Tout le monde connaît la fameuse expression « s’entendre comme chien et chat ». En effet, cette expression prend parfois tout son sens... mais il n’est cependant pas rare d’assister à de belles amitiés entre un chat et un chien. Aujourd'hui, je vous explique tout sur la cohabitation entre chien et chat.

Il n’existe pas de recette miracle pour que l’alchimie opère entre chien et chat, mais quelques petites astuces pourront grandement aider.

La familiarisation avec l'environnement

Pour commencer, un sevrage complet de chaque animal est un énorme avantage ! Une fois cette étape passée, il est ensuite question de familiarisation, c’est-à-dire ce à quoi le chaton / chiot a été habitué : son entourage, son environnement, tout ce qui compose les habitudes quotidiennes de la famille.

La situation idéale serait de faire grandir ensemble un chaton et un chiot. En effet, plus tôt ils seront familiarisés à l’autre espèce, mieux la cohabitation se déroulera.

Si le chaton ou chat que vous adoptez a grandi -par exemple- dans une famille ou un élevage où il y avait des chiens, alors la rencontre se fera plus facilement. (Idem à l’inverse).

Attention cependant : un chaton familiarisé à un Yorkshire ne sera pas forcément à l'aise face à un Labrador !

Pour ce qui est d’un chien adulte et d’un chat adulte non familiarisés à l’autre espèce… c’est bien plus difficile ! Bien que les exceptions soient possibles. Dans ce cas, le caractère de chacun sera un atout ou un désavantage…

Une chienne ou une chatte sera possiblement plus à même d’accepter un petit : son instinct maternel prenant alors le dessus sur le reste.

 Les présentations entre chat et chien

Voici quelques conseils pour que la rencontre se fasse dans les meilleures conditions :

  • Il est préférable de préparer les animaux à une première rencontre en leur faisant évacuer toutes les tensions au préalable, afin qu'ils aient moins d'énergie à dépenser entre eux ! Pour ceci, il sera conseillé de bien les nourrir et les faire jouer afin de favoriser un état d'esprit positif.
  • N’enfermez pas les deux dans une pièce où ils n’auront pas d’échappatoire : faites en sortes que le chat ait une sortie de secours s’il est stressé.
  • Pensez à ce que le chat ait un espace en hauteur pour qu’il puisse mieux appréhender la situation.
  • Ne maintenez pas le chat de force auprès du chien s’il n’en a pas envie (et inversement), vous ne ferez qu’accroître le malaise. Ne les obligez pas à se sentir ou à se toucher.
  • Toujours sous surveillance, cela va de soi, laissez chien et chat se renifler, se lécher, s’observer à leur convenance. Ils doivent apprendre à leur rythme.
  • Ne cherchez pas à empêcher le chat de feuler, cracher, ni votre chien de grogner ou aboyer. Et ne les grondez pas, ils risqueraient de respectivement s’associer à quelque chose de néfaste…

Cohabitation chien chat : endormis devant la cheminée

Les quiproquos entre chat et chien 

Des quiproquos, il va y en avoir entre eux c’est indéniable.

En effet, chiens et chats n’ont pas le même comportement. Par exemple, lorsque le chat agite sa queue, cela signifie qu’il est agacé, tandis que pour le chien c’est un signe d’affection, d’envie de jouer… Le chien risque alors de se prendre un bon coup de patte !

Chiens et chats n’appréhendent pas non plus le territoire de la même manière, et n’ont pas les mêmes rythmes durant la journée. Par exemple un chien prend un ou deux repas par jour alors qu’un chat a besoin de faire de multiples petits repas par jour.

Un chien ira volontiers se coucher dans le panier qu’a choisi le maître, alors que le chat ira… là où il veut !

Autant de petites différences qui nécessitent quelques mises au point ! Et c’est pourquoi il faut leur laisser le temps, entre eux, de communiquer et de se comprendre (en étant toujours vigilant bien entendu).

La vie au quotidien

Quelques agencements et petites règles seront utiles pour que l’harmonie règne à la maison :

  • Si vous vivez dans une maison avec un étage, interdisez l'accès au chien ou réservez une pièce qui lui sera interdite. Ainsi le chat aura un espace de repli en cas de besoin.
  • Prévoyez des espaces accessibles en hauteur, d'où le chat pourra observer son territoire en toute quiétude.
  • Installez le bol de croquettes du chat en hauteur, afin qu’il y ait accès toute la journée sans que le chien puisse en manger.
  • Mettez le bac à litière dans un endroit inaccessible au chien (en hauteur par exemple). Non seulement pour que le chat puisse aller faire ses besoins tranquillement, mais aussi pour que le chien n'ait pas la possibilité de manger les crottes du chat, qui sont de vraies gourmandises pour lui !
  • Et enfin, ne nourrissez pas chien et chat en même temps afin d'éviter un sentiment de jalousie. Il faut respecter le rythme et les besoins de chacun !

Un article signé Marion Ruffié, comportementaliste spécialiste du chat.

 

Ajouter un commentaire

Vous devez posséder un compte Yummypets pour commenter cet article.
Créer votre compte Yummypets en moins d’une minute.