Le furet fait partie de la catégorie des nouveaux animaux de compagnie, les NAC. Ce petit carnivore rencontre de plus en plus de succès dans les familles. Découvrez les maladies les plus fréquentes chez le furet et les traitements associés.

Il faut savoir que la majorité de ces maladies peuvent apparaître chez le furet à partir de l'âge de deux ans. Son espérance de vie se situe entre cinq et dix ans.

Les maladies virales

Le furet peut être touché par des maladies dites "virales" qui sont dues à un virus.

La grippe

Il faut savoir que le furet est sensible à la grippe qui touche l'Homme. Ainsi, il peut être touché par les virus de types A et B de la grippe. Vous pouvez donc le contaminer si vous êtes malade, mais il peut aussi vous contaminer s'il l'est.

Chez le furet adulte, la grippe se caractérise par des écoulements au niveau des yeux et du nez, des éternuements, de la toux et de la fièvre. Il dort généralement beaucoup pendant plusieurs jours pour récupérer et laisser son organisme combattre le virus.

Les furetons sont touchés plus sévèrement par le virus. Il est nécessaire de les aider en les gardant hydratés et en veillant à ce qu'ils se nourrissent.

La maladie de Carré

Cette maladie peut vous sembler familière, car elle peut également toucher les chiens.

Cette maladie est très contagieuse et mortelle chez le furet. Si l'un de vos furets est touché, séparez-le des autres pour éviter qu'ils ne soient contaminés. La contamination se fait via les sécrétions d'un animal infecté ou via contact direct entre les furets.

Les symptômes de la maladie de Carré se présentent sous la forme d'une forte fièvre supérieur à 40°C, une diminution de l'appétit et un abattement. Une conjonctivite et un écoulement nasal sont généralement les premiers symptômes de la maladie. La maladie évolue ensuite en touchant les zones du menton, des lèvres, du postérieur et de l'intérieur des cuisses. Des croûtes et des rougeurs apparaissent. Les coussinets des pattes deviennent épais et durs. Le système nerveux est ensuite touché. Il n'existe aucun traitement contre cette maladie. La vaccination reste la meilleure prévention.

La maladie aléoutienne

Cette maladie virale touche en particulier les mustélidés. Le parvovirus responsable de cette maladie peut muter facilement et prendre différentes formes. Il n'agit pas directement sur les organes du furet, mais provoque une réaction auto-immune. Ce sont les anticorps fabriqués en grande quantité qui se combinent au virus et se déposent sur les organes. La maladie peut se transmettre via la salive et les déjections. Le virus est très résistant en milieu extérieur.

La maladie est difficile à déceler car elle peut présenter différents symptômes selon l'organe touché. La manifestation la plus courante se présente sous la forme d'une paralysie qui commence par l'arrière train et remonte vers le haut du corps. Il est possible d'observer des tremblements et une léthargie. La plupart des furets touchés par cette maladie meurent d'insuffisance rénale ou hépatique.

Il n'existe pas de traitement ou de vaccin contre cette maladie. La meilleure prévention reste l'application de mesures sanitaires strictes dans l'espace de vie du furet.

La diarrhée verte ou Entérite Catarrhale Epizootique (ECE)

Cette maladie, due à un coranovirus, est très contagieuse. Elle provoque une inflammation du tube digestif et du foie qui se traduit par des vomissements et une diarrhée verte. La plupart des furets se rétablissent avec des traitements comme des pansements intestinaux ou des anti-diarrhéiques. Certains furets peuvent être porteurs du virus sans présenter de symptômes, ils peuvent donc contaminer les autres s'ils vivent en communauté.

La rage

Comme le chien ou le chat, le furet est sensible au virus de la rage. Les symptômes sont cependant assez discrets, mais la mort intervient généralement dans la semaine suivant la contamination. Cependant, la vaccination contre la rage est obligatoire comme pour les chiens ou les chats.

Les maladies parasitaires

Chez les furets, les maladies parasitaires sont rares, mais ils peuvent être contaminés s'ils sont en contact avec des éléments infectés. Les deux parasites les plus répandus sont les coccidies et les giardars. Les signes d'infection par ces parasites sont généralement de la diarrhée et un amaigrissement. Un anti-parasitaire pourra être administré.

N'hésitez pas à vermifuger régulièrement votre furet pour éviter les contaminations, notamment s'il vit avec d'autres animaux domestiques.

De même, les furets peuvent être infestés par des puces, des tiques, la gale et la teigne. Il est important d'appliquer un traitement anti-parasitaires externe contre ces parasites et de traiter l'environnement de vie du furet.

Les tumeurs et cancers

Le furet peut être touché par différentes formes de tumeurs et de cancer. Le plus répandu est le lymphome qui provoque généralement des maladies digestives. Il touche les tissus lymphatiques et peut donc affecter plusieurs endroits de l'organisme et ce à tout âge. Le lymphome est traité à base de chimiothérapie, mais les guérisons sont rares.

Un autre cancer qui peut toucher le furet est l'adénocarcinome. Il peut toucher l'estomac et les glandes anales. Le traitement de ce type de tumeur est chirurgical.

D’autres organes peuvent être touchés par le cancer comme le foie, les reins, la rate, les glandes anales, les ovaires, les testicules, les gencives, les os et les poumons. Certains peuvent être traités par chimiothérapie et d'autres par chirurgie. Les résultats dépendent des types de cancer et des individus.

L'insulinome est une tumeur affectant le pancréas du furet. Elle provoque un cancer du pancréas et dérègle le taux d’insuline. Le furet se trouve alors dans un état d'hypoglycémie (taux de sucre sanguin trop bas) quasi-perpétuel. Elle touche surtout les furets âgés de trois à sept ans, sans distinction de sexe.

Les tumeurs de la peau sont également assez fréquentes chez le furet. Les plus fréquentes se présentent sous la forme d'une verrue. Elle peut apparaitre n'importe où sur le corps du furet dès l'âge de trois ans et doit être retiré avec une chirurgie.

Les maladies respiratoires

Le furet peut être touché par la rhino-trachéite. Cette maladie est due à l'exploration de l'environnement du furet. Celui-ci est curieux et explore en reniflant. Ce faisant, il aspire de grandes quantités de poussières ce qui peut provoquer des éternuements et de la toux. Il est donc important de garder un intérieur avec le moins de poussière possible et limiter les substances sources de poussière et volatiles.

Les maladies urinaires

Les cystites

Les infections urinaires ou cystites peuvent toucher les mâles et les femelles. Elles se manifestent par une envie fréquente d'uriner. C'est également douloureux pour l'animal. Si l'infection n'est pas traitée, elle peut remonter jusqu'aux reins. Des antiobiotiques peuvent être donnés pour lutter contre les bactéries responsables. Vous pouvez également faire boire votre furet pour favoriser la vidange de la vessie.

Les calculs urinaires

Les calculs urinaires ou urolithiases sont la présence de calculs ou de sable dans la vessie et/ou les reins du furet. Il est possible de les détecter à la suite d'une radio ou d'une échographie. Ces calculs sont douloureux pour l'animal et sont généralement dû à une alimentation de mauvaise qualité. Observer l'urine de votre furet, si vous détectez la présence de sang ou des difficultés à uriner, n'hésitez pas à consulter votre vétérinaire.

Les kystes rénaux

Les kystes rénaux sont communs dès l'âge de trois ans chez le furet. Ils ne sont généralement pas dangereux pour le furet, mais une surveillance est nécessaire.

Les autres maladies les plus fréquentes chez le furet

Les furets de plus de deux ans peuvent développer une cardiomyopathie. Les causes de cette pathologie sont peu connues. Il pourrait s'agir d'une maladie génétique.

La femelle non stérilisée peut développer une aplasie médullaire. Cette dernière reste en chaleur pendant plusieurs mois, ce qui entraîne une anémie et parfois la mort. Les symptômes se présentent sous la forme d'une perte de poils et d'un gonflement de la vulve.

Une autre maladie qui touche les femelles : la mastite. Cette infection touche les mamelles et peut être assez impressionnante. Elle apparait généralement dans les premières semaines de lactation. Les mamelles deviennent gonflées, noires et douloureuses. La femelle risque la septicémie si elle n'est pas prise en charge.

Il est important de réaliser chaque année un bilan de santé de votre furet pour vérifier que tout va bien. Au moindre doute, n'hésitez pas à consulter votre vétérinaire.

Ajouter un commentaire

Vous devez posséder un compte Yummypets pour commenter cet article.
Créer votre compte Yummypets en moins d’une minute.