Vous pensez que l'épilepsie était réservé à l'homme? Même si elles restent plutôt rares, l'épilepsie du chien et ses crises n'en restent pas moins impressionnantes.

L'épilepsie est une maladie nerveuse dont les premières crises sont souvent minimes au début. Elles s'intensifient au fil du temps pour devenir de plus en plus impressionnantes et violentes. Il est dont important de pouvoir réagir dès le début pour ensuite en parler à son vétérinaire.

Quelles sont les causes de l'épilepsie du chien ?

Pour commencer, il faut veiller à différencier les convulsions et les crises d'épilepsie. En effet, l'épilepsie est indissociable des convulsions mais ces dernières peuvent également être le symptôme d'un autre trouble (intoxication alimentaire, tumeur cérébrale, malformation congénitale...). Il n'existe pas de diagnostic précis pour dépister l'épilepsie du chien. C'est en éliminant les autres causes possibles de convulsions que le vétérinaire orientera le diagnostic vers l'épilepsie.

Il faut savoir que certaines races sont plus sujettes à l'épilepsie que d'autres comme le caniche, le berger allemand, le golden retriever ou le labrador.

Comment réagir face à une  crise d'épilepsie du chien ?

Les manifestations épileptiques peuvent prendre des formes très variées selon les chiens. Mais en général, le chien tombe sur le côté, se met à convulser, baver et fait ses besoins. La crise épileptique ne dure que quelques minutes mais le chien peut mettre plusieurs heures pour s'en remettre.

Tout d'abord, il ne faut pas chercher à le réveiller ou à le stimuler car cela ne ferait qu'aggraver la crise. Il pourrait également vous mordre ou vous blesser. La seule chose vraiment utile à faire est d'éloigner du chien tout ce qui pourrait le blesser durant sa crise. Éteignez la lumière et ne laissez rien déranger votre chien. Les stimulations lumineuses ou sonores ne feraient qu'aggraver les choses. Il est important de rester près de lui pour vérifier qu'il ne fasse pas mal et pour ensuite décrire précisément la crise à son vétérinaire.

Comment traiter l'épilepsie du chien ?

Le vétérinaire prescrira un traitement seulement si l'épilepsie du chien est sévère, à savoir au moins une crise par mois.

Pour traiter l'épilepsie du chien, le vétérinaire peut lui prescrire des comprimés ou des gouttes que vous devrez lui administrer tous les jours, tout au long de sa vie. La plupart du temps, le traitement est essentiellement composé de barbituriques.

Le traitement étant lourd et contraignant, le vétérinaire peut attendre de voir si les crises d'épilepsie du chien ont nature à se répéter avant de prendre une décision.

 Votre chien souffre-t-il d'épilepsie ?

Retrouvez un site entièrement dédié aux animaux épileptiques.

Crédit photo : Yummypets

2 Commentaires

Vous devez posséder un compte Yummypets pour commenter cet article.
Créer votre compte Yummypets en moins d’une minute.

    Jeannick G Très dur à vivre pour le chien comme pour ses maîtres, nous avons eu un golden chez qui ça a duré 4 ans. Au début c'était une crise de temps en temps et malheureusement ça s'aggrave vite. Il avait un traitement , comprimés matin et soir, et ensuite, piqure valium. Mon veto sympa m'a appris a faire les injections . Malheureusement, un samedi ça c'est aggravé, il a fait 20 crises dans la journée et même le valium ne faisait plus d'effet, nous avons joint le veto espérant qu'il allait avoir une autre solution mais il nous a fait comprendre qu'il fallait s'attendre au pire , il nous a proposé de l'hospitaliser tout en nous disant qu'il ne ferait rien de plus et qu'il pouvait s'en aller dans une crise. J'avoue, que j'espérais en effet qu'il parte dans une crise s'en qu'il s'en rende compte , nous avons donc décidé de le garder avec nous, pour etre avec lui jusqu'au bout, mais a minuit nous avons du nous rendre a l'évidence ce n'était plus possible de le voir souffrir, il etait complètement hagard, il se tapait dans les murs, ne tenait plus sur ces pattes, c'était affreux, a minuit nous avons appelez le veto pour qu'il le libère. Cela fait un an et demi qu'il nous a quitté, et je peux vous dire qu'il ni a pas un seul jour qui passe sans que nous pensions à lui. Nous l'avons fait incinéré et nous avons mis ses cendres dans le creux d'un arbre qui se trouve dans le jardin, comme ça nous avons l'impression qu'il est toujours avec nous. Je souhaite cette expérience a personne. Bon courage aux maîtres qui doivent vivre cela.

Lectures recommandées

Ce site utilise des cookies : En continuant à naviguer sur le site, vous acceptez notre utilisation des cookies et politique de confidentialité. En savoir plus

Ok