Un plan de sauvegarde franco-allemand concernant les chauves-souris, les papillons et les écrevisses a été mis en place jusqu’en 2023.

Un plan de sauvegarde franco-allemand

Un programme de sauvegarde franco-allemand a été mis en place. Il a pour but de venir en aide à plusieurs espèces et ce, jusqu’en 2023. Porté par le Parc naturel régional des Vosges, ce projet concerne différents animaux tels que :

  • l’azuré de la sanguisorbe, une espèce de papillon,
  • le murin à oreilles échancrées, une espèce de chauve-souris,
  • l’écrevisse des torrents.

Ce programme vise à protéger et aider ces espèces, car leur nombre ne cesse de régresser des deux côtés de la frontière.

Sauvegarder l’habitat des papillons

Pour les papillons, les experts ont pour but de sauvegarder leur habitat naturel. Parmi les espèces du programme, l’azuré des paluds et l’azuré de la sanguisorbe ont des besoins similaires et spécifiques.

En effet, ceux-ci se font de plus en plus rares. Leurs espèces ont d’ailleurs été classées comme quasi menacées et vulnérables par l’Union internationale pour la conservation de la nature.

Réintroduction des écrevisses

En ce qui concerne les écrevisses des torrents, les experts souhaiteraient réaliser une réintroduction. Étant en danger d’extinction, cette espèce d'écrevisses vit dans des endroits tenus cachés en France. Les experts ont alors pour but de faire déménager les femelles dont les œufs n’ont pas encore éclos dans l’objectif de peupler de nouveaux sites. Ou bien, de procéder à de l’élevage avant de les réintroduire.

Les pouponnières des chauves-souris

Au sujet des chauves-souris, le programme de sauvegarde a pour projet de conserver leurs pouponnières. En effet, ce sont des animaux qui s’installent dans des greniers ou des clochers pour donner naissance. Selon le coordinateur et référent technique du projet, ce sont des lieux idéaux, car ils leur offrent de l’espace et de la chaleur durant l’été.

En France, déjà plus de 200 bâtiments publics adaptés ont déjà été repérés par le Parc des Vosges du Nord. Par la suite, les experts aimeraient mettre en place un réseau transfrontalier, entre la France et l’Allemagne, de bâtiments pour accueillir les chauves-souris.

Nous espérons que ce programme de sauvegarde pourra porter ses fruits afin d’aider et protéger certaines espèces très vulnérables ! Et vous, qu’en pensez-vous ?

Source : Ouest-france.fr.

Ajouter un commentaire

Vous devez posséder un compte Yummypets pour commenter cet article.
Créer votre compte Yummypets en moins d’une minute.