Dans cet article, nous vous expliquons tout sur le syndrome et la maladie de Cushing chez le chien

Qu’est-ce que le syndrome de Cushing chez le chien ?

On parle de maladie ou syndrome de Cushing lors de sécrétion anormalement élevée d’une hormone au sein de l’organisme : le cortisol. Cette pathologie est aussi appelée hypercorticisme. Chez les animaux touchés, cette hormone est produite en trop grande quantité par les glandes surrénales, petit organe glandulaire situé au dessus des reins et qui est responsable de la sécrétion de nombreuses molécules indispensables au bon fonctionnement de l’organisme, dont le cortisol.

Chez les patients sains, les surrénales s’activent sous l’action de l’hypophyse, une glande à la base du cerveau.

La maladie de Cushing provient d’une tumeur au sein de l’hypophyse, bénigne ou maligne, et de taille variable (le plus souvent il s’agit d’un micro-adénome : petite tumeur bénigne). L’hypophyse étant anormale, elle va stimuler de façon excessive la surrénale qui produira alors trop de cortisol. C’est le cas dans 85% des cas. Dans les 15% restant, on parle de syndrome de Cushing et l’atteinte se trouve directement au niveau de la glande surrénale. Une tumeur au sein de la surrénale va sécréter trop de cortisol. Il faut savoir qu'il s’agit de tumeur maligne dans 60% des cas, et de tumeur bénigne dans 40% des cas.

De rares cas de maladie de Cushing peuvent se développer chez les animaux recevant des traitements à base de cortisone pendant longtemps.

Cette maladie touche principalement les chiens âgés aussi bien les mâles que les femelles. Aussi, certaines races sont prédisposées comme les caniches, les yorkshires et les boxers.

Quels sont les symptômes chez le chien ? 

Les symptômes sont :

  • une distension abdominale
  • une prise de boisson augmentée qui entraine des urines émises en quantité plus importante et de façon plus fréquente. On parle de polyurie polydypsie.
  • un halètement
  • un appétit insatiable qui peut même aller jusqu’à une voracité notable. Le poids reste en général stable malgré un appétit très augmenté
  • une fatigabilité accrue avec parfois des essoufflements
  • une faiblesse musculaire associée à une léthargie
  • des problèmes de peau (perte de poils, présence de points noirs, peau fine et moins élastique)

Comment diagnostique-t-on le syndrome de Cushing ?

Le diagnostic est forcément réalisé par un vétérinaire et passe par des examens sanguins qui nécessitent souvent de garder le chien à la clinique au moins une demi-journée. Pour réaliser un bilan complet, on peut être amené à réaliser des examens plus poussés comme une échographie abdominale et une IRM (seul moyen pour visualiser l’hypophyse).

Les traitements de la maladie de Cushing chez le chien 

Un traitement existe et consiste en un médicament à donner tous les jours à vie. Des suivis sanguins et cliniques sont à faire régulièrement car la dose de médicament est souvent à adapter. De plus, l’évolution des symptômes cliniques permet de vérifier l’efficacité du traitement.

Lorsque la cause de la maladie est une tumeur surrénalienne, et qu’il n’y a pas de métastases, on peut envisager un retrait chirurgical de la glande surrénale. Mais cela reste une chirurgie compliquée avec beaucoup de complications, donc peu recommandée en premier lieu.

Argos Vétérinaire Bordeaux

Dr. Vet Charlotte DIRAT

Argos Vétérinaire

Les cliniques et le cabinet vétérinaires Argos sont présents dans l'ensemble de la métropole Bordelaise afin de vous apporter un service de proximité tout en garantissant des soins de qualité.

Ajouter un commentaire

Vous devez posséder un compte Yummypets pour commenter cet article.
Créer votre compte Yummypets en moins d’une minute.