L'adage populaire veut qu'un chat retombe toujours sur ses pattes, mais dans la vraie vie, nos chats ne sont pas à l'abri d'un faux pas, surtout si nous leur ouvrons sans précautions fenêtres et portes de balcons.

Acrobate hors pair

C'est dans le ventre de leur mère que les chatons font leurs premiers retournements, cette spécificité qui les rendra si particuliers par la suite, une capacité précieuse à pouvoir souvent adopter la position d'un parachute.

Pour bien retomber sur ses pattes, il est important que les quatre membres arrivent au sol ensemble, harmonieusement, et à une vitesse acceptable. La force à laquelle le chat va arriver au sol dépend de la hauteur depuis laquelle il saute et de son poids. La souplesse de sa colonne vertébrale et de toutes ses articulations, ainsi que la force de ses muscles, sont les clés d'un bon atterrissage, amortissant sa chute. Bien qu'ils soient doués d'un sens de l'équilibre inné, tous les chats ne sont pas égaux, et en équilibre précaire sur le rebord d'une fenêtre, les poids plume arrivent à se rétablir là où les plus enrobés risquent fort de déraper.

Parachutiste malgré lui

C'est entre le 2ème et le 7ème étage que les chutes sont les plus graves, car les chats prennent trop de vitesse ou n'ont pas toujours le temps de se retourner pour préparer un atterrissage à la fois souple et en bonne position. C'est pour comprendre la façon dont les chats opèrent ce retournement spectaculaire que les premiers clichés de chronophotographie ont été réalisés avec un chat blanc en... 1894. Depuis, rien n'a changé dans la façon parfaitement régulière dont un chat lâché horizontalement, dos vers le sol, retourne sa tête, puis ses épaules, et enfin son arrière-train pour arriver fléchi sur ses quatre pattes. Dans la vraie vie cependant, il n'a pas toujours le temps de se retourner et surtout il arrive qu'il tombe verticalement, sans pouvoir se remettre à l'horizontale.

Vigilance estivale vitale

C'est l'été que se produisent le plus d'accidents pour les chats parachutistes et la vigilance doit pousser chacun d'entre nous à équiper les fenêtres oscillo-battantes de dispositifs de sécurité, à mettre des moustiquaires sur les fenêtres classiques et souvent des écrans sur les vitres de telle sorte que nos chats ne soient pas attirés par le vol d'un oiseau, d'une guêpe ou d'une abeille. En marge de leurs mouvements, souvent irrésistibles pour le chasseur qui sommeille en chaque chat, certains insectes émettent des odeurs très attirantes qui émoustillent même les plus sages. Même si votre chat vous semble peu sportif ou chasseur, ne tentez pas le diable. Pour dormir sur vos deux oreilles en pleine canicule, pensez aux protections de fenêtres lorsque la chaleur arrive, pour que votre chat puisse, sans risque, prendre l'air à la fenêtre.

Bon à savoir : ce que cache la maladresse de votre chat

Certains chats prennent un malin plaisir à envoyer promener tout ce qui tombe sous leurs pattes, stylos, téléphone portable, clé USB, etc. C'est souvent moins de la maladresse qu'une façon de réclamer votre attention (et votre affection !) pour apaiser leur anxiété. N'hésitez pas à consulter votre vétérinaire pour l'aider.

Ajouter un commentaire

Vous devez posséder un compte Yummypets pour commenter cet article.
Créer votre compte Yummypets en moins d’une minute.