Une hausse de 16% des abandons concernant principalement des NAC comme des lapins, furets, cochons d’Inde ou encore chinchillas, adoptés au début de l'épidémie du COVID.

Des abandons en hausse des NAC

C'est dans un communiqué publié le jeudi 21 janvier que la SPA a fait part d'un triste constat. Les abandons de NAC ont augmenté de 16% durant ces huit derniers mois.

Ces animaux adoptés durant le premier confinement de mars 2020, souvent d'après un acte impulsif, sont ensuite abandonnés. Le pic d'abandons ayant eu lieu pendant le déconfinement et l'été. D'après l'association, il existe "une corrélation directe avec l’achat impulsif de ces espèces en animaleries ou sur Internet lors du premier confinement, abandonnées comme de vulgaires objets de consommation quelques mois plus tard".

Des demandes d'encadrement strict pour les adoptions en ligne

Inquiète et attristée par ces agissements, la SPA réclame un encadrement strict pour les ventes et adoptions réalisées en ligne. Elle souhaite interdire l'utilisation de l'animal comme une marchandise ainsi que sa vente en animalerie et sur Internet, notamment pour lutter contre les élevages clandestins.

En 2020, 37 667 adoptions ont eu lieu dans les 62 refuges de l'association (contre 43 000 en 2019) avec un taux retour de 3,8%, son plus bas record historique. Elle a également recueilli 40 131 nouveaux pensionnaires, soit 14% de moins qu'en 2019. Hors des périodes de confinements, les prises en charge étaient d'animaux abandonnés étaient identiques à l'année précédente.

Source : le HuffPost.

6 Commentaires

Vous devez posséder un compte Yummypets pour commenter cet article.
Créer votre compte Yummypets en moins d’une minute.

Voir plus de commentaires

    Lisa L faudrait une loi pour le contrôle de tout cela ,y en a assez

    Flora K C'est très triste d'acheter un animal et de s'en débarrasser comme d'un vulgaire objet. Les gens ne s'attachent pas? On prend un animal pour l'aimer pas pour passer le temps ponctuellement 😿😾