L’agressivité d'un chien pourrait dépendre de son microbiote intestinal

Par le 04-07-2019 à 14:14

Cela fait maintenant quelques mois que le sujet du "microbiote" est en vogue. En effet, scientifiques et chercheurs multiplient leurs travaux concernant le lien entre le microbiote intestinal, et l'existence de certaines pathologies telles que l'obésité ou encore certains cancers. Oui mais voilà, une récente étude américaine a su démontrer que le microbiote intestinal des chiens pouvaient supposément avoir une influence sur certains troubles du comportement, dont l'agressivité.

L'agressivité chez le chien constitue un réel problème aussi bien au sein du foyer qu'en société. En effet, chaque année, bon nombre de chiens sont abandonnés ou encore euthanasiés à cause de leur tempérament agressif. Nombreux sont les scientifiques qui se penchent actuellement sur la cause de cette agressivité, qui pourraient s'avérer être étonnamment plus physiologique que psychique. Une étude a donc été menée et tendrait à prouver une concordance entre l'agressivité canine et le microbiote intestinal.


Mais au fait, le microbiote intestinal, qu'est-ce que c'est ? Le microbiote intestinal représente un ensemble de micro-organismes (bactéries, virus, parasites, champignons...) présents naturellement dans les intestins, faisant partie intégrante de la flore intestinale. Ce microbiote intéresse beaucoup les chercheurs, puisque de nombreuses hypothèses relateraient qu'il pourrait avoir un impact sur le système cérébral, et donc le psychisme. 

Des chercheurs américains ont testé le niveau d'agressivité de plusieurs chiens

Dans le cadre de cette étude, une trentaine de chiens de race pitbulls ont été recueillis dans un refuge après avoir eu une vie de chiens de combat. Avant de démarrer l'étude, chaque chien a été consulté individuellement et une analyse de son degré d'agressivité a été effectuée. Ils ont ensuite été classés en deux catégories : les agressifs et les non-agressifs.


Ensuite, chaque chien a été soumis à une analyse de selles permettant d'examiner et de quantifier les micro-organismes présents. 


Un lien entre agressivité et micro-organismes intestinaux ?

À la suite de cette étude, les chercheurs ont découvert que l'ensemble des chiens non-agressifs avaient une contenance plus importante de deux de certaines catégories de bactéries (protéobactéries et fuso-bactéries) que les chiens agressifs. Ces derniers avaient également tous une prédominance particulière d'un type de bactéries particulier appelé firmicute, que les chiens non-agressifs n'avaient qu'en très faible quantité.


Aussi, les chercheurs ont remarqué que pas moins de 7 unités taxonomiques opérationnelles (qui sont des classes d'organismes particulières) diffèrent significativement entre les chiens agressifs et les chiens non-agressifs. 


Enfin, des groupes d'organismes communs ont été retrouvés chez les chiens agressifs en quantité élevés (appartenant au genre des bactéroïdes), alors qu'un autre type d'organisme appartenant au genre des lactobacilles a été retrouvé en prépondérance chez les chiens non-agressifs.


Suite à cette piste intéressante, cette étude n'est malheureusement pas suffisante pour affirmer scientifiquement la relation de cause à effet entre les deux phénomènes. Pour affirmer qu'un composant du microbiote pourrait contribuer à l'agressivité, les chercheurs auront besoin davantage d'expérimentations.

Ajouter un commentaire

Vous devez posséder un compte Yummypets pour commenter cet article.
Créer votre compte Yummypets en moins d’une minute.

Lectures recommandées

Ce site utilise des cookies : En continuant à naviguer sur le site, vous acceptez notre utilisation des cookies et politique de confidentialité. En savoir plus

Ok