Depuis maintenant quelques décennies, on a précisé pourquoi la présence du chat nous fait du bien.

La présence du chat: de bonnes ondes

Le ronronnement, production sonore emblématique des chats, peut à lui seul (enregistré sur un CD) nous détendre mais ce serait réduire le chat à une petite musique d'ambiance et se priver de sa présence réelle et de son affection. C'est au moment de s'endormir, à nos côtés que le chat produit souvent un ronronnement qui contribue à nous bercer mutuellement et nous aide à nous endormir.


Les chercheurs ont également mesuré la tension artérielle d'observateurs qui lisent un livre, et l'ont comparée à celle obtenue quand on caresse un chat avec lequel on est familier. Le contact avec le chat fait baisser significativement notre tension artérielle et contribue à nous apaiser. Encore faut-il y mettre les bonnes manières c'est-à-dire qu'avec les chats, ce sont toujours eux qui décident du moment et de l'heure qui leur convient. Les câlins imposés, ce n'est pas leur tasse de thé. C'est un moment partagé, où ils savent d'ailleurs nous prendre par les sentiments, et n'hésitent pas, eux, à nous interrompre, les doigts sur le clavier de l'ordinateur. Mais qui saurait leur résister ?!


La pédagogie féline

L'Université de Davis, en Californie, a lancé une grande enquête auprès des parents et possesseurs de chats, pour en savoir plus sur la relation particulière qu'enfants et chats tissent au cours des années de développement du futur adulte.


Clairement les comportements du chat appellent à un apprentissage naturel du respect de la différence de l'autre. Quand l'enfant s'approche trop vite, le chat s'enfuit alors que si l'enfant ralentit son pas et maîtrise ses gestes, le chat attend l'arrivée du câlin. Les chats sont souvent bien meilleurs pédagogues que les parents !


Les chats apprennent aussi aux enfants mieux que leurs mamans à débarrasser et ranger la table de la cuisine. Tartine beurrée oubliée, tartine léchée ! D'une façon générale, les chats nous apprennent, à tout âge, les bonnes manières : mieux on comprend et répond à leurs envies au bon moment, plus la communication est facilitée. Avec le chat, c'est toujours lui qui choisit son moment, et il nous enseigne vite que forcer la main n'est pas urbain !


Une écoute bienveillante

L'absence de parole chez le chat est certainement, avec leur fantaisie habituelle, une qualité majeure car lorsque nous leur parlons – et les femmes sont beaucoup plus volubiles que les hommes ! – nous nous sentons écoutés, sans aucun jugement, presque mieux que par les professionnels de la psychologie. À eux seuls nous sommes capables de confier petits et grands secrets, et le réconfort qu'ils nous apportent, notamment lors de dépression ou de grave maladie, est d'une aide infinie. Ils ont l'art de nous mettre du baume au coeur, surtout quand ils nous voient tristes et n'ont pas leur pareil pour arriver à nous faire rire au milieu des larmes. Avec un câlin, tout est dit.


Bon à savoir : Auprès de personnes souffrant de pathologie cardiaque, il a été démontré que la présence et l'affection d'un chat augmentent les chances de survie, et fait baisser significativement la tension artérielle. Auprès de patients atteints du HIV, la présence d'un chat apporte un soutien qui vient compléter celui de l'entourage amical et familial.

2 Commentaires

Vous devez posséder un compte Yummypets pour commenter cet article.
Créer votre compte Yummypets en moins d’une minute.

    Charlène P Merci pour ces conseils :)

    Aurore C oui, heureusement que j'ai mes deux boules de poils ... :)

Lectures recommandées

Ce site utilise des cookies : En continuant à naviguer sur le site, vous acceptez notre utilisation des cookies et politique de confidentialité. En savoir plus

Ok