Outre le trafic de drogue, l’homme a trahi l’engagement des vétérinaires à empêcher la souffrance animale.

Extradé aux États-Unis

Accusé d’avoir caché de l’héroïne dans le ventre de chiots, un vétérinaire colombien a été extradé d’Espagne et inculpé mardi à New-York, selon le bureau du procureur fédéral de Brooklyn.

L’homme a été présenté à la juge Marilyn Go et inculpé de conspiration pour importation et distribution d'héroïne aux Etats-Unis. Âgé de 38 ans, Andres Lopez Elorez encourt une peine de prison allant de 10 ans à la perpétuité.

La trahison de l’engagement des vétérinaires

Le vétérinaire a utilisé ses capacités chirurgicales à des fins cruelles. En effet, il réalisait des opérations dans le but de dissimuler l’héroïne dans le ventre des chiots.

Selon la justice américaine, l’homme faisait partie d’un cartel de drogue colombien de septembre 2004 à janvier 2005. Les chiots et les hommes servaient de « mules » pour introduire la drogue aux Etats-Unis.

Lors d’un raid de l’agence anti-drogue américaine DEA dans une ferme de Medellin, en Colombie, les enquêteurs avaient trouvé sur place dix chiots.

Dans le ventre de six d’entre eux, des sachets de 500 ml d’héroïne liquide avaient été retrouvés. Malheureusement, trois des chiots étaient morts à la suite d’infections liées à l’opération.

Crédit photo : capture d’écran Twitter DEA NewYork

6 Commentaires

Vous devez posséder un compte Yummypets pour commenter cet article.
Créer votre compte Yummypets en moins d’une minute.

Voir plus de commentaires

    ANNIE F Pas de mots assez forts pour décrire ce que je ressens à par ASSASSIN.

    Christine C Son of bitch!