L’espérance de vie de nos animaux de compagnie n’a fait que s’accroitre ces dernières années. De ce fait, certaines maladies liées à l’âge, comme le cancer, en profitent pour se développer !

Sous haute surveillance, ces maladies sont traquées par la Recherche et une nouvelle approche thérapeutique, qui a déjà fait ses preuves chez l’Homme, est désormais proposée à votre compagnon : l’immunothérapie.

L’immunothérapie bouleverse la prise en charge des cancers

L’immunothérapie est un traitement qui a pour but de stimuler le système immunitaire de l’Homme ou de l’animal afin de lutter contre le cancer. Stimulé, le système immunitaire va alors s’attaquer aux cellules cancéreuses.

Que faire quand le système immunitaire ne détecte pas la tumeur comme étrangère à l’organisme ? Il faudra simplement lui apprendre à reconnaître la dangereuse intrus. Et s’il l’a « pistée », mais pas assez fortement, il s’agira alors de la stimuler !

OCR propose une nouvelle approche thérapeutique pour lutter contre le cancer dans le cadre de deux études cliniques basées sur de la vaccinothérapie et de la virothérapie, deux méthodes d’immunothérapie.

La vaccinothérapie, qu’est ce que c’est ?

Ce traitement est basé sur l’utilisation de vaccins thérapeutiques. L’intrus est déjà présent dans l’organisme mais les défenses activées par le système immunitaire sont souvent débordées par la prolifération des cellules tumorales. L’activation du système immunitaire nécessite d’une part qu’il reconnaisse « l’intrus » (les cellules tumorales) et d’autre part, qu’il le considère comme dangereux. Cet apprentissage repose sur l’identification d’un morceau spécifique de la cellule cancéreuse que l’on appelle un antigène tumoral. Cet antigène, injecté lors de la vaccination, va booster le système immunitaire qui saura reconnaitre « l’indésirable étranger » et déclencher la destruction des cellules tumorales.

La virothérapie, qu’est ce que c’est ?

La virothérapie est un traitement basé sur l’utilisation de virus oncolytiques. Ils sont inoffensifs et ciblent directement les cellules malades. Ils entrainent ensuite la destruction des cellules en se répliquant et en les faisant grossir et exploser. Ce qui déclenchera indirectement le système immunitaire.

En présence d’un cancer, les défenses immunitaires de l’organisme ne luttent pas naturellement contre la présence des cellules cancéreuses et ne cherchent pas à les éliminer. Le fait que le virus commence à les détruire rompt cet équilibre. Les débris de cellules ainsi générés vont être reconnus comme nocifs par le système immunitaire. Ce qui va l’activer et permettre de lutter contre le cancer. L’organisme est donc devenu lui-même capable de réagir contre les cellules cancéreuses.

La proposition d’OCR

OCR propose d’intégrer une étude clinique pour évaluer l’efficacité d’un vaccin thérapeutique sur des tumeurs malignes. Cette étude s’adresse à des chiens atteints de lymphomes traités par chimiothérapie ou atteints de mélanomes buccaux opérés ou non et non métastasés.

La deuxième étude a pour but d’évaluer l’efficacité clinique d’une virothérapie associée à une chimiothérapie sur des tumeurs malignes non opérables au diagnostic. Cette étude s’adresse à des chiens atteints de tumeurs non opérables, accessibles aux injections intra-tumorales.

En intégrant une étude clinique, votre animal bénéficie d’un traitement innovant tout en participant à la recherche destinée à soigner les cancers de l’Homme et l’animal.

Retrouvez plus d’informations sur la recherche clinique dans notre article « Études cliniques : s’engager ou pas ? » 

En cas de question, parlez-en à votre vétérinaire ou contactez l’équipe OCR.

1 Commentaire

Vous devez posséder un compte Yummypets pour commenter cet article.
Créer votre compte Yummypets en moins d’une minute.