Au cours de leur toilette, les chats avalent beaucoup de poils, ce qui forme des boules de poils. La plupart du temps, le chat les élimine en les régurgitant.

Toutefois, il peut arriver que la taille de la boule empêche son excrétion et finisse par provoquer un bouchon dans le tube digestif. Il s’agit alors d’une urgence !

Les problèmes liés aux boules de poils

Un chat passe environ 10 % de son temps à faire sa toilette. Normalement, la plupart des poils qui sont avalés lors de la toilette sont expulsés dans les selles. En trop grand nombre, certains poils s’agglomèrent et forment un amas dans l’estomac. Ces boules de poils, appelées trichobézoards, finissent en général par être régurgitées par le chat.

Ils impliquent le système digestif et comprennent les régurgitations, la constipation et l’anorexie. Les boules de poils chez le chat sont même la cause la plus fréquente de régurgitations (vomissements).

Le chat fait du bruit quand il essaie de vomir et certains propriétaires pensent qu’il s’agit de toux. Le problème existe beaucoup plus souvent chez les chats à poils longs.

Le danger des boules de poils : l'occlusion intestinale

Il est normal de retrouver occasionnellement des boules de poils. En revanche, la formation de trop nombreuses boules de poils est dangereuse pour la santé de votre minou, car elles peuvent finir par bloquer le tube digestif en formant un bouchon. Dans ce cas on parle d’occlusion intestinale, et on estime qu’environ 25 % des occlusions intestinales diagnostiquées par les vétérinaires chez les chats sont dues aux boules de poils.

Lorsque le bouchon est trop gros, et qu’il ne passe pas avec l’aide d’un lubrifiant, il faut intervenir chirurgicalement pour l’enlever. Ces boules de poils peuvent faire la taille d’une balle de tennis !

En cas d’occlusion, les symptômes sont plus impressionnants. On peut observer sur le chat de la nausée, de la diarrhée, de l’anorexie, un gonflement de l’abdomen ou une impossibilité à déféquer. Il est alors important de se rendre immédiatement chez le vétérinaire.

N'oubliez pas qu’en vieillissant, le transit de votre chat fonctionne moins bien, ce qui fait que les risques d’occlusion à cause des boules de poils soient plus importants.

Comment prévenir les boules de poils ?

Il est important de brosser régulièrement votre compagnon. De cette manière, vous éliminerez beaucoup de poils qui ne seront ainsi pas avalés par votre chat. En période de mue ou pour un chat à poils longs, un brossage quotidien est recommandé.

Vous pouvez aussi lui donner de l’herbe à chat, cela peut l’aider à régurgiter ses boules de poils.

Par ailleurs, il existe des aliments qui réduisent les risques d’apparition de boules de poils. Les aliments riches en fibres, par exemple, facilitent le transit intestinal.

Vous trouverez également certaines friandises ou compléments alimentaires qui aident à réduire la formation de boules de poils. N'hésitez pas à vous renseigner sur les produits disponibles dans votre magasin spécialisé.

Sachez que certains chats ont plus tendance que d’autres à « fabriquer » des boules de poils obstructives.  Il est conseillé d'aller vois votre vétérinaire, qui vous parlera de l’alimentation à privilégier et, éventuellement, des suppléments alimentaires à lui donner.

L'astuce pour éviter la formation des boules de poils

Mélanger une cuillère à café d'huile de paraffine avec son alimentation peut aider certaines boules de poils à passer dans le tube digestif. Mais attention, cela ne marche qu’avec les petites boules de poils et jamais si votre chat souffre d’occlusion intestinale sévère. En cas de doute, n'hésitez pas à consulter votre vétérinaire.

Connaissez-vous d'autres astuces pour éviter à votre chat la formation de boules de poils ?

Ajouter un commentaire

Vous devez posséder un compte Yummypets pour commenter cet article.
Créer votre compte Yummypets en moins d’une minute.