Vermifuger son chien régulièrement ou son chat contre les parasites internes (vers) est la base de la prévention.

Suivant le mode de vie de l’animal, le vétérinaire recommandera le traitement le mieux adapté et conseillera sur sa fréquence d’administration… deux fois par an ou davantage.

 

Le tube digestif des chats et des chiens est le réservoir de nombreux agents pathogènes, bactéries et parasites. Certains sont à l’origine de zoonoses, des maladies qui se transmettent de l’animal à l’Homme.  

Les parasites pondent des œufs. On les retrouve dans les déjections de l’animal ou encore sur son pelage après un léchage de la région péri-anale. Ils peuvent ainsi se transmettre facilement à l’humain par simple contact. Découvrez dans cet article comment bien vermifuger son chien ou son chat.

 

Les enfants : des sujets à risque

Les enfants sont en première ligne en matière de contamination potentielle.  En effet, du fait que l’animal soit un compagnon de jeux ou encore un confident avec lequel ils entretiennent une grande proximité. Aussi, avoir une bonne hygiène, avec un lavage régulier des mains après avoir manipulé son chien ou son chat, éviter les ‘’léchouilles’’ et ne pas partager avec lui des aliments doit être enseigné aux petits afin qu’ils respectent ces consignes de bons sens. 

Une bonne hygiène de l’environnement est également indispensable. Il vous faudra faire attention au  ramassage et élimination des déjections des chiens et chats, changement régulier et lavage du bac à litière du chat… 

 

Une question de santé publique

Accueillir un animal de compagnie constitue une responsabilité affective, mais aussi une responsabilité sanitaire et sociale. Protéger un animal de compagnie contre les parasites internes, c’est s’assurer de sa bonne santé mais aussi de celle de sa famille et de l’ensemble de la population de manière générale.

 

Des parasites qui peuvent passer inaperçus

Un chien ou un chat infesté par les vers peut ne pas présenter de symptômes. C’est là tout le danger. Les vers peuvent passer totalement inaperçus !

La vermifugation systématique des animaux de compagnie est la première des mesures à suivre. Elle est très efficace.

vermifuger-chien-chat-2-11-2016 

Des traitements faciles à administrer aux animaux

Pour faciliter la prise et le suivi du traitement, il existe des comprimés  administrables par voie orale qui sont appétents et appréciés des chiens comme des chats ! Il n’est en effet pas toujours simple de donner un cachet à un animal. Il faut parfois ruser. Mais s’y tenir est essentiel. 

De toutes les façons, plusieurs solutions et produits existent pour lutter très efficacement contre les vers. Vous trouverez des pipettes (spot-on), cachets (de loin les plus courants), pâtes ou liquides, injections. Le maître peut ainsi faire part au vétérinaire des difficultés qu’il rencontre à administrer un traitement et choisir, après concertation avec ce dernier, la solution la plus « facile ». 

Attention aux produits dits naturels qui n’offrent pas une protection suffisante même si certains maîtres assurent de leur propriétés ! 

 

Vermifuger son chien ou chat durant toute sa vie

Tout propriétaire d’un chien ou d’un chat doit procéder à : 

- une vermifugation systématique des chiots à 2 semaines et des chatons à 3 semaines ;

- poursuivre une vermifugation mensuelle systématique des jeunes animaux pendant 6 mois pour éliminer les vers adultes et éviter le retour des œufs dans l’environnement (terre, fruits sauvages, bacs à sables). 

Ensuite, la vermifugation des chiens et chats adultes se fera en fonction de leur mode de vie, de 2 à 4 fois par an. La vie en plein air, les promenades, les déplacements en vacances, les séjours en chenil ou pension, etc. sont autant d’occasions de contamination.  Le vétérinaire établira un calendrier. Celui-ci devra être suivi tout au long de la vie de l’animal. 

Chez une chatte ou une chienne gestante il est par ailleurs conseillé de vermifuger lors de l’accouplement, 15 jours après la mise bas puis entre 15 jours et un mois après la naissance des petits. 

A noter qu’un vermifuge ne rend pas malade, contrairement aux idées reçues, tout comme le fait qu’un chien ou chat mange de l’herbe (voire de l’ail, qui par ailleurs peut être toxique) ne le protégera pas contre les vers ! 

 

Lutter aussi contre les parasites externes

Le traitement contre les parasites externes (anti-puces) contribue aussi grandement à la lutte contre l’infestation intestinale. La puce peut en effet transmettre le ténia (Dipylidium ou vers solitaire).

L'utilisation d'un antiparasitaire adapté est donc elle aussi essentielle. 

Le coût d’un vermifuge n’est pas élevé comparé aux dépenses qu’occasionneraient une infestation par les vers et une maladie transmise par ceux-ci. Sans parler de sa gravité. 

L’achat du vermifuge peut être financé par le forfait prévention que contiennent certaines formules d’assurance santé animale pour chien et chat.

Ajouter un commentaire

Vous devez posséder un compte Yummypets pour commenter cet article.
Créer votre compte Yummypets en moins d’une minute.

Lectures recommandées

Ce site utilise des cookies : En continuant à naviguer sur le site, vous acceptez notre utilisation des cookies et politique de confidentialité. En savoir plus

Ok