Connaissez-vous la belle dame ? Ce papillon coloré au nom ravissant. Véritable globe-trotteur, il adore voyager.

La belle dame, aussi appelée vanesse des chardons, vanessa ou encore “Painted Lady” (la dame peinte) par les anglo-saxons est arrivée dans notre pays avec le vent du Sahara. Il ne nous a pas seulement apporté du sable mais il nous a aussi emmené cet extraordinaire papillon.

La belle dame, une exploratrice

La belle dame est un tout petit papillon d’environ 5 cm, dont le cerveau n’est pas plus grand qu’une tête d’épingle selon Gérard Talavera. Mais il est pourtant capable de réaliser de grands vols. La belle dame entreprend chaque année des migrations intercontinentales. Elle peut s’envoler jusqu’à 2.000 mètres d’altitude et voyager à une vitesse de 15km/h environ, atteignant selon les conditions météorologiques parfois 50 km/h lorsque le vent est favorable. Elle peut ainsi parcourir jusqu’à 500 kilomètres par jour.

Cependant, le papillon adulte vit entre trois et cinq semaines. Il lui faut donc quatre ou cinq générations pour réaliser la totalité de sa migration printanière. Son cycle migratoire complet, aller-retour, est l’équivalent de 15.000 kilomètres étalés sur 8 à 10 générations.

Plutôt incroyable non ?

Pour réaliser tout ce chemin, la belle dame doit faire face à plusieurs obstacles et risque, à de nombreuses reprises, sa vie. Elle doit faire face aux prédateurs, mais aussi aux conditions météo. Il lui arrive de devoir voler à l’envers pour ne pas se griller les ailes, mais ce n’est pas le seul risque. Lorsqu’elle est en Europe, il se peut que les températures ne soient pas bonnes et qu’il fasse trop frais pour qu’elle puisse trouver les bonnes plantes pour la ponte des œufs et pour la croissance des chenilles. Il se peut aussi que le vent change de direction et qu’elle se perde.

Le sens de l’orientation

Une question se pose lorsqu’une si petite bestiole parcourt autant de kilomètres : Mais comment fait-elle pour s’orienter ? Eh bien, nous ne savons pas vraiment. On suppose que ce papillon utilise tout comme son congénère le Monarque, une boussole magnétique. Son périple est alors un véritable défi, notamment lors de la traversée de la Méditerranée : 600 km de mer, de l’eau à perte de vue et pas de relief pour se guider ou pour pouvoir faire une pause. C’est pour cela que pour réaliser sa traversée, elle attend le moment idéal, la petite brise idéale afin qu’il n’y ait pas trop de vent.

Enfin, pour rendre ce papillon encore plus incroyable, les chercheurs espagnols expliquent les couleurs de ses ailes en disant que : "Le jaune vient du sable du Sahara, l’ocre de l’Afrique tropicale, le blanc des pics enneigés des Alpes… Et si vous scrutez attentivement le revers de ses ailes, vous y découvrirez des éclats bleus : c’est le reflet de la Méditerranée"

La belle dame, quel papillon voyageur incroyable ! Le connaissiez-vous ?


Source : Rtl.fr

Ajouter un commentaire

Vous devez posséder un compte Yummypets pour commenter cet article.
Créer votre compte Yummypets en moins d’une minute.