Après un AVC, un chien est affaibli et endure des séquelles qui peuvent être irréversibles. Cependant, vous pouvez l'aider dans sa phase de convalescence avec quelques gestes.

Retrouvez dans cet article les façons de reconnaître l'AVC du chien et les premiers gestes à avoir.

AVC du chien : le calme avant tout

Apporter de la tranquillité à votre chien fait parti du traitement après un AVC. En effet, il faut respecter ce moment où votre chien n'aura pas forcément très envie de sortir ou de faire le foufou. Le sommeil aide notamment le chien à récupérer plus rapidement, surtout s'il est âgé.

Pensez donc à lui aménager un petit coin en intérieur au calme où il trouvera ses couvertures préférées, son panier, ses coussins... Faîtes attention à ce qu'il ne soit pas exposé aux courants d'air.

AVC du chien : être attentif lors de ses déplacements

Si votre chien est disposé à se déplacer et à faire des promenades après son AVC, soyez vigilant au cas où il ferait une chute. Soyez patient et respectez son rythme. Voir que vous prenez le temps et que vous êtes à ses côtés l'aidera à reprendre confiance en lui et à ne pas sentir délaissé du fait de sa condition. De la zoothérapie inversée en somme !

AVC du chien : nourrir et faire boire un chien convalescent

Après un AVC, il se peut qu'il n'arrive pas à manger tout seul. Votre intervention est donc importante. Vous pouvez notamment lui donner sa nourriture directement dans votre main et en la lui tendant. Ne gavez pas votre chien sous prétexte qu'il est convalescent. Justement, donnez-lui sa portion par petites quantités.

Il se peut que votre chien ne puisse plus croquer des aliments durs comme ses croquettes préférés suite à un AVC. Dans ce cas, passez à la nourriture molle et humide en lui donnant de la pâté. Ce type de nourriture a le mérite d'hydrater votre chien en plus de le nourrir. Cependant, la pâté ne suffira pas à le désaltérer. Pour qu'il boive, trempez votre doigt dans de l'eau et laissez votre chien le lécher.

AVC du chien : la question de la rechute

La santé du chien peut s'améliorer tout comme elle peut s'aggraver. En effet, il se peut que la prochaine crise d'AVC ait bel et bien raison de lui. C'est une éventualité à prendre en compte et à considérer. Il est donc important de parler avec tous les membres de la famille, en particulier les enfants. Il ne faut pas leur jurer que la santé de leur chien va forcément s'améliorer, même si toute la famille est aux petits soins avec lui. Préparer les à une rechute.

En cas de doute, n'hésitez pas à en parler au vétérinaire de votre chien sans oublier de mettre en pratique les conseils qu'il vous aura donner lors de la consultation post-crise.

Ajouter un commentaire

Vous devez posséder un compte Yummypets pour commenter cet article.
Créer votre compte Yummypets en moins d’une minute.