Cette petite femelle Beagle n’a jamais eu la chance de profiter de la vie en tant que chiot…

Environ trois mois après sa naissance, elle a été envoyée dans un laboratoire d’expérimentation animale en Hongrie, où elle vivait dans une cage.

Tina et sa famille ont fait de leur mieux pour lui faire oublier son passé douloureux…

Un Beagle enfermé dans un laboratoire de recherche

On ne lui a même pas donné de nom, elle a simplement été mentionnée par le numéro d’identification tatoué dans son oreille.

Bien que l’on ne sache pas exactement ce qui lui est arrivé dans le laboratoire, Shannon Keith, la fondatrice et directrice de Beagle Freedom Project (BFP), pense que la chienne, qui sera plus tard nommée Bea, aurait été utilisée pour une série de tests.

« Nous savons qu’il s’agit d’un laboratoire de recherche. Ce qui signifie qu’il est engagé par d’autres entreprises pour tester des produits pharmaceutiques, des produits cosmétiques, et des produits chimiques sur des animaux » a indiqué Shannon.

bea le beagle

bea le beagle

Elle avait des difficultés à s’adapter à sa nouvelle vie

Tout ce que Bea a vécu l’a énormément traumatisé. Lorsqu’elle a été sauvée par BFP en décembre 2016, elle était épuisée et terrifiée par n’importe quoi : les voitures, les hommes, les sacs plastiques…

Bea avait également une très faible masse musculaire. Probablement parce qu’elle a été enfermée dans une cage étroite pendant longtemps.

bea le beagle bea le beagle

« Dans un premier temps il fallait lui donner l’eau à la main, car elle ne savait pas ce qu’était une gamelle », a déclaré Tina Lobel, la nouvelle maîtresse de Bea.

Heureusement pour Bea, Tina était là pour l’aider à travers toutes les difficultés du quotidien. Elle l’a même emmenée à des séances d’hydrothérapie pour l’aider à reconstruire ses muscles. Elle a aussi su rassurer Bea lorsque celle-ci avait peur.

bea le beagle

Bea a deux nouveaux meilleurs amis

Bea est également devenue très amie avec les autres chiens de Tina, Rufus et Chip.

« Rufus et Chip ont été fantastiques avec elle. Ils lui ont appris tout ce que je ne pouvais simplement pas lui enseigner », a déclaré Tina.

C’est Rufus, le labrador de Tina, qui est devenu le plus grand allié de Bea.

« Elle choisit toujours de dormir avec Rufus la nuit, sa présence doit l’apaiser lorsqu’elle fait des cauchemars ».

bea le beagle

bea le beagle

bea le beagle bea le beagle

Elle a parfois ses mauvais jours…

Cependant, il peut arriver que la chienne se replie sur elle-même…

« Nous pensons qu’un bruit, qu’une odeur ou qu’un mouvement en est la cause… C’est à vous déchirer le cœur » a confié Tina.

Mais au fil des jours, Bea va de mieux en mieux !Elle semble adorer sa nouvelle famille.

bea le beagle bea le beagle bea le beagle

La chienne a retrouvé sa joie de vivre

« Bea est tellement plus heureuse, plus confiante et plus aimante », a indiqué sa maîtresse.

La petite chienne adore recevoir de l’attention. Elle apprécie également courir après la balle dans le jardin, aller à la plage et explorer les parcs du coin.

« Elle a pris goût à la liberté et nous faisons de notre mieux pour qu’elle profite de la vie chaque minute qui passe ».

Bea est désormais heureuse au sein d’une famille aimante, et elle le mérite. Quant à Tina, elle ne se voit pas passer un seul jour sans sa chienne.

bea le beagle

bea le beagle

bea le beagle

Que pensez-vous du sauvetage de Bea?

Source : The Dodo

Crédit photos : Beagle Freedom Project

7 Commentaires

Vous devez posséder un compte Yummypets pour commenter cet article.
Créer votre compte Yummypets en moins d’une minute.

Voir plus de commentaires

    Chloé B 20/20 pour tina, bea et le labrador rufus !!!

    catherine n je suis heureuse pour bea mais je peux m empecher de penser a tout les autres loulous qui n auront pas cette chance maudit labo