L’obésité chez le chat : comment lutter contre

Par le à 13:13

On constate ces dernières années une augmentation lente mais constante, des problèmes d’obésité chez les animaux de compagnie.

Chez l’animal comme chez l’Homme, l’obésité est une maladie entraînée par une prise excessive de poids. Vous souhaitez assurer une vie de qualité à votre animal ? Alors suivez les conseils de Yummypets et soyez vigilant !

 

Qu’est-ce que l’obésité chez le chat ?

Aujourd’hui, on estime en moyenne que 35 % des chats sont en surpoids.
Cette prise de poids est due à un excès d’apport de calories par rapport à celles qui sont dépensées au quotidien. Cette prise de poids se fait de façon progressive mais peut s’installer rapidement chez les animaux : en quelques semaines ou quelques mois !

 

Comment reconnaître l’obésité chez le chat ?

Une étude scientifique montre que de nombreux propriétaires pensent que leur chat a un poids normal alors qu’il est obèse ! Aussi, l’obésité n’est pas bien reconnue par les propriétaires et n’est donc pas traitée correctement.

 

Des gestes simples vous permettent de vous rendre compte de la condition corporelle de votre chat. Pour cela :

 

● Passez les mains sur les flancs de votre animal : vous devez sentir les côtes, sans qu’elles ne soient visibles !

 

● Regardez votre animal, vue d'en haut : la taille (juste derrière les côtes), doit être bien marquée,

 

● Vérifiez le poids par des pesées régulières : il doit être plutôt constant à l’âge adulte !

 

Quelles sont les causes de l’obésité chez le chat ?

De nombreux facteurs de risque de l’obésité existent. Parmi les facteurs individuels, c’est-à-dire propres au chat :

La stérilisation

De nombreuses études confirment la relation entre l’obésité et la stérilisation. En effet, cela entraîne une augmentation de l'appétit, une diminution des besoins métaboliques de plus de 20% et une possible modification du comportement (diminution de l’activité physique).

L’âge

On observe une prévalence de l’obésité entre 5 et 11 ans. Une bonne gestion de l’alimentation doit donc se faire assez tôt dans la vie du chat dès la stérilisation.

La race

Des études montrent que les chats de gouttière ont 2 fois plus de risques d’être obèses que les chats de race pure ! Les chats européens ont donc un risque accru d’être sujets à l’obésité. Certaines races présentent aussi des prédispositions à l'obésité comme le Manx par exemple.

Le sexe

Les mâles sont souvent plus obèses que les femelles. 

D’autres facteurs, notamment environnementaux, viennent aussi influencer la prise de poids, parmi ceux-ci :

La sédentarité

Les chats vivant en appartement ou en maison sans accès à l’extérieur sont plus touchés par l’obésité. Cela mène à une impossibilité de faire suffisamment d’exercices, et conduit à l’ennui, lié à la surconsommation alimentaire.

La présence de chien

La présence d’un chien au sein du foyer diminue significativement le risque d’obésité : de nombreuses interactions comportementales ont lieu entre chiens et chats, ce qui permet de contrer l’ennui chez l’un comme chez l’autre ! C’est bien connu… ils s’entendent comme chien et chat ! 

Le profil du propriétaire

Lorsque le propriétaire ne possède que des chats, il est plus enclin à les gâter que s’il possède plusieurs espèces d’animaux.

Et surtout les chats qui vivent en groupe sont victimes de la facilitation sociale : à voir ou entendre les autres manger, ça leur donne faim ! 

Il a aussi été montré que les propriétaires de chats en surpoids passaient peu de temps à jouer avec leur animal et qu’ils avaient tendance à les récompenser par l’alimentation. A cela s’ajoute le fait que les chats en surpoids reçoivent plus souvent de la viande, des restes de table ou des extras ajoutés à l’aliment de base… Rien d’étonnant !

 

blog_yummypets_obesite_chez_le_chat_02_12_2015

Quels sont les risques de l’obésité chez le chat ?

Il a été prouvé que l’obésité réduit la qualité de vie et diminue l’espérance de vie de vos animaux… Aussi, l’obésité favorise de nombreuses maladies. Parmi elles :

● Diabète sucré

 

● Maladies cutanées

 

● Troubles de la locomotion (boiteries…)

 

● Affections gastro-intestinales diverses (diarrhées, constipation, troubles...)

 

● Cancers et tumeurs

 

● Maladies de l’appareil urinaire

À cela s’ajoute la complication de l’examen clinique, car une forte corpulence rend plus difficile une bonne auscultation et palpation… La boucle est bouclée !

 

Comment prévenir l’obésité chez le chat ?

Des contrôles fréquents !

Pour commencer, il faut peser fréquemment son chat. Les contrôles doivent commencer dès son plus jeune âge, et il vous faudra être encore plus vigilant après la stérilisation ! 

Mon chat est un joueur invétéré !

En somme, l’association de ces facteurs montre que le risque majeur de l’obésité provient de l’inactivité. Alors, à vous de jouer ! Même s’il n’est plus un chaton, votre chat a besoin de jouer, et ce toute sa vie ! Vous pouvez aussi enrichir son environnement en lui ajoutant des accessoires qui émoustilleront sa curiosité et lui permettront de jouer !

Le chat a des besoins alimentaires particuliers

D’une part, beaucoup de propriétaires interprètent mal les signaux comportementaux de leur chat par rapport à leurs besoins alimentaires ! Lorsqu’un chat miaule ou initie le contact, le propriétaire pense souvent qu’il a faim et qu’il demande à manger : ce n’est pas toujours le cas ! En revanche, le chat comprend très vite qu’initier ce contact entraîne une récompense sous forme d’aliments !

 

D’autre part, il est important de savoir qu’un chat est, encore aujourd’hui, un chasseur. Il s’alimente par de courts repas de quelques minutes, jusqu’à 15 fois par jour et nuit ! Pour respecter cela et satisfaire son bien-être, vous pouvez utiliser la Bi-Nutrition. Cela se base sur la complémentarité entre l’utilisation d’aliments humides (pâtées, sachets…) et de croquettes. L’alimentation humide permet de stimuler l’activité physique et la dépense calorique. De plus, les chats cherchent à manger des aliments qui ont une composition proche de leurs proies naturelles, ainsi l’alimentation humide concorde avec les habitudes de quête et de chasse du chat. L’alternance entre les deux permet alors de combler ses besoins nutritionnels et comportementaux et apporte une variété renouant avec son comportement alimentaire naturel !

 

En pratique ? Pour un chat stérilisé, donnez plus d’un sachet fraîcheur par jour, soit par exemple 50 gr (1/2 sachet par exemple) le matin et un sachet le soir, et une quantité de croquettes définie (déterminée par votre vétérinaire), à disposition permanente de votre chat, que vous pouvez cacher ou disposer dans des jeux pour stimuler son comportement de chasseur ! De plus, évitez les extras !

 

Un petit peu de jeu tous les jours, de bonnes habitudes alimentaires, et votre chat conservera une ligne féline !

Comment traiter l’obésité chez le chat ?

L’obésité doit être prise en charge par le vétérinaire qui lui seul conseillera et prendra les décisions, en accord avec le propriétaire, pour assurer un retour à un poids correct. En effet, le but de tout régime amaigrissant est de faciliter la diminution progressive des réserves de graisse, sans effet négatif sur la santé. Cela nécessite un suivi à long terme… suffisamment long !

La réussite du traitement de l’obésité dépend surtout de la motivation du propriétaire et de son respect du régime d’amaigrissement. Les chances de réussite sont meilleures si le propriétaire comprend et accepte les raisons pour lesquelles son animal doit perdre du poids.

Certaines solutions peuvent être mises en pratique par le propriétaire au quotidien.

 

Une bonne gestion de l’alimentation pour lutter contre l'obésité chez le chat

Comme on l’a vu précédemment, il est important de choisir le bon type d’aliment, de le donner à une fréquence adaptée et dans de bonnes conditions, notamment avec la Bi-Nutrition. De nombreux jouets distributeurs de croquettes sont vendus dans le commerce et pourront vous aider à mettre cela en place !

Modification du mode de vie

Les changements concernant son mode de vie doivent être instaurés dès la phase de mise en place du traitement nutritionnel et ils doivent être maintenus toute sa vie durant, pour éviter toute rechute à la fin du traitement ! Sont concernés : les habitudes alimentaires, l’organisation de l’espace (enrichissement de l’environnement…), les habitudes de vie, le jeu …

Etre responsable

Votre chat n'achète pas lui-même ses aliments et ne se sert pas tout seul (sauf exception !) donc c'est à vous que revient la responsabilité de suivre les conseils de votre vétérinaire et de respecter les quantités d'aliments prescrites.
Il est important de réaliser que le surpoids est néfaste à la vie et au bien-être du chat.

 

Aussi, pour ne pas vous priver des bénéfices en terme de santé que la présence de votre chat vous apporte, soyez raisonnable pour deux ! Il vous le rendra au centuple !

 

3 Commentaires

Vous devez posséder un compte Yummypets pour commenter cet article.
Créer votre compte Yummypets en moins d’une minute.

Voir plus de commentaires

    Naïla H Je vais leur faire un régime à mes chats car il en on grandement besoin

    carole d j'ai toujours fait très attention à la qualité de nourriture pour Kéops ( il est agé de 9 ans ) et j'ai de la chance !Il est légèrement rond à cause de la stérilisation ,il joue peu et comme c'est un chat de race ,il n'est pas habitué à sortir dehors .J'ai veillerais à l'acquisition de jouet distributeur de croquettes ,je pense que cela lui plaira .Il se lasse très vite d'un objet !Je n'ai que lui alors je m'en occupe du mieux que je peux meme si les croquettes du véto sont chères ...

Lectures recommandées

Ce site utilise des cookies : En continuant à naviguer sur le site, vous acceptez notre utilisation des cookies et politique de confidentialité. En savoir plus

Ok