Une blessure, une intoxication, des symptômes inquiétants… Comment réagir et prodiguer à son chat les gestes de premier secours sans commettre d’erreur ?

Avant de le conduire en toute sécurité et au plus vite chez votre vétérinaire.

Face à une plaie : nettoyez et désinfectez

Tout dépend de l’étendue de la plaie et de sa localisation. S’il s’agit d’une plaie superficielle, il est possible tout d’abord de la nettoyer. Pour cela mieux vaut éviter le mercurochrome et préférer de l’eau et du savon ou encore un produit de type Bétadine. Une pommade ou un spray antiseptique sera ensuite appliqué. C’est le genre de produit à placer dans la trousse de soins du chat. Ensuite, un pansement pourra être mis sur la plaie, sans trop serrer le bandage.

La plaie devra être nettoyée régulièrement et le pansement refait deux fois par jour en moyenne et ce, jusqu’à constater la guérison.

Attention : tout changement de comportement chez le chat présentant une plaie doit inciter à consulter le vétérinaire.
Si la plaie est profonde, avec ou sans saignement, il faut alors consulter sans attendre ! S’il y a hémorragie, il faudra compresser la plaie et ne pas changer le pansement. Préférez plutôt ajouter une nouvelle protection sur la première posée.

Une hémorragie importante peut quant à elle peut imposer une compression sur une artère jusqu’à la conduite aux urgences vétérinaires.

Intoxication du chat : ce qu’il ne faut surtout ne pas faire

Il existe plusieurs types d’intoxication.

Par contact, cela peut causer une irritation ou un gonflement… Avant de conduire le chat chez le vétérinaire en urgence, il est possible de laver la zone touchée à grande eau.

Autre forme d’intoxication : celle par ingestion. Les symptômes sont variés et n’apparaissent pas nécessairement tout de suite et tous en même temps, ce qui peut poser problème et retarder la prise en charge : vomissements, diarrhée, problèmes respiratoires, toux, cyanose des muqueuses…

Toute automédication est à éviter, même si le chat a été pris sur le fait, et que vous savez ce qui a causé l’intoxication. Il ne faut pas non plus chercher à faire boire le chat : pas de lait, comme on l’entend parfois dire !

Il ne faut pas non plus le faire vomir. Tout cela risquerait « d’accentuer » les effets de l’intoxication et aggraver le cas en entraînant des lésions plus ou moins graves.

Tout ce qui peut aider le vétérinaire dans son diagnostic

Tout « indice » d’une intoxication pourra aider le vétérinaire à poser son diagnostic et mettre en place les traitements et les soins adéquats. Ce peut-être l’emballage d’un produit, une notice, un morceau de plante, etc. Il ne faut rien négliger dans ces cas-là.

En cas d’intoxication, prévenez votre vétérinaire traitant votre clinique que vous allez venir, ainsi la prise en charge sera plus rapide.

Brûlures : évaluez le degré de la lésion

Une brûlure, aussi petite soit-elle, requiert de faire très attention.
Dans un premier temps, on peut refroidir la lésion sous l’eau froide. Puis sécher très délicatement l’endroit atteint. Ni corps gras ni glace ne doivent être appliqués sur la "plaie". Il ne faut pas non plus utiliser de coton hydrophile, mais plutôt de la gaze.

Attention aux réactions du chat. Comme en cas de fracture suite à une chute, par exemple, il convient de le manipuler avec précaution et en douceur, tout en restant calme. Une douleur peut rendre en effet le chat agressif, même s'il est très gentil d’ordinaire.
Suivant l’importance de la brûlure et de son degré, une hospitalisation du chat sera nécessaire. Cela est pris en charge et remboursé à hauteur de la formule choisie par l’assurance santé animale de votre compagnon, comme tout autre accident ou maladie.

Chute : manipulez votre chat en douceur

Il convient d’éviter autant que faire se peut de manipuler le chat. Lors de votre visite chez le vétérinaire, placez une couverture bien chaude autour de votre chat.

Votre conduite devra aussi se faire en douceur une fois le chat placé en sécurité dans le véhicule.

Appeler le vétérinaire pour connaître la marche à suivre peut aider à ne pas commettre d’erreur. Certaines erreurs pourraient avoir des conséquences parfois graves et laisser des séquelles.

Diarrhée, vomissement : quand s’inquiéter et que faire ?

Si des vomissements et/ou de la diarrhée s’accompagnent de sang, il faut vraiment consulter sans attendre.
Vomissements et diarrhée chez le chat peuvent être passagers, cependant si après 24 heures, l’état de l’animal ne s’améliore pas, il ne faut pas attendre là non plus pour consulter le vétérinaire.

On peut donner du Smecta en première intention en absence de fièvre lorsqu’il y a vomissements et/ou diarrhée. Dans le doute, mieux vaut s’abstenir de toute automédication.

3 Commentaires

Vous devez posséder un compte Yummypets pour commenter cet article.
Créer votre compte Yummypets en moins d’une minute.

    Jessica O Merci c'est un super article !

    Odile L Bonjour je voudrais savoir comment faire la manoeuvre d' Heimlich pour le chat ( ou s'il y a une autre technique ? )