Le décès de son animal est une épreuve très douloureuse qui peut paraître insurmontable pour un maître…

Cependant, il faut garder en tête que le dialogue est important et qu’il y a plusieurs étapes à franchir afin de faire le deuil de son compagnon.

Perdre son compagnon

Il est question du décès de votre animal, celui avec qui vous avez partagé des moments magiques. De plus, il était certainement considéré comme un membre à part entière de votre famille.

Le bonheur d’avoir un compagnon ne va pas sans le sentiment de tristesse lorsqu’on le perd. Il faut souligner que malheureusement, nous ne pouvons pas toujours sauver ceux que l’on aime…

Peu importe l’espèce à laquelle appartient votre animal, sa taille ou même sa durée de vie… Il est évident que vous éprouvez de la peine, et c’est tout à fait normal.

Faire face à l’incompréhension des autres

Si vous avez été confronté à la perte d’un animal, vous avez peut-être déjà entendu des remarques telles que : « ce n’est qu’un chat, ne te mets pas dans des états pareils ». Cette phrase résonne souvent comme le sentiment d’incompréhension auprès de la personne en deuil… En effet, comment peut-on oser dire qu’un décès est à relativiser lorsque quelqu’un est bouleversé ?

Souvent, ce manque de tact ne peut que renforcer le sentiment de solitude chez le maître de l’animal décédé.

Certaines personnes pourront même aller jusqu’à se moquer. C’est certainement parce qu’ils n’ont jamais développé de lien fort avec un animal. Par conséquent, il leur est impossible de comprendre la souffrance que la mort de celui-ci peut causer.

Le dialogue est cependant nécessaire

Néanmoins, il ne faut pas oublier que le dialogue est extrêmement utile pour faire son deuil. Si vous ne pouvez pas en parler avec vos proches, il existe des groupes de parole, ou encore des forums.

N’hésitez pas à vous rapprocher de la communauté Yummypets, elle saura vous aider dans cette dure épreuve.

Enfin, vous pouvez également consulter un psychologue si vous pensez que cela est nécessaire.

photographie chien

Différentes émotions se bousculent dans votre tête

Tout comme pour l’être humain, lors du deuil d’un animal vous pouvez vous retrouver dans plusieurs phases… Ainsi, le déni, la colère, la culpabilité, la dépression peuvent vous envahir, jusqu’à l’acceptation. Ces étapes ne se traversent pas forcément dans un ordre préétabli.

Tout d’abord le déni. Pour beaucoup de propriétaires, le décès d’un animal de compagnie peut provoquer une perte de repères.

Un grand nombre de maîtres peuvent également ressentir de la colère ou se sentir coupables. Cette culpabilité provient du fait de ne pas avoir été assez présent pour leur animal et de ne pas s’en être occupé correctement… Ce sentiment fait partie intégrante du deuil.

La phase de dépression est certainement la plus compliquée. Il s’agit de la perte d’intérêt pour tout ce qui entoure le maître et elle ne doit pas être sous-estimée. C’est l’étape où le propriétaire de l’animal prend conscience du vide causé par la perte de son compagnon.

L’importance de rendre hommage à son animal de compagnie

La décision de l’enterrer ou de l’incinérer appartient au maître, et elle est importante.

Quel que soit le choix du rituel, il est recommandé de s’en soucier à l’avance afin de ne pas le faire de manière précipitée. Le but est de n’avoir aucun regret par la suite.

Le rituel permet de faire face à la perte de son animal. Par exemple vous pouvez écrire un texte, ou encore faire pousser une belle plante à l’endroit où votre animal a été enterré.

Reprendre un compagnon ?

Après la mort de leur compagnon, un grand nombre de maîtres ne souhaitent pas reprendre un animal. En vérité, ils ne veulent pas souffrir à nouveau et ils considèrent que leur animal est irremplaçable.

Sachez qu’il ne faut en aucun cas penser à un « remplacement ». Chaque compagnon est unique, avec son propre caractère et ses particularités.

Si un jour vous décidez de passer le cap et de reprendre un animal de compagnie, n’oubliez pas que dans les refuges se trouvent de nombreux animaux qui ne demandent qu’à être aimés.

 

  Avez-vous déjà été confronté à la perte d’un animal de compagnie?

Source : psychologies.com

22 Commentaires

Vous devez posséder un compte Yummypets pour commenter cet article.
Créer votre compte Yummypets en moins d’une minute.

Voir plus de commentaires

    nathalie s on ne fait jamais le deuil de son animal on apprend tout simplement à vivre avec chaque jours, j'ai perdu mon baboun il y a bien longtemps et chaque jours que je me lève j'ai une pensée pour lui et toujours sa photo avec moi d'ailleurs c'est sa photo qui se trouve sur mon facebook, mais jamais je ne le remplacerai car cela est impossible chaque animal est unique et les liens qui vous lient à eux sont différents mais nous les aimons quand même au delà du possible, aujourd'hui j'ai 5 chats et deux chiens et je donnerais ma vie pour eux, ils sont une partie de moi-même et je ne regrette pas de les avoir à mes cotés même si mon mari est là aussi mais cela n'est pas pareil bonne soirée à vous et bisous à vos 4 pattes

    Zilaée A J ai actuellement 14 ans ,il y a quelques années environ 5-6 ans j ai du faire euthanasié mon chien de 1 an et demi car il avait une displatsie de la hanche ca a ete horriblement dur Aujourd hui je viens de perdre Zorro mon autre chien de 10 ans et demi, c est lui qui ma appris a marcher,a faire du vélo,a surmonter mes peurs et a m aider dans n importe quelles épreuves.... Je ne sais quoi faire et je le cache mais j éprouve actuellement des envies suicidaires....j essaie de tenir.... Merci pour cet article qui ma tout de même été d une grande aide.