Particulièrement attirées par les endroits frais et humides, au printemps et à l'automne, les tiques représentent un réel danger pour votre chien. Pouvant transmettre plusieurs maladies telles que la Piroplasmose, la maladie de Lyme ou encore l'Ehrlichiose, ces petites bêtes peuvent très vite devenir le pire cauchemar de votre compagnon.

C'est pourquoi nous vous proposons aujourd’hui, en collaboration avec les cliniques Argos Vétérinaire, cet article rédigé par Camille Lasserre, Docteure Vétérinaire au sein de la Clinique Argos Bacalan à Bordeaux. Il va vous permettre de mieux comprendre et appréhender ces parasites mais également de savoir comment prévenir les maladies qu'elles transmettent.

Tout d'abord, où et quand les tiques sévissent ?

Les tiques peuvent se reproduire entre 0 et 20°C, par conséquent, votre chien peut être piqué tout au long de l'année. Cependant, elles sont bien plus actives et présentes au printemps et à l'automne. Elles sont particulièrement attirées par les endroits frais et humides et vous les retrouverez le plus souvent dans les hautes herbes, les buissons, et en forêt.

Les animaux d'élevages facilitant leur prolifération, les zones rurales sont d'autant plus riches en tiques. Si vous vous trouvez dans une de ces zones, il faudra y faire d'autant plus attention.

Le danger de la tique pour votre chien.

En quoi les tiques sont-elles dangereuses ?

Lors des promenades, il est très fréquent que votre chien se retrouve dans de hautes herbes. Malheureusement, c'est l'endroit où les tiques attendent patiemment qu'un animal passe afin de s'y détacher et déguster leur repas de sang.

C'est lors de sa piqûre afin d'assouvir sa soif de sang que la tique va alors transmettre des maladies à votre compagnon pouvant être mortelles. Si vous remarquez que votre animal est fiévreux après une piqûre de tique, il faudra vous rendre chez votre vétérinaire au plus vite. En effet, il se peut qu'il contracte une de ses maladies : la Piroplasmose, la maladie de Lyme, et l'Erhlichiose.

  • La Piroplasmose : aussi appelée Babésiose, est causée par des parasites colonisant les globules rouges de votre animal tout en les détruisant. Cela provoque donc une forte anémie qui se traduit par des muqueuses pâles et des urines foncées. Elle peut être traitée en 24 heures grâce à un traitement injectable. Mais, si l'anémie est trop importante, une hospitalisation avec transfusion sera alors nécessaire. C'est une maladie assez courante chez les chiens, car elle est transmise par différentes espèces de tiques.
  • La maladie de Lyme : elle est provoquée par une bactérie et sa durée d'incubation et de 2 à 5 mois. Elle provoque, dans la phase aigüe, une boiterie intermittente d'une ou plusieurs articulations, un abattement, une anorexie, de la fièvre et des vomissements. Dans sa forme chronique, on observe des douleurs diffuses, des troubles cardiaques, rénaux et nerveux. La maladie est traitée par l'administration d'antibiotiques pour irradier les bactéries et d'anti-inflammatoire pour gérer les douleurs. Plus vite le traitement est administré, plus il a de chance d'éviter de graves complications. Malgré le traitement, un chien peut rester porteur de la maladie plusieurs mois et devient donc porteur sain. Dans ce cas-ci, il n'a plus besoin de traitement.
  • L'Ehrlichiose : elle est, elle aussi, provoquée par la prolifération d'une bactérie se développant dans les globules blancs du chien infecté. Elle évolue pendant plusieurs semaines, mois, ou même années, à bas bruit et peut provoquer chez le chien un abattement, une hyperthermie, une anorexie, un amaigrissement, des troubles de la coagulation, des boiteries et parfois même des signes ophtalmologiques. On retrouve cette maladie dans les régions tempérées et chaudes du monde. En France, on la retrouve principalement dans le Sud-Est. Le traitement de cette maladie s'étend de 1 à 3 mois.
Le danger de la tique pour votre chien : les traitements antiparasitaires.

Comment protéger mon chien et prévenir ces maladies ?

Afin de prévenir ces maladies, il est important d'appliquer un produit antiparasitaire (comprimé, collier…). Ces traitements permettront à votre chien d'éviter la contraction de la maladie même s'il se fait piquer, car une fois le produit administré, la tique mourra quelques minutes après la piqûre et ne sera donc pas en capacité de transmettre une quelconque maladie. En effet, il faut, la plupart du temps, entre 48 et 72 heures pour que la transmission puisse se faire.

Il existe également deux vaccins permettant de lutter contre la Piroplasmose et la maladie de Lyme. Cette vaccination passe par deux premières injections de primovaccination, puis un rappel annuel et doit être différée d'un mois minimum par rapport aux autres vaccinations. Si l'animal est particulièrement exposé aux tiques (chien de ferme ou de chasse par exemple), ces vaccins pourront être associés aux antiparasitaires.

Enfin, malgré les moyens de prévention existant, nous vous conseillons tout de même de vérifier la peau et le pelage de votre chien après chaque balade. Bien qu'il faille faire d'autant plus attention au printemps et à l'automne, nous vous conseillons de protéger au maximum vos petits compagnons toute l'année afin d'éviter toute maladie.

Dr. Camille Lasserre, Docteure Vétérinaire en charge des NAC

Argos Vétérinaire

Argos Vétérinaire est un réseau français de cabinets et cliniques vétérinaires d’excellence présent dans de nombreuses agglomérations françaises qui regroupe des professionnels expérimentés et passionnés vous offrant en permanence le meilleur de leur écoute et de leur savoir-faire.

Ajouter un commentaire

Vous devez posséder un compte Yummypets pour commenter cet article.
Créer votre compte Yummypets en moins d’une minute.