Comme chez les humains, les troubles du comportement alimentaire du chat sont fréquents. C’est à votre vétérinaire comportementaliste d’effectuer un diagnostic et de proposer un traitement adapté à la situation de votre animal.

Les principaux troubles du comportement alimentaire du chat

Les troubles du comportement alimentaire du chat sont souvent liés à l’anxiété ou à la dépression. Néanmoins, ils peuvent être provoqués par certaines maladies. Prenez le temps d’observer votre petit compagnon lorsque celui-ci se nourrit. Si vous pensez que votre animal est souffrant, il sera nécessaire de consulter un vétérinaire.

L’anorexie chez le chat

Lorsqu’un chat ne s’alimente plus, on parle alors d’anorexie. Elle est souvent liée à une dépression aiguë ou à de l’anxiété généralisée. Vous constaterez généralement d’autres symptômes ; votre chat sera léthargique, il ne jouera plus et passera le plus clair de son temps à dormir.

 

Une anorexie totale, pendant plus de trois jours chez le chat, devient alors une urgence vitale, ne tardez pas à vous rendre chez votre vétérinaire.

La boulimie chez le chat

Ce comportement traduit un mal-être, provoqué par un état anxieux, dépressif ou par une hyperactivité. Le chat considère alors l’alimentation comme une activité de substitution. L’animal ressent alors un besoin constant de manger en grande quantité. Il est possible également que le chat ne sache pas s’arrêter à cause d’une perte des autocontrôles.

 

Certaines maladies telles que le diabète, l’hyperthyroïdie ou encore des tumeurs cérébrales peuvent être à l’origine de ce comportement.

 

L’alternance boulimie/anorexie est en particulier observée lors de troubles de l’humeur (dysthymie) ou lors de dépression chronique.

Le PICA chez le chat

Le PICA est considéré comme un trouble du comportement alimentaire. L’animal ingère des produits non comestibles. Il représente des risques pour le chat, car l’ingestion de matière plastique ou autre est susceptible de provoquer une occlusion intestinale.

 

Ce syndrome est souvent lié à l’angoisse ou au stress, et l’on retrouve cette habitude chez des chats qui ont été séparés trop tôt de leur mère. L’apprentissage comportemental n’étant pas finalisé, il n’a pas intégré certains « codes ». Par exemple, lorsque le chat sera confronté à du stress, il ne saura pas comment réagir.

 

Le PICA peut par exemple être causé par un bouleversement au sein des habitudes du chat : par exemple un déménagement ou l’arrivée d’un enfant ou encore d’un nouvel animal.

L’importance de la stimulation mentale

Il faut garder en tête qu’un chat qui s'ennuie n'est pas heureux. Par la suite, il pourra développer des troubles du comportement ; à cela s'ajoute les nombreuses bêtises qu'il va multiplier. Dans le but de diminuer l’anxiété lié à l’ennui ou à la frustration chez le chat, il est utile de passer du temps à jouer avec lui.

 

Bien que votre chat n’ait pas besoin de chasser pour se nourrir, il est important de stimuler son instinct : se cacher, traquer, sauter… Essayez de tester ses capacités de chasseur en cachant des friandises ou des jouets aux quatre coins de la maison.

 

À lire également : l’importance de la stimulation mentale pour votre chat.

 

Votre chat a-t-il déjà souffert d’un trouble du comportement alimentaire ?

Ajouter un commentaire

Vous devez posséder un compte Yummypets pour commenter cet article.
Créer votre compte Yummypets en moins d’une minute.

Lectures recommandées

Ce site utilise des cookies : En continuant à naviguer sur le site, vous acceptez notre utilisation des cookies et politique de confidentialité. En savoir plus

Ok