L'adoption d'un animal n'est jamais à prendre à la légère. Si vous décidez d'adopter un oiseau cela implique que vous prendrez soin de lui et que vous assurerez sa sécurité.

Un choix mûrement réfléchi

Dans un premier temps, posez vous les bonnes questions : êtes-vous réellement prêt à adopter un oiseau ? Savez-vous ce que cela implique au quotidien ? Peut-on avoir un oiseau lorsque l'on a des enfants ou d'autres animaux à la maison ?

Tout d'abord, vous devez garder en tête que les oiseaux sont généralement bruyants et q'ils salissent facilement. Il vous faudra donc, dans la plupart des cas, nettoyer régulièrement votre habitation et supporter le bruit ambiant quand ce dernier aura décider de se faire remarquer.

En ce qui concerne la cohabitation avec un enfant, elle n'est pas incompatible. Mais il vous faudra tout de même une organisation rigoureuse et une attention particulière pour éviter un accident, car les oiseaux sont capables de pincer à travers les barreaux par exemple. Il est toutefois recommandé d'attendre que l'enfant soit assez âgé et mature avant d'adopter un oiseau. Il faudra lui apprendre à être délicat et à ne pas faire peur à son petit compagnon.

Dans le cas où vous pensez ne pas être disponible pendant la journée, vous pouvez également opter pour l'adoption de deux oiseaux de la même espèce afin qu'ils se tiennent compagnie mutuellement. Gardez en tête que si vous prenez un mâle et une femelle, ces derniers voudront s'accoupler, il est donc important de choisir des oiseaux de parents différents pour éviter tout risque de consanguinité.

Quelle espèce d'oiseau choisir ?

Comme pour l'adoption de n'importe quel animal, adopter un oiseau signifie s'engager. Le caractère d'un oiseau varie en fonction de son espèce, c'est pour cela qu'il est important d'en tenir compte.

Certaines espèces d'oiseaux vont effectivement nécessiter moins de temps de votre part pour vous en occuper (canaris, mandarins ou perruches en couple par exemple).

Il faut savoir que la perruche et le perroquet sont de grands bavards, ils seront d'excellents compagnons prêts à apprendre et à échanger avec vous.

Sachez également que le cycle de vie d'un oiseau varie énormément puisqu'un oiseau peut vivre de 5 à 10 ans pour un canari, et de 50 à 80 ans pour un perroquet par exemple.

Où et comment adopter son oiseau ?

Il est possible d'en adopter un auprès d'association qui recueillent des oiseaux, mais cela reste tout de même peu fréquent. Vous pouvez acheter un oiseau en animalerie ou dans un élevage. Sachez que des oiseaux sauvages (capturés puis importés) ont souvent été disponibles dans les animaleries jusqu'à aujourd'hui. Par conséquent ils sont craintifs et  n'ont pas l'habitude du contact humain. Ils sont généralement moins chers et reconnaissables par la présence d'une bague ouverte à leur patte (refermée autour de la patte après la capture).

Il est donc déconseillé de vous orienter vers ce type d'oiseaux qui peuvent être difficiles à apprivoiser, et qui encouragent au braconnage.

Privilégiez également un oiseau jeune si vous souhaitez l'apprivoiser. Il faut néanmoins s'assurer que l'oiseau est sevré et capable de manger tout seul. Pour information, le sevrage se fait généralement entre le 2ème et le 3ème mois de l'animal (ça peut être bien plus tard pour les grands perroquets).

Les premiers jours de cohabitation

Ne vous attendez pas à ce que votre oiseau joue directement avec vous, ou se laisse facilement manipuler. Il vient d’arriver dans un nouvel environnement qu’il ne connaît pas. Il faut donc lui laisser un peu de temps afin de prendre ses repères. Durant les premiers jours, il va vous observer et vous découvrir ; et inversement.

Attention : il ne faut pas le laisser entièrement seul les premiers temps, sinon il se montrera indifférent par la suite puisque c’est ce qu’il aura appris.

Ainsi les premiers jours, il faut le rassurer en lui parlant doucement : vous poserez ainsi les bases de votre relation. Soyez calme et doux avec lui, évitez les gestes brusques en sa présence.

Ensuite, après avoir isolé votre oiseau en fermant portes et fenêtres et après avoir éloigné tout ce qui peut être source de danger. Vous pourrez ouvrir sa cage mais sans l'attraper pour le sortir : il doit le faire de lui-même. Dans le cas contraire, il va percevoir cela comme une véritable agression. Et de plus, certaines espèces sont farouchement attachées à leur territoire et pourraient même vous pincer !

Si votre oiseau se cogne aux murs et aux meubles lorsqu’il vole dans la maison, c’est normal, c’est sa première fois ! Dans ce cas-là, ne le prenez pas à deux mains mais pointez lui plutôt votre doigt afin de lui montrer qu’il peut se percher dessus. Au bout d’un moment, il enregistrera que sur votre doigt, il est en sécurité et qu’il peut s’y poser en toute confiance. Vous verrez que par la suite, il viendra sur votre épaule, votre tête… N’hésitez pas à continuer à lui parler doucement afin de le rassurer.

L'adaptation de l'oiseau

Au bout d’un moment, vous verrez qu’il aura pleinement confiance en vous, et qu’il aura appris où est son territoire, où est le votre et qu’avec son maître, il est en sécurité. Il cherchera à en apprendre plus sur vous, viendra sur votre épaule tout seul et vous fera même des petits bisous.

Tout est une question de patience et de respect. Il faut lui montrer où il peut aller en ayant confiance, sans le brusquer ou le prendre dans vos mains ; il faut qu’il le fasse de lui-même.

N’oubliez pas d’avoir préparé sa cage avec de la nourriture et de l’eau fraîche. Une échelle lui fera également très plaisir.

Vous avez désormais de bonnes bases pour savoir si vous êtes prêt à adopter un oiseau.

2 Commentaires

Vous devez posséder un compte Yummypets pour commenter cet article.
Créer votre compte Yummypets en moins d’une minute.

    jérémy j mes parents le laisse voler dans la maison, c'est un vrai plaisir pour lui