Appelée, à l'origine, trachéobronchite infectieuse, la toux du chenil est surnommée ainsi à cause de sa facilité de transmission, notamment dans les chenils. Mal soignée, elle peut entraîner des complications.

La toux du chenil : la maladie et ses symptômes

La maladie circule par voie bactérienne ou virale et provoque une infection qui entraîne une inflammation de l’appareil respiratoire du chien. Elle se transmet dans l’air, généralement quand les chiens toussent ou éternuent.

Cette maladie se présentent sous forme de différents symptômes comme une toux sèche et rauque, des éternuements, des écoulements au niveau du nez ou des yeux, de la fièvre, une fatigue excessive et une perte d'appétit.

Le traitement de la toux du chenil

Si l’animal atteint ne reçoit pas de traitement approprié, la maladie pourra évoluer en pneumonie, beaucoup plus grave et difficile à soigner.

Au moindre doute, emmenez votre chien voir un vétérinaire. Sous sa forme bactérienne, l’infection est traitée à l’aide d’antibiotiques. Un sirop antitussif pourra aussi être utilisé si le chien est atteint depuis peu.

Dans tous les cas, il existe des vaccins efficaces contre la toux du chenil. Il vous sera d’ailleurs demandé de présenter un justificatif de vaccination lorsque vous laisserez votre chien en chenil ou en pension, compte tenu du caractère contagieux de la maladie.

Lors de l’adoption d’un chien en élevage, il peut être judicieux de demander si l’éleveur vaccine ses chiots contre la maladie, une réponse positive étant souvent un gage de la qualité de l’élevage (même si le vaccin n'est pas le remède miracle).

Connaissiez-vous cette maladie ?

Ajouter un commentaire

Vous devez posséder un compte Yummypets pour commenter cet article.
Créer votre compte Yummypets en moins d’une minute.