Suite au bilan sur la biodiversité de la région Ile-de-France, il est possible de constater qu’un quart des espèces est menacé.

La moitié à cause des activités agricoles qui mettent en place un modèle intensif défavorable au développement de la faune et la flore.

Liliane Pays, conseillère régionale écologiste et présidente de l'Agence régionale de la biodiversité Natureparif, veut favoriser les politiques de préservation de la biodiversité dans une région où 80% du territoire est rural. La biodiversité est détruite peu à peu, un quart des 18 000 espèces répertoriées sont dites menacées d’extinction de manière plus ou moins importante.

Cependant, l'Ile-de-France possède toujours « quelques sites très riches », environ 4% du territoire de la région, souligne Natureparif, dont les forêts de Fontainebleau et de Rambouillet, les zones marécageuses de la Bassée, les « pelouses calcaires »...  Les deux-tiers étant déjà protégés.

En ce qui concerne la ville de Paris, sans grand étonnement, la biodiversité est pauvre mais il semble toutefois que de plus en plus d’espèces (abeilles, hérissons, oiseaux…) viennent habiter les immeubles et parcs grâce aux espaces naturels encore présents.

Crédit Photo : Thinkstock

Ajouter un commentaire

Vous devez posséder un compte Yummypets pour commenter cet article.
Créer votre compte Yummypets en moins d’une minute.