Une première depuis 3 000 ans, sept diables de Tasmanie, une espèce en voie de disparition, sont nés en liberté.

Disparus du continent australien il y a près de 3.000 ans, sept diables de Tasmanie sont nés en pleine nature au nord de Sydney. L’année dernière déjà 26 diables adultes avaient été réintroduits dans un sanctuaire de 400 hectares pour les protéger des risques extérieurs. Opération considérée comme historique qui a pu se faire dans le cadre du Programme de protection des diables de Tasmanie.

Le diable de Tasmanie, une espèce en voie de disparition

Depuis 1996, ce petit mammifère doit faire face à une maladie qui a décimé 85% de sa population. Tumeur mortelle qui est très facilement transmissible entre eux et notamment par les morsures qu’ils peuvent se faire. Lorsque celle-ci atteint la bouche, les diables ne peuvent plus se nourrir et finissent donc par mourir de faim.

Avant l’apparition de cette maladie, la population des diables de Tasmanie comptait environ 150.000 individus, contre 25.000 aujourd’hui.

Il s’agit d’une espèce protégée depuis 1941 qui se retrouve maintenant en danger d’extinction. Pour éviter cela et réintroduire des diables dans la région australienne, le programme de protection des diables de Tasmanie a pour projet de créer une "population réserve" pour la préserver de cette maladie sur le continent.

Une réintroduction sur la voie du succès

Le président de l’association Rewild, explique que cette réintroduction est un succès mesurable grâce aux naissances et que : “C'est de bon augure, non seulement pour cette espèce en danger, mais aussi pour les autres espèces que nous pouvons sauver avec des programmes de ré-ensauvagement de l'Australie". De plus, selon les spécialistes qui ont pu inspecter les poches des femelles, les petits sont "en parfaite santé".

Il prévoit donc de réintroduire de nouveaux diables mais pas que, des dasyurus, wallabies et bandicoots pourraient les rejoindre.

Nous pouvons en profiter pour rappeler les effets positifs qu’a eu la réintroduction des loups dans les années 90 dans le parc de Yellowstone aux États-Unis tels que la stabilisation des cours d’eau, le retour des oiseaux et des castors…

Cette réintroduction des diables de Tasmanie est donc sur la voie du succès, ce qui est de bon augure pour les espèces en danger. Une véritable bonne nouvelle pour ces petits mammifères en voie d’extinction !

Source : Francetvinfo.fr et Rtl.fr

Ajouter un commentaire

Vous devez posséder un compte Yummypets pour commenter cet article.
Créer votre compte Yummypets en moins d’une minute.