Si vous êtes en vacances, vous irez peut-être faire une petite trempette dans la mer ou même de la plongée sous-marine. Mais attention à ne pas nager trop loin ou vous pourriez vous retrouver face à de drôles d’animaux, et notamment la méduse Cubozoa !

La méduse Cubozoa

Cette méduse est appelée ainsi à cause de la forme de son ombrelle qui, lorsque l’animal nage, forme une espèce de cube caractéristique. C’est là que se trouve son système nerveux qui lui permet de synchroniser ses mouvements et ainsi de la faire avancer, par pulsations. Elle aurait également un organe ressemblant à un cerveau, qui lui permet de retenir des choses et d’apprendre ; de manière limitée. C’est également sur cette ombrelle que se trouvent ses yeux ; elle en possède 24,  placés de chaque coté de l’ombrelle, qui lui permet de visualiser des points en particulier dans la lumière, ce qui est rare chez les méduses en général. A cette ombrelle en forme de cube sont attachés des tentacules, mesurant environ 3 mètres de long (impressionnant non ?). La méduse-boîte se nourrit de plancton et de petits poissons, et elle les chasse en nageant et non en dérivant comme ses congénères.

Vous vous demandez peut-être pourquoi est ce que soudainement on vous parle d’une méduse en forme de boite ? Et bien parce que ses longs tentacules contiennent chacune environ 500 000 cnidocystes : ces petits organes en forme de harpon contiennent du poison, l’animal peut donc injecter son venin à de fortes doses. Saviez-vous qu’on l’appelle aussi la guêpe de mer ? La Cubozoa est responsable de dizaines de morts par an. Mais certaines personnes ayant été victimes de piqures n’ont pas eu de dommages majeurs. De plus, ces tentacules et l’ombrelle de la méduse sont quasiment transparents : on ne se rend compte de sa présence généralement qu’après avoir été piqué… On trouve cette méduse-boite en Asie du Sud-est : de nombreuses victimes étaient australiennes, japonaises ou malaysiennes ; mais on a aussi enregistré des personnes ayant été piqué à Hawaii ainsi qu’au Mexique. Ce sont surtout les enfants qui souffrent le plus de ces piqures, du fait de leurs faibles masses corporelles.

Attention aux piqures de méduse

Si vous vous faites piquer, il faudra immédiatement vous transporter aux urgences afin de vous administrer un sérum anti-venin. En attendant, il semble que verser de grandes quantités de vinaigre empêche les petites « capsules de venin » de faire action ; néanmoins, cela n’atténuera absolument pas la douleur… Attention, il ne faut pas appliquer les traitements « populaires ». Il n’a jamais été prouvé que se faire pipi dessus, s’appliquer des glaçons, se verser de l’ammoniaque dessus ou mettre de la papaye sur les plaies allaient vous guérir ! De plus, mettre de l’alcool dénaturé comme de la vodka sur ses blessures est très dangereux lorsqu’on souffre de piqures de méduse.

Voici un peu plus d’informations sur une des créatures les plus dangereuses et venimeuses du monde ! Pas de panique cependant : les maitres nageurs sont parfaitement au courant de leur existence, et prennent toutes les dispositions nécessaires afin que vous puissiez vous baigner sans danger. De plus, elles ne vivent pas dans les mers européennes.

 On vous souhaite tout de même de bonnes vacances !

Ajouter un commentaire

Vous devez posséder un compte Yummypets pour commenter cet article.
Créer votre compte Yummypets en moins d’une minute.