Suite à une bagarre ou bien après une blessure, il peut être nécessaire de réaliser un pansement à son chien, avant de consulter le vétérinaire, si nécessaire.

Penser à préparer une trousse de secours lors des déplacements avec son chien et avoir toujours à la maison une trousse de soins comportant entre autres des compresses, pansements et bandes extensibles est bien utile !

Une plaie, quelle que soit sa taille et/ou origine (bagarre, blessure, coupure, etc.) est en effet un risque d’infection. Le maître devra alors la nettoyer puis faire un pansement.

Nettoyer la plaie avant de faire le pansement

Dans le cas d’une plaie superficielle, celle-ci devra dans un premier temps être nettoyée.

Pour nettoyer une plaie, on peut utiliser de l’eau et du savon ou encore un produit de type Bétadine. Il est déconseillé d’utiliser du mercurochrome.

Si cela est possible, mieux vaut tenter d’éliminer, en les coupant, les poils situés tout autour de la plaie. Des ciseaux à bout ronds permettront de le faire délicatement.

Une lotion sera ensuite appliquée : pommade ou spray antiseptique.

Il faudra prendre garde aux réactions éventuelles du chien car face à une douleur, celui-ci peut manifester de l’agressivité, même si cela n’est pas dans sa nature habituellement. Le recours à une muselière peut alors être une solution.

Ne pas trop serrer le pansement

Une fois ces premiers soins prodigués, le pansement pourra alors être réalisé. Faites en sorte de bander la plaie sans trop la serrer.

Il faudra également veiller à ce que le chien ne cherche pas à se débarrasser du pansement. Il existe pour cela des « manchons ». Disponibles chez les vétérinaires, ils permettent de protéger l'endroit blessé et rendu sensible et de faire en sorte que le chien ne s’en prenne pas à son pansement en le déchirant. Ce type d’accessoire est souvent mieux toléré qu’une collerette (carcan), qui handicape et gêne le chien.

chien-pansement-2-12-2016

Renouveler le pansement régulièrement

La plaie sera nettoyée régulièrement et le pansement refait deux fois par jour en moyenne jusqu’à constater la guérison. Tout changement de comportement chez un animal qui a été blessé doit inciter à consulter le vétérinaire.

Faire face à une plaie profonde

Dans le cas d’une plaie profonde, avec ou sans saignement, consulter sans attendre demeure la plus sage des précautions.

La visite ainsi que les soins et le cas échéant les traitements - comme à l’aide d’antibiotiques par exemple - seront pris en charge et remboursés par l’assurance santé animale du chien à hauteur de la formule souscrite par son maître.

Face à une plaie profonde et dans l’attente de conduire le chien chez le vétérinaire, il convient de faire en sorte de protéger l’endroit atteint.

En cas d’hémorragie, il faut compresser la plaie et ne pas chercher à changer ce pansement provisoire. Mais préférer plutôt ajouter une nouvelle protection sur la première posée.

Une grave hémorragie peut nécessiter une compression sur une artère. C’est un geste pouvant être nécessaire pour sauver le chien. Mais là aussi, attention à ses réactions !

Ajouter un commentaire

Vous devez posséder un compte Yummypets pour commenter cet article.
Créer votre compte Yummypets en moins d’une minute.