Que vous viviez en appartement ou dans une maison, vous pouvez faire en sorte que votre chat s’aventure à l’extérieur.
En respectant quelques règles, promener son chat peut devenir une vraie source de plaisir pour lui comme pour vous !

S’il est plus facile d’apprendre à promener son chat quand il est encore chaton, cela peut aussi s’envisager chez un adulte.  Tout est question de patience et de persévérance. Pour cela, il va falloir adopter une méthode progressive. Lors des premières tentatives, votre chat ne sera pas à son aise ! Il va probablement « raser » le sol. Toutefois, avec le temps et un peu de patience, la plupart des chats finissent par accepter et même à prendre plaisir à se promener en laisse.

Dans tous les cas, si votre chat a accès à l'extérieur, il est nécessaire d’identifier votre animal et de prévoir une chatière.

 

Promener son chat : harnais ou laisse ?

Il existe un large choix de colliers dans le commerce pour promener son chat. La sécurité, plus que la couleur ou le design, est le critère de choix le plus important. Il ne doit pas glisser ou se défaire trop facilement. Le harnais, contrairement au collier, évite ce genre de problème. Autre avantage du harnais quand on souhaite promener son chat, lorsque le chat tire sur la laisse, cela tire sur sa poitrine et pas au niveau de son cou. La laisse, idéalement en tissu léger, n’a pas besoin d’être trop longue. Il existe également, en alternative au harnais, des « vestes de promenade » avec une laisse attachée au milieu du dos.

 

Promener son chat : un apprentissage tout en douceur

Si l’apprentissage de la marche en laisse est assez facile avec un chaton, cela sera beaucoup plus long avec un adulte. La technique est pourtant identique. Pour arriver à promener son chat en toute sérénité, il faut procéder étape par étape.

1. Pour commencer à envisager de promener son chat, mieux vaut investir dans un harnais léger et ajusté à sa taille.

2. Laissez son harnais et la laisse pendant plusieurs jours à proximité de son espace de repos. Il faut qu’il s’habitue à sa présence et son odeur.

3. Jouez avec le harnais ou la laisse  en lle/a faisant glisser devant votre chat. Ainsi il associera son harnais ou sa laisse à des moments de plaisir.

4. Quelques jours plus tard mettez lui son harnais ou sa laisse, par exemple juste avant de lui donner son repas. Vous devez pouvoir glisser deux doigts entre le harnais/la laisse et sa peau. Deux situations peuvent se présenter : soit il tolère le harnais/la laisse, et le travail sera beaucoup plus facile, soit il refuse de bouger en hérissant ses poils et se transformant en boule de fourrure. Dans ce cas, essayez de jouer avec lui pour lui faire comprendre qu’il peut se déplacer avec. Après quelques minutes, enlevez le lui.

5. Recommencez le lendemain, en essayant de le distraire, par exemple avec son jouet préféré. Il faut qu’il s’habitue à porter le harnais ou la laisse.

6. Répétez l’exercice pendant plusieurs jours en augmentant progressivement la durée du port du harnais/de la laisse.

7. Commencez alors à le promener en intérieur, chez vous. Regardez comment il réagit, en surveillant qu’il ne reste pas coincé sous un meuble. Répétez cette étape pendant plusieurs jours jusqu’à ce qu’il semble accepter son harnais et sa laisse.

8. Il est important de l’encourager et de lui montrer un maximum d’affection.

9. Il faut ensuite essayer de le suivre dans ses promenades. Prenez le bout de la laisse sans tirer, en le laissant libre de ses mouvements.

10. Puis, petit à petit, apprenez-lui à vous suivre en lui parlant de façon très douce et sans le forcer.

11. Il est temps de tenter l’expérience à l’extérieur. Au départ, choisissez des zones très calmes.

12. N’oubliez pas : la patience est la clef de la réussite !

 

L'identification et la puce électronique : obligatoires pour les chats d'extérieur

Pour les chats qui ont accès à l’extérieur, l’identification avec une puce électronique est fortement recommandée. Elle est obligatoire si vous souhaitez voyager avec votre chat. C'est un lecteur extérieur qui permet la lecture du numéro d’identification. Tous les vétérinaires, les refuges, les services de fourrière, de police et les pompiers possèdent des lecteurs. Contrairement au tatouage qui peut s’effacer avec le temps, elle est permanente et infalsifiable.

Le puçage par puce électronique est amené à être la méthode unique d’identification dès 2011. Pour voyager au Royaume-Uni elle est déjà obligatoire.

La puce électronique (ou transpondeur), de la taille d'un petit grain de riz, contient un code unique qui identifie votre animal. Elle est placée par votre vétérinaire juste sous la peau, dans la gouttière jugulaire (à la base du cou). Cette intervention ne nécessite aucune anesthésie et est sans douleur, ni danger pour votre animal. Elle est invisible. C'est un lecteur extérieur qui permet la lecture du numéro d’identification.

 

Le collier : une précaution supplémentaire

Même si votre chat est muni d’une puce électronique, il est toujours bon de lui mettre un collier sur lequel sont accrochées vos coordonnées. Faites graver une pastille d’identification mentionnant votre nom, adresse et numéro de téléphone. Si vous perdez votre chat, cela peut aider à le retrouver plus vite. Les personnes qui peuvent recueillir votre chat égaré pourront directement vous contacter.

 

La chatière : un accessoire synonyme de liberté

Pour ne plus ouvrir et fermer sans cesse la porte à votre chat qui veut sortir, installer une chatière est la solution. Aujourd’hui, il existe même des chatières électroniques avec reconnaissance de votre chat par lecture de sa puce électronique ! Ce système empêche les intrusions de chats étrangers dans votre maison. Il permet également un verrouillage automatique la nuit en empêchant ainsi à votre chat de sortir dès la tombée de la nuit.

Et vous ? Seriez-prêt à tenter de promener votre chat ?

 

1 Commentaire

Vous devez posséder un compte Yummypets pour commenter cet article.
Créer votre compte Yummypets en moins d’une minute.

    claire F J'ai habitué mon chat des ses 3 mois au harnais. Au début il l'a juste porté pour qu'il s y habitue. Aujourd'hui il a 3 ans et réclame sa sortie devant la porte. En revanche c'est lui qui décide de là où il veut aller. Je ne tire jamais la laisse, je la bloque si je ne souhaite pas qu'il y aille. Je recommande un harnais de chien ventral, pour éviter l'étranglement .

Lectures recommandées

Ce site utilise des cookies : En continuant à naviguer sur le site, vous acceptez notre utilisation des cookies et politique de confidentialité. En savoir plus

Ok