REVENIR A LA VERSION MOBILE

Tout savoir sur le goût du chat

Par le à 16:01

Votre félin joue les fins gourmets ? Ou au contraire il dévore tout ce qui lui passe sous le nez ? Nos petits compagnons sont parfois incompréhensibles ! En lisant cet article vous en saurez plus sur le goût du chat.

Le goût du chat : ses habitudes alimentaires

Le chat est un carnivore, c'est-à-dire qu'il a uniquement besoin de viande pour survivre. Toutefois le chat domestique s'est habitué à une alimentation plus variée que celle de ses ancêtres. Le goût du chat est présent dès la naissance mais il se développe au fur et à mesure qu'il grandit.

 

Les goûts du chat lui sont dictés par les habitudes alimentaires de sa mère, et par celles que vous allez lui donner. 

 

Le chat peut détecter toute oxydation dans son alimentation. Si vous n'avez pas bien refermé son paquet de croquettes et qu'elles ont pris l'air trop longtemps, il peut les rejeter. Revoyez aussi votre méthode de stockage. En effet, l'humidité peut ramollir les croquettes et donc faire disparaître une partie du plaisir lors du repas. 

Les chats perçoivent les saveurs différemment 

C'est grâce à la stimulation de récepteurs sensoriels, appelés les bourgeons du goût, que le chat perçoit les saveurs. Ces bourgeons sont situés dans la cavité buccale et en particulier sur la langue, dans les papilles. On compte 470 bourgeons du goût chez le chat contre 1700 chez le chien et 10 000 chez l'humain.

 

Bien que le goût des aliments chez les chats soit moins prononcé que chez les humains, ils savent tout de même faire la différence entre les saveurs. Par exemple, ils peuvent distinguer le goût du saumon de celui du poulet. 

 

Il faut savoir que la sensibilité gustative du chat se concentre sur trois saveurs de base : amer, acide, et salé. Néanmoins, ils ne sentent pratiquement pas le sucré et ils sont très sensibles au goût amer qui caractérise l'essentiel des toxiques.


Le goût du chat est lié à son odorat

Le chat peut percevoir les goûts, sans même goûter ! Cette capacité est liée à l'organe de Jacobson, ou organe voméro-nasal (OVN). Vous avez d'ailleurs certainement déjà remarqué que votre chat reniflait sa nourriture, puis qu'il se décidait ou non à la manger. 

Gardez en tête que le goût du chat va de pair avec son odorat, son sens olfactif a un grand rôle dans son alimentation. Il est déterminant dans le choix de son alimentation. Si l'odeur n'est pas plaisante selon le chat, celui-ci rejettera sa nourriture. 

 

Nous vous conseillons de réchauffer un peu la nourriture de votre compagnon afin que celle-ci dégage un maximum d'effluves. Idéalement il faudrait que la température atteigne les 30°C. Cette astuce est d'autant plus efficace avec un chat âgé qui rechigne à manger.

 

À lire également : éduquer le chaton au goût.

Ajouter un commentaire

Vous devez posséder un compte Yummypets pour commenter cet article.
Créer votre compte Yummypets en moins d’une minute.

Lectures recommandées