Vous avez très envie de recueillir dans votre foyer un animal original qui n’est ni un chat, ni un chien, ni un rongeur ? Adopter un reptile peut alors être très tentant… Mais êtes-vous vraiment prêt ?

 

Adopter un reptile, mais lequel ?

Le terme reptile regroupe de nombreux animaux comme les tortues, les serpents ou les lézards. Les reptiles font partie de la famille des N.A.C (Nouveaux Animaux de Compagnie), au même titre que les chinchillas ou les furets par exemple. De plus en plus populaires, il ne faut cependant pas tomber dans le tourbillon du phénomène de mode. Comme pour toute adoption, le choix doit être mûrement réfléchi.

 

Il faut déjà savoir que certaines espèces de reptiles ne sont pas adaptées aux débutants, ainsi qu’aux enfants. C’est par exemple le cas de l’iguane commun et du varan du Salvator. Proposés bébés en animalerie, ils grandissent très rapidement et peuvent atteindre jusqu’à trois mètres. Certains serpents, comme les boas, peuvent mesurer jusqu'à deux mètres. Ne craquez donc pas sur sa petite taille, il ne restera pas comme ça. Pensez à vous renseigner sur l'évolution de l'espèce.

 

Les reptiles peuvent également montrer des signes d'agressivité et être responsables de morsures. Vous ne pourrez pas les manipuler comme bon vous semble et devrez adopter des gestes particuliers afin qu'ils ne se sentent pas menacés. Les reptiles sont à éviter si vous avez des enfants en bas âge. 

Pour les serpents par exemple, il faut mieux éviter certaines espèces agressives et peu dociles comme le python vert, le python molure, le python royal et le python réticulé. Le python vert, par exemple, peut détendre son corps très rapidement et ses morsures sont très dangereuses. Il est plutôt conseillé pour les débutants de commencer en adoptant un serpent des blés, car il est calme et ne demande pas un grand terrarium.

 

L'habitat du reptile 

Il faut aussi également penser au terrarium. Chaque espèce nécessite un terrarium spécial : certains auront besoin de beaucoup d’espace comme les serpents tandis que d’autres nécessiteront un terrarium en hauteur. Les décorations ne sont absolument pas indispensables, l’important est que le reptile ait de l’espace, de l’eau, un ou plusieurs endroits pour se cacher. La température de l'habitat et le degré d'humidité sont des points clés à ne pas négliger !

 

Sachez que l'adoption d'un reptile peut engendrer quelques dépenses selon leur besoin. Il  faut prévoir l'achat du terrarium, du reptile, et de tous les accessoires nécessaires à son épanouissement.

L'alimentation du reptile

C’est un point qui est souvent délicat, car les reptiles ne se nourrissent pas de croquettes et de pâtées. Les serpents et les lézards ne sont pas herbivores comme la tortue. Si vous en adoptez, sachez que vous devrez sûrement les nourrir avec des proies entières. Les proies peuvent être des insectes comme pour les gecko, mais les serpents voudront des proies comme des souris, des gerbilles ou encore des petits lapins selon la taille de votre serpent. Vous pouvez les donner décongelés si vous ne supportez pas l'idée d'acheter une souris pour la donner en repas à votre serpent. Il vous faudra cependant réussir à manipuler et décongeler des souris déjà mortes.

 

Acheter des rongeurs congelés est plus pratique pour les propriétaires de serpents qui n'ont ainsi pas besoin de passer régulièrement à l'animalerie pour acheter des petites souris. De plus, une proie déjà morte ne risque pas de se défendre et de blesser votre serpent. Attention cependant, la proie doit être parfaitement décongelée avant d'être donnée à votre serpent. Pour décongeler une proie, mettez-la dans un bac et faites couler de l'eau chaude (ne jamais utiliser d'eau bouillante ou de micro-onde, elle ne doit pas cuire !). Pour savoir si la proie est bien décongelée, touchez-la avec vos mains pour vérifier qu'il n'y a plus de glace ou de région froide. Une fois la proie décongelée, essuyez-la et donnez-la à votre serpent à l'aide d'une longue pince.

Sachez cependant qu'un serpent ne mange pas aussi souvent qu'un chien ou qu'un chat. Quand ils sont jeunes, on peut les nourrir une fois par semaine, tandis qu'à l'âge adulte, il peut manger qu'une fois par mois par exemple.

 

Vous l’aurez donc compris, adopter un reptile demande des installations et des produits particuliers. En plus de cela, il est important de se rappeler qu’un reptile n’est pas un animal comme les autres. Même si certains peuvent être dociles, ne vous attendez pas à lui faire un tas de câlins ou de bisous… Enfin, évitez d’en adopter un si vous avez des enfants car cela peut être dangereux pour l’enfant ainsi que pour le reptile. En effet, la manipulation  peut être compliquée et votre enfant ne pourrait pas comprendre pourquoi le reptile ne témoigne d’aucun signe de tendresse.

 

Voilà, vous savez maintenant qu’il faut savoir avant d’adopter un reptile. Alors, vous êtes prêts ? Avez-vous d’autres conseils à rajouter ?

Ajouter un commentaire

Vous devez posséder un compte Yummypets pour commenter cet article.
Créer votre compte Yummypets en moins d’une minute.

Lectures recommandées

Ce site utilise des cookies : En continuant à naviguer sur le site, vous acceptez notre utilisation des cookies et politique de confidentialité. En savoir plus

Ok