La stérilisation du furet est une décision que certains propriétaires sont amenés à envisager. Sachez que si vous possédez une furette, l’opération peut se révéler indispensable.

La stérilisation des femelles est fortement conseillée si elles sont non-reproductrices, car en restant en chaleur sans être fécondées, elles risqueraient de développer une aplasie médullaire.

La stérilisation du furet

Une aplasie médullaire est une maladie qui peut se révéler très grave pour votre furette. N’étant pas fécondée, la furette sécrète trop d’œstrogènes qui sont toxiques pour les cellules médullaires (celles de la moelle osseuse) qui assurent la création et le renouvellement des cellules sanguines. La furette peut donc souffrir d'une anémie sévère, de saignements, d’une production limitée de globules blancs…

L’animal sera alors plus sensible aux infections bactériennes. L’issue est malheureusement toujours fatale, car il n’existe pas de traitement. De plus, la détection de l’aplasie médullaire arrive souvent trop tard, car l’apparition des symptômes (perte d’appétit, faiblesse générale, chute de poils, muqueuses pâles…) manifeste un stade avancé de la maladie. Il est donc fortement conseillé de stériliser votre furette si vous n’envisagez pas qu’elle soit fécondée.

Il existe deux façons de stériliser un furet, la stérilisation définitive (par chirurgie) et la stérilisation temporaire (par implant).

La stérilisation définitive du furet

La stérilisation définitive est une opération chirurgicale qui consiste à retirer les organes reproducteurs. Chez la femelle, l'utérus et les ovaires sont retirés. L’ovariectomie seule est possible (on retire seulement les ovaires et on laisse l'utérus), mais il existe des risques de rémanence ovarienne, c'est-à-dire que les ovaires peuvent "repousser". Il s'agit en fait que quelques cellules ovariennes qui subsistent, mais si elles prolifèrent, elles peuvent provoquer des troubles divers comme un retour des chaleurs, des tumeurs, une anémie, etc.

Chez le mâle, les testicules sont retirés. La stérilisation définitive doit se faire après l'âge de six mois chez la femelle. En général, on attend les premières chaleurs afin de stériliser les femelles le plus tard possible. Le propriétaire doit donc se montrer très observateur pour reconnaître les signes de chaleur : une vulve gonflée et un comportement anormal. Pour les mâles, la stérilisation chirurgicale se fait entre 10 mois et un an.

La stérilisation temporaire du furet

Il existe depuis quelques années la possibilité de stériliser son furet de manière temporaire. Avec un implant, les sécrétions hormonales pour la reproduction sont contrôlées, à la manière d'une pilule contraceptive. L'implant permet donc de stopper les manifestations sexuelles et les chaleurs chez la femelle durant une période de 18 à 24 mois.

La pose de l'implant se fait chez votre vétérinaire sous anesthésie flash pour limiter la douleur.

Comment choisir la stérilisation de son furet ?

Les propriétaires de furets ont donc deux options pour faire stériliser leur animal. Laquelle choisir ? Les deux choix comportent des bénéfices et des risques.

Choisir la stérilisation chirurgicale : la stérilisation définitive est peu coûteuse par rapport à la durée de vie d'un furet. Cependant, il existe toujours un risque lié à l'opération et à l'anesthésie.

Choisir la stérilisation temporaire : la mise en place de l'implant peut prévenir l'aplasie médullaire chez la femelle. Elle permet aussi d'envisager une reproduction dans le futur (même si cela est fortement déconseillé). Cependant, l'implant à un coût puisqu'il doit être renouvelé trois à quatre fois au cours de la vie du furet.

Avez-vous fait stériliser votre furet ?

Ajouter un commentaire

Vous devez posséder un compte Yummypets pour commenter cet article.
Créer votre compte Yummypets en moins d’une minute.