La communauté Yummypets s'engage pour la stérilisation des chats errants.

Amoureux des chats ? Soucieux de leur bien être ? Cliquez tous les jours et sans condition. Yummypets s’engage à distribuer des bons de stérilisation aux associations partenaires pour favoriser la stérilisation des chats errants.

1389

Chats déjà
stérilisés

grâce à vous

805

Clics restants
pour un bon
supplémentaire

(1000 clics = 1 bon = 1 chat errant stérilisé)

Les bienfaits de la stérilisation des chats errants

Les arguments qui vont suivre sont issus de listes non exhaustives établies par plusieurs associations (souvent anglo-saxonnes) de défense des animaux mettant en place des programmes de piégeage/stérilisation/relâchage. Cette procédure de stérilisation des populations de chats féraux est appliquée dans de nombreux pays développés ou en voie de développement avec des raisons principales variées : gestion sanitaire, limite de l’impact sur la biodiversité, protection des individus, etc..

Pour rappel

Le chat est une espèce très prolifique, autonome en ce qui concerne sa recherche de l’aliment mais sujet aux agressions externes (intempéries, parasites, pathologies, dangers liés à l’activité humaine, etc…). Il constitue un réservoir de pathogènes pour l’espèce féline et représente également un risque zoonotique pour d’autres espèces y compris l’humain.

Par ailleurs, tout le monde ne souhaite pas forcément voir/ avoir des chats dans son entourage. Il se peut alors que certaines personnes aient des comportements menaçants, agressifs voire dangereux pour l’intégrité physique de l’animal. Ceci sans compter sur les tensions qui peuvent apparaître au sein des communautés et les difficultés que cela engendre au niveau des collectivités/autorités locales. Ainsi il est nécessaire de mettre en place des stratégies permettant de limiter l’expansion de ces colonies de chats féraux.

Les options

La stérilisation réalisée dans les conditions d’asepsie et avec des protocoles anesthésiques et analgésiques adaptés (Williams et al. 2002) est une réponse éthiquement acceptable et très efficace dans la gestion de ces populations (Levy & Crawford 2004).

D’autres approches qui peuvent être rencontrées de par le monde sont souvent plus extrêmes (ex : abattage). Par ailleurs, l'option de mettre les chats en refuges n’est pas viable car 1) les structures d’accueil sont souvent déjà très chargées à cause des abandons, 2) les animaux supportent difficilement la captivité et le stress et 3) ils peuvent représenter un danger potentiel pour les employés et un coût financier important pour la structure (soins, et hébergement à long terme car non adoptables) (Robertson 2008)

Les bénéfices de la stérilisation

Ils sont multiples et concernent non seulement l’animal mais également l’environnement et la faune sauvage et enfin les communautés. Un premier point par exemple concerne les femelles. Les chattes ont un cycle hormonal court et par conséquent la possibilité de portées répétées épuisent les femelles. Le programme de stérilisation permet d’améliorer leur état corporel et leur durée de vie.

De manière plus générale, la procédure de stérilisation permettra la réalisation d’un examen clinique complet (lors de l’anesthésie) et de possibles traitements curatifs ou de prévention qu’il s’agisse de vaccination, de traitements antiparasitaires ou de soins de plaies. En effet, il s’agit d’une bonne opportunité pour prévenir les risques zoonotiques, y compris le risque rabique. A noter néanmoins que la France a un statut indemne de rage pour les populations canines et félines mais que le risque de transmission à partir d’un réservoir de la faune sauvage est toujours possible. Sans compter les voyages et importations de carnivores domestiques issus de pays non indemne de rage.

Ensuite la stérilisation sera un bon moyen d’améliorer l’état de santé des animaux et de diminuer le risque de blessures : liées à des conflits, à des rencontres avec des prédateurs ou encore liées aux activités humaines telles que des accidents de la route (ceci en lien avec une diminution du comportement d'exploration et du niveau d’activité). En parallèle, cela diminuera aussi les risques pour les autres animaux de compagnie (risque sanitaire et blessures).

Ainsi les campagnes de stérilisation permettent de diminuer les nuisances en 1) limitant le vagabondage chez les voisins, 2) les comportements de marquage, 3) les séquences d’agression ou d’expression des chaleurs qui sont très bruyantes. Tout ceci permet à la fois de limiter les plaintes de voisinage et d’améliorer le cadre de vie des personnes. En conséquence, il sera plus probable que les personnes en question aient un regard bienveillant sur les chats de leur entourage.

De manière générale les actions menées pour le bien-être animal et l’amélioration de l’environnement de vie sont perçues positivement par le grand public. Elles permettent de rassurer sur les aspects sanitaires.

Ces actions sur le terrain sont également l’occasion d’éveiller les consciences sur les responsabilités que l’on a en tant que propriétaire vis-à-vis de son animal mais aussi de la communauté (suivi de santé de son animal, contrôle de son comportement exploratoire et de la gêne que ce dernier peut occasionner). C’est également une bonne opportunité pour apporter des conseils aux personnes qui souhaitent nourrir les animaux par exemple.

Un autre avantage que l’on peut citer en ce qui concerne la stérilisation des animaux est la diminution de la pression écologique exercée par les chats à cause de leur comportement de prédation. Bien qu’un chat stérilisé soit toujours capable de chasser, la diminution de son aire de vie et de son niveau d’activité va limiter son impact sur la faune sauvage locale.

Par ailleurs le contrôle des portées permet de limiter le nombre d’individus et ainsi de permettre aux chats déjà présents dans la communauté de bénéficier des soins et attention des personnes. De plus le maintien d’un nombre de chats évite l’effet de vide que d’autres animaux s’empresseraient de combler en venant occuper la niche écologique. Cela permet l’expression d’un répertoire comportemental (mis à part la reproduction) normal et notamment le caractère solitaire et territorial (des mâles).

Les études ont également rapporté un apaisement des tensions entre les congénères et l’expression de comportements affiliatifs (notamment entre les femelles). Il sera même alors plus fréquent de voir quelques cas d’adoption ou de rapprochement avec des familles ensuite (Levy et al. 2003).

En conclusion

Les programmes de stérilisation permettent de stabiliser les populations félines, d’améliorer les conditions de vie des animaux et de prévenir certains risques pour la santé (y compris humaine) et, de répondre à une demande de la communauté.

Références

Levy, J. K., & Crawford, P. C. (2004). Humane strategies for controlling feral cat populations. Journal of the American Veterinary Medical Association, 225(9), 1354-1360.
Levy, J. K., Gale, D. W., & Gale, L. A. (2003). Evaluation of the effect of a long-term trap-neuter-return and adoption program on a free-roaming cat population. Journal of the American Veterinary Medical Association, 222(1), 42-46.
Scott, K. C., Levy, J. K., Gorman, S. P., & Neidhart, S. M. N. (2002). Body condition of feral cats and the effect of neutering. Journal of Applied Animal Welfare Science, 5(3), 203-213.
Robertson, S. A. (2008). A review of feral cat control. Journal of Feline Medicine and Surgery, 10(4), 366-375.
Williams, L. S., Levy, J. K., Robertson, S. A., Cistola, A. M., & Centonze, L. A. (2002). Use of the anesthetic combination of tiletamine, zolazepam, ketamine, and xylazine for neutering feral cats. Journal of the American Veterinary Medical Association, 220(10), 1491-1495.

Dr. Franck Péron - Vétérinaire, Ethologue

Ce site utilise des cookies : En continuant à naviguer sur le site, vous acceptez notre utilisation des cookies et politique de confidentialité. En savoir plus

Ok