Jeudi 27 octobre, un rare cas de rage avait été détecté chez un chien de type husky dans un refuge d'Evry-Courcouronnes (Essonne).

Une décision ministérielle concernant le devenir du refuge et de ses animaux a été annoncée lundi 7 novembre.

Plusieurs personnes prises en charge par l'Institut Pasteur

Plusieurs personnes, qui avaient été mordues par le chien, ont été prises en charge par le centre antirabique de l'Institut Pasteur. Elles ont reçu un traitement prophylactique post-exposition. Selon le refuge, les bénévoles qui avaient été blessés, se portent tous bien à ce jour.

Pour rappel, la contamination d'un homme par l'animal, a lieu lors d'une morsure, d'une griffure ou du léchage sur peau lésée ou sur les muqueuses (œil ou bouche). Il ne se transmet pas par le biais de caresses à l'animal. La rage ne se transmet pas entre humains.

Une quarantaine de 6 mois pour les chiens du refuge

Le refuge était dans l'attente d'une décision ministérielle quant au devenir du refuge et de tous leurs animaux. Une décision leur a été annoncée lundi 7 novembre, à savoir :

  • Une mise sous surveillance sanitaire de 6 mois pour tous les chiens.
  • Une levée de la mise sous surveillance sanitaire pour les chats et chatons, qui peuvent donc être adoptés.

Sur son compte Instagram, la FBB (Fondation Brigitte Bardot) a annoncé soutenir financièrement le refuge d'Evry pour les 6 prochains mois, afin de prendre en charge la totalité des frais vétérinaires qui découleront de cette quarantaine. Selon la FBB, cet engagement aurait permis de dissuader une solution envisagée par le ministre de l'Agriculture, à savoir l'euthanasie de tous les chiens du refuge.

Une cagnotte en ligne "Parrainage de nos loulous confinés" a également été lancée par le refuge, afin de subvenir aux besoins des chiens et de leur apporter du confort.

Photo d'illustration Istock.

 

Vous devez posséder un compte Yummypets pour commenter cet article.
Créer votre compte Yummypets en moins d’une minute.