations que par la nourriture.

Cependant, bien que cette prédisposition à aimer existe, elle doit être encouragée dès le plus jeune âge du chien et elle n'est pas uniquement dirigée vers l'humain. Un chiot élevé avec d'autres animaux présentera un certain attachement à leur égard.

Ces théories prouvent ainsi que l'éducation positive envers son chien donne de bien meilleurs résultats qu'une éducation violente. Votre chien attendant de vous que vous lui montriez la voie avec bienveillance.

Les chiens nous donnent beaucoup et attendent si peu en retour, leur seule véritable récompense et celle à laquelle ils tiennent le plus est simplement votre compagnie.

Source : Ouest-France.

1 Commentaire

Vous devez posséder un compte Yummypets pour commenter cet article.
Créer votre compte Yummypets en moins d’une minute.

    Noa L D accord