Le maire d'Alès (30) a fait fermer provisoirement l'abattoir municipal suite à une vidéo choc filmée en caméra cachée publiée par l'association L214.

Une vidéo en caméra cachée

C'est l'association de défense des animaux, L214, qui a publié sur son site la vidéo réalisée en caméra cachée durant les mois d'avril et mai 2015 au coeur de l'abattoir. Réalisée avec l'aide d'une "personne ayant accès à l'abattoir", les images sont choquantes et montrent différents animaux maltraités avant d'être abattus, comme des moutons, des chevaux ou des bovins. Pour l'association, ces images montrent les "mauvais traitements et les actes de cruauté" infligés aux animaux à l'abattoir. Les responsables de l'abattoir n'ont pas souhaité s'exprimer sur le sujet malgré les demandes des journalistes de l'AFP.

L'actrice Hélène de Fougerolles s'engage avec L214 pour dénoncer ces actes de cruautés.

L214 porte plainte

L'association a déposé une plainte contre l'abattoir auprès du procureur et réclame la fermeture du site. Les images ont également été soumises à l'expertise d'un vétérinaire auprès des tribunaux. De nombreuses infractions au règlement ont été relevées concernant les méthodes d'abattage. En effet, selon la règlementation européenne, les animaux de l'abattoir doivent être inconscients jusqu'à la mise à mort, à l'exception des abattages rituels.

L'expert vétérinaire, Gilbert Mouthon, a également souligné un manquement concernant les règles d'hygiène. Les animaux sont en effet sales, et parfois maculés de matière fécales pouvant contaminer les carcasses et donc les viandes pouvant mettre en danger l'Homme.

Une fermeture provisoire

Suite à la diffusion de la vidéo, le maire d'Alès a ordonné la fermeture immédiate de l'abattoir et a lancé une enquête administrative interne concernant les manquements aux normes d'abattage. L'abattoir pourrait être fermé définitivement si les fautes pointées du doigts sont reconnues.

Les abattoirs de France sont sous la responsabilité sanitaire de l'État via la Direction départementale de la protection des populations.

Rappelons que cet abattoir touche 120 emplois (directs ou indirects), produit 5000 tonnes de viandes par an et a bénéficié d'un investissement de 2,5 millions d'euros en 2010 afin d'être rénové.

Attention, la vidéo qui suit contient des images choquantes ! 

Quelles sont vos réactions face à cet article ?

24 Commentaires

Vous devez posséder un compte Yummypets pour commenter cet article.
Créer votre compte Yummypets en moins d’une minute.

Voir plus de commentaires

    Sofia a Comment ils osent faire ça à ces pauvre animaux sans defences ces gens mérite la prison même pire

    Sofia a Je deviens vegetarienne