Début février, un pitbull avait été retrouvé pendu à un panneau de signalisation à Nîmes.

Le coupable, un homme âgé de 28 ans, a été condamné par le tribunal correctionnel de Nîmes à un mois de prison ferme et cinq mois avec sursis. Une peine plutôt légère par rapport au crime odieux commis par celui-ci…

Un chien pendu à un panneau de signalisation

Dans la nuit du 31 janvier au 1er février, un chien de race pitbull a été retrouvé pendu, une sangle au cou, à un panneau de signalisation dans le quartier du Puech du Teil à Nîmes.

Cette affaire avait suscité l’émotion des habitants du quartier et avait provoqué la colère des défenseurs de la cause animale.

Ce sont les recherches ADN qui ont permis d’interpeller le propriétaire du chien, qui avait un casier judiciaire qui comportait déjà sept mentions.

L’homme considérait que le chien était « dangereux »

Visiblement le meurtrier ne savait pas quoi faire de ce pitbull de 27 kilos. Il a avoué qu’on lui avait donné l’animal contre le changement de plaquettes sur une voiture.

Selon l’homme, le chien était « dangereux », il a même prétexté que le pitbull aurait tenté de mordre une fillette à la sortie de l’école.

Une peine qui est loin d’être exemplaire

Lorsqu’il a été jugé par le tribunal correctionnel de Nîmes pour acte de cruauté sur un animal domestique, l’homme risquait jusqu’à deux ans de prison et 30 000 euros d’amende.

Il s’en est finalement tiré avec six mois de prison dont cinq avec sursis… Le coupable a cependant l’interdiction à vie de détenir un animal et l’obligation de soigner son problème de violence.

Que pensez-vous de la peine dont a écopé le propriétaire du chien ?

Crédit photo : Facebook : Les rues de Nîmes

18 Commentaires

Vous devez posséder un compte Yummypets pour commenter cet article.
Créer votre compte Yummypets en moins d’une minute.

Voir plus de commentaires

    Noelle J Un mois? C'est tout! Qu'on pende cette pourriture! Certaines personnes ne méritent pas de vivre!

    Xerxes B Pas de justice!!!!!