De nombreux parents se posent la question, animaux de compagnie et enfants, est-ce compatible ? Griffures, morsures, allergies ou maladies…

Tout cela inquiète ! Pourtant, quelques petites règles de cohabitation et une bonne prévention des risques éventuels suffisent à faire de cette nouvelle situation une promesse de moments merveilleux en famille. 

 

Des maladies qui font peur

Chiens et chats peuvent être porteurs de maladies.

 

Si elles ne sont pas graves pour eux, elles peuvent être plus sérieuses pour l’humain et notamment pour les jeunes enfants. Pour lutter contre ces maladies, un seul moyen, s’informer pour mieux les appréhender et ainsi mieux les soigner. A noter cependant, à partir de 3 ans, les systèmes immunitaires des enfants sont moins fragiles. Les risques de transmission sont alors moindres.

 

Malgré tout, il vaut mieux rester vigilant. Parmi ces maladies, on trouve la teigne. Affection parasitaire bien connue, il s’agit d’un champignon qui peut se développer sur la peau de votre chat, de votre chien mais aussi de l’homme. Beaucoup d’animaux sont porteurs de la teigne sans pour autant en avoir les symptômes. Vous repérez sur votre enfant des plaques rouges croûteuses qui démangent ? Pas une minute à perdre, courez consulter votre médecin en lui indiquant bien que vous possédez un animal de compagnie.

 

Si votre animal sort dehors, il y a toutes les chances pour qu’il côtoie un jour une petite bête des plus célèbres, le ver solitaire. Cela peut être évité. En effet, nous vous recommandons de le vermifuger une à deux fois par an ou plus s’il appartient à une collectivité d’animaux. Si le ver solitaire ne cause pas forcément de dommages chez l’animal, il est responsable chez l’homme d’une grande fatigue, de troubles digestifs et surtout d’un amaigrissement soudain.

 

Enfin, la maladie la plus célèbre de toutes reste la rage. Éradiquée en France depuis une dizaine d’année, elle reste présente dans plusieurs pays limitrophes. Le vaccin anti-rabique n’est plus obligatoire. Toutefois, la plupart des vétérinaires le prescrivent toujours. En cas de morsure par un chien/chat errant ou inconnu, il faut tout d’abord nettoyer et désinfecter la plaie, rendez-vous chez votre médecin qui saura vous aiguiller.

 

Une bonne dose de pédagogie

Pour palier d’éventuelles blessures, un encadrement de la relation entre l’enfant et l’animal est indispensable. Au début, les enfants peinent à comprendre les comportements de leurs animaux de compagnie.

 

Par exemple, pour un jeune enfant, un chien qui montre les dents fait un sourire. Que neni ! Sans une bonne dose de pédagogie, l’enfant s’expose ainsi à des risques plus importants. C’est donc à vous, parents, d’aider votre enfant à appréhender cette nouvelle relation et d’imposer certaines règles. On ne doit pas déranger un animal qui se repose dans son panier pour chien ou qui s’apprête à manger dans sa gamelle, on ne doit pas forcer un animal au contact, un animal est un être sensible pas un jouet…

 

Pour mettre ces règles en application plus facilement, nous vous conseillons d’adopter un animal jeune. Il s’habituera plus vite à votre enfant et se montrera plus tolérant.

 

Pédagogie et tendresse apparaissent comme les clés du succès pour qui souhaite une relation sereine et enrichissante entre son animal et son enfant.

 

Une vraie bonne idée ?

La question reste entière…

 

Sans plus de suspense, la réponse est bien sûr oui ! La cohabitation entre un enfant et un animal relève d’une véritable rencontre et surtout de la naissance d’une amitié complice et durable. La possession d’un animal permet à l’enfant de se responsabiliser car il prend soin d’un être sensible et vivant.

 

Plus de conseils sur Chabadog, animalerie en ligne.

 

Ajouter un commentaire

Vous devez posséder un compte Yummypets pour commenter cet article.
Créer votre compte Yummypets en moins d’une minute.

Lectures recommandées

Ce site utilise des cookies : En continuant à naviguer sur le site, vous acceptez notre utilisation des cookies et politique de confidentialité. En savoir plus

Ok